Déjeuner, goûter, dîner entre amis

S’il y a une belle conséquence au quotidien de notre engagement dans la protection animale depuis quelques années, c’est d’y avoir gagné de vrais amis dont nous partageons les convictions et que nous avons plaisir à voir aussi souvent que possible. Par un enchaînement amusant de circonstances, il se trouve que nous avons passé avec certains d’entre eux de très agréables moments autour d’une table pendant trois jours d’affilée.

143836

Vendredi, nous déjeunions avec Jacques Dary, illustre fondateur de la plus ancienne association anticorrida française, le CRAC, dont nous sommes membres. Jacques éprouve pour nous une grande affection et c’est réciproque. Nous nous voyons ou nous appelons souvent et nous faisons partie des très rares personnes qu’il tutoie et dont il accepte cette familiarité amicale en retour. Cette fois-là, le prétexte de notre visite était de lui remettre son exemplaire dédicacé du livre de David Joly, dont il a écrit la préface. Ayant plein de choses à nous dire, nous ne l’avons quitté que vers 17 h.

221753

Samedi soir, nous étions chez Laure, la présidente des Chats Libres. Elle et son mari vivent à Rodilhan, à deux pas d’un lieu où, il y a quelques semaines, l’affrontement entre les manifestants anti-corrida et les forces de l’ordre fut le plus violent. Avec nous, ce soir-là, se trouvaient également nos très chers Jean-Pierre et Coloma. Nous avons donc beaucoup parlé de chats, de corrida et de petites histoires comme il en arrive tout le temps dans les milieux associatifs. Certaines d’entre elles nous ont fait beaucoup rire.

170040

Et dimanche après-midi, autour d’un thé et de crêpes maison, nous étions chez Sylvana que nous n’avions pas vue depuis des lunes. Elle était en pleine forme, sa petite-fille Samandra aussi. Sylvana a quarante ans de protection animale derrière elle, autant dire qu’elle a tout vu et tout connu. Samandra est devenue une farouche militante anti-corrida malgré son jeune âge et il lui tarde de participer à nos prochaines actions. Sa chambre d’ado ressemble à toutes les chambres d’ado… ou presque.

184955

En parallèle de tout cela, j’ai échangé plusieurs coups de fil et mails avec Carole Raphaelle Davis qui mettait en forme un superbe article en anglais basé sur mon billet au sujet du coût des manifs. Il a connu une très grosse diffusion depuis vendredi sur les réseaux sociaux. Carole y a rajouté des compléments d’information utiles au lectorat américain, qui ignore tout de la corrida. Nous l’avons co-signé et il a été publié hier sur le site Examiner.com. D’autres projets d’articles communs sont en cours.

Très belle journée à vous

230949

4 Replies to “Déjeuner, goûter, dîner entre amis”

  1. aboliton

    Que des grands de la lutte. Lors de la manifestation de Rodilhan, j’ai pris le temps d’aller discuter avec Monsieur Jacques Dary qui était dans sa voiture sur le grand terrain vague alors que les CRS nous gazaient.
    Un grand moment que je n’oublierai jamais.
    Que dire de Jean-Pierre et Coloma, tout comme M. Dary des grands dans le combat.
    Alors quoi que disent certain(e)s , j’ai choisi mon camp.
    On lâche rien

  2. Samandra

    Eh oui c’est ma chambre, et fière d’être du bon côté ! Il me tarde le 19 janvier ; … vite vite vite <3

  3. Anna Galore Post author

    Oui, le camp des grands, des vrais, de ceux qui agissent, qui ont tout rendu possible et qui vont nous mener à la victoire !
    Et Samandra, encore bravo à toi pour ton engagement <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.