Evohé 77-81

L’événement ! L’intégrale des compositions d’Evohé vient de sortir en double CD chez Musea Records, le label incontournable de tout ce que le rock progressif compte en France depuis les origines à nos jours.

EVOHE 77-81
Musea Records, double CD
CD 1 : Sharga (16’14) – K’a (18’22) – Aïra (13’44) – Seth (13’02)
CD 2 : K’a version longue (42’16)

L’histoire de la naissance de ce double album est hautement improbable. Le patron de Musea m’avait contacté il y a environ un quart de siècle (une paille) pour me proposer d’éditer nos compos, puisque nous étions alors un groupe mythique – attention, ce n’est pas parce que je me la pète, mais juste parce que quasiment aucun enregistrement de nos morceaux n’avait survécu à notre dissolution en 1981 (rappel : Internet n’existait pas encore) et que seuls quelques centaines de fans se murmuraient depuis les années 90 notre nom sur des forums balbutiants en se demandant ce que nous étions devenus, avec juste une cassette pirate au son pourri à se mettre sous la dent.

Bref, nos échanges à l’époque sont allés jusqu’à l’envoi d’une proposition de contrat par Musea et ensuite… j’ai changé de boulot, déménagé à Nîmes et oublié tout ça jusqu’à ce que Stéphanie déterre ces documents en débarrassant des étagères dans notre chaufferie à cause de nos problèmes de dégâts des eaux au printemps dernier (à quoi ça tient). Stéphanie en a parlé à Philippe qui a appelé Musea aussitôt. Miracle : cela les intéressait toujours. Nous avions déjà édité trois de nos morceaux grâce à Vapeur Mauve Productions en janvier 2019, dont deux également édités aux US par Music Research Library, un label américain (les différents tirages ont été très vite épuisés).

Aussi avons-nous proposé à Musea un produit différent : l’intégrale de nos créations (1977-1981).

Tout cela a demandé beaucoup de travail, surtout à Philippe qui a supervisé d’innombrables discussions avec l’équipe de Musea, un très grand merci à lui. Nous avons bien sûr travaillé ensemble (Stéphanie y compris) à la rédaction des notes de pochette, très informatives et formant un livret de huit pages en français et en anglais (une large partie des ventes des albums sortis en 2019 s’est faite un peu partout hors de France – Europe, USA, Asie). Et un infini merci à Stéphanie qui a été l’initiatrice et le moteur de ces deux sorties, tant chez Vapeur Mauve que chez Musea.

Le double CD est disponible sur un certain nombre de plateformes marchandes, comme Amazon et la FNAC, ainsi que sur le site de Musea.

La présentation officielle de l’album est visible sur le site d’Evohé en cliquant ici.

Plus de détails dans les jours qui viennent !

Très belle journée à vous

2 Replies to “Evohé 77-81”

  1. Valentine

    Mais c’est génial tout ça. Comme quoi, ce que femme veut, dieu le veut!
    Très heureuse pour vous et looongue vie de par le monde à cet album qui va en épater plus d’un.

  2. Anti

    De bleu de bleu n’est-ce pas ? 🙂 Quelle belle histoire encore ! J’adore ! Comme quoi, on peut être dans la merde et en ressortir quelque chose de bien, au sens propre comme au figuré. C’est très amusant la manière dont ça s’est passé entre le moment où je suis retombée sur les courriers adressés à Roger de la part de Muséa dont le type, à l’époque, avait contacté le frère de Roger par fax pour obtenir son adresse postale après avoir écouté une K7 pirate… Des pages et des pages pour dire : « Allez, s’te plaît ! on peut vous produire ? » et paf… l’oubli… et le retour du truc qui a failli partir à la poubelle… et le Fifi, tranquille, qui appelle Muséa 35 ans plus tard pour dire : « Au fait ? Votre proposition de 1995 là ? Ca tient toujours ? » Mdrrr ! J’A-DO-RE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *