Danse avec la vie 3/5 – Coco dans les médias. Une spirale de propositions d’aide.

Danse avec la vie 3/5

Toute la semaine, je vais vous proposer une série d’articles consacrés à Claudine Leroy, dite Coco, que vous pouvez retrouver sur Toi-mon-toit.fr.

Image1

1- Des Chats Libres à Tous ensemble : la rencontre. Où l’on voit encore une fois que tout est lien.

2 – De Tous ensemble à Toi-mon-toit : nouvelle édition de « Danse avec la vie ». Où l’on voit que la fraternité n’est pas qu’une idée.

___________________________________

3 – Coco dans les médias. Une spirale de propositions d’aide. Et Hugo ? Où l’on voit que l’histoire de Coco ne laisse personne indifférent.

Si vous avez suivi l’histoire de « Danse avec la vie » depuis le début, vous savez que Coco a lancé un appel à la générosité des Français pour garder son toit, car son seul espoir aujourd’hui, c’est nous, nous tous, petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

De mon côté, j’ai tout de suite été séduite par l’idée de Coco qui compte sur la solidarité, et repose sur la foi en l’altruisme. D’autre part, je suis admirative de cette volonté dont fait preuve Coco et de cette abnégation aussi, car il n’est pas si simple qu’on peut le croire de demander de l’aide et de se retrouver confrontée au mépris voire à la haine des personnes qui ne tolèrent pas la démarche entreprise par Claudine. Si je pensais au départ vous en donner un florilège, en les relisant, je les ai trouvés si violents que je n’ai pas envie de les reproduire (ils sont visibles dans les commentaires des articles consacrés à Coco sur le Midi Libre, comme on peut en lire ici).

Coco a répondu sur son site internet à ces attaques ainsi qu’au questionnement légitime concernant le devenir des dons en cas d’échec :

« Pour toutes les personnes qui trouvent à redire au sujet de ma démarche

J’aimerais vous donner quelques précisions sur le devenir des dons. Comme vous pouvez le constater, la tirelire augmente tous les jours et ne va pas s’arrêter encore. Cette aventure se soldera par une victoire, j’en suis persuadée . Donc, dans le pire des cas, je garderai cet argent puisqu’il m’a été généreusement offert. Pour toutes les personnes qui s’acharnent à vouloir me nuire, je leur dis :  » Je ne vole personne, je vis modestement et tout ce que je possède je l’ai gagné par mon travail et sans crédit. Ma moto est un modeste 125 cc d’occasion ainsi que ma voiture de 15 ans et qui n’a pas de direction assistée avec une peinture toute fanée.

J’adore flâner dans les vide-greniers où je fais de super affaires. Renseignez-vous auprès de mes connaissances et vous comprendrez qui je suis. 

Si vous devez me salir veuillez ne pas venir sur le blog mais faites-le en me téléphonant au : 04 66 80 03 28 ou 06 25 02 00 53.

MERCI »

Mais là… le faire directement et non plus sous couvert d’anonymat, caché derrière un écran, forcément… ça calme ! En tout cas, une chose est sûre, c’est que cette histoire ne laisse personne indifférent. Ou l’on adhère complètement à l’idée ou on déteste Coco. C’est assez sidérant d’ailleurs, car d’un côté on aime une démarche et de l’autre on déteste quelqu’un.

coco médias

Enfin bref. Les mois ont passé et les médias ont commencé à s’intéresser à l’histoire peu banale de ce pari. C’est ainsi qu’en 2011, un sujet consacré à Coco a été tourné et diffusé sur la chaîne TMC pour l’émission « 90’ enquête ». Thierry Montaner, journaliste au Midi Libre suit aussi l’actualité de Coco de près et a déjà publié plusieurs articles à son sujet, car Coco n’attend pas non plus que tout lui tombe du ciel, elle n’arrête pas. Elle se démène pour trouver des idées, faire des ventes, organiser un loto, une loterie, etc. et de l’actualité, elle en a !

15/06/2011 Souvignargues 100 000 dons de 1 € pour rester dans sa maison
17/07/2011Gard Les dons arrivent pour qu’elle garde sa maison
01/10/2011 Junas Concert dimanche aux carrières pour aider Coco à rester dans sa maison

04/10/2011Junas Les carrières ont accueilli le concert de solidarité à Coco
13/11/2011 Gard TMC consacre un reportage à la “Maison à 1 €“ de Coco
12/07/2012 Souvignargues 42 000 € récoltés un an après l’appel aux dons pour sa maison
04/11/2012 Gard Une chanson des Gipsy relaye l’appel aux dons de Coco
25/01/2013 Souvignargues Claudine Leroy, sujet du livre d’un jeune écrivain

En septembre 2012, c’est le magazine Maxi qui lui consacre une double page, elle est interviewée sur Radio Alliance Plus, Radio Sommières, Radio France Bleue Gard Lozère, Radio Totem. France 3 vient aussi la rencontrer.

Mais il n’y a pas que les médias qui s’intéressent à Coco, ce sont aussi de nombreux particuliers qui lui viennent en aide. Un ami de son fils, Guillaume, propose de créer le site internet de Toi-mon-toit ; un artiste plasticien, David Drioton, lui offre une toile ; une jeune chanteuse, Eulalie, lui offre des CD ; les Gipsy Lovers lui composent une chanson ; des blogueurs interviennent comme Milie coquille, Pierrette de ballades et photos ou Khofr a Broder et tant d’autres encore que je n’ai pas cités ici. Et bien sûr, il y a Hugo, Hugo Blin, qui a écrit la biographie de Coco, sans qui je ne serais pas en train de rédiger cet article. Hugo ne vit pas dans le Sud de la France, mais dans la Sarthe où il est en terminale. C’est en écoutant la radio qu’il a croisé le chemin de Coco pour la première fois.

hugo_filtered

Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le jeune homme a de bonnes fréquentations, et à en croire sa page Facebook, d’excellentes références (« J’ai un message important pour les jeunes : N’achetez pas de la drogue, devenez une rockstar, on vous la filera gratos ! » Love Actually), un bon sens de l’humour (Et Dieu créa… Le sexe masculin, c’est avec beaucoup de finesse que je déclare aujourd’hui que « J’aime pisser debout, ça évite de faire la queue aux toilettes »), est un bon fils qui a visiblement une mère qui me ressemble (« Entendre sa chère moman chanter ça depuis tout à l’heure – je veux dire gueuler ça – avec une voix légèrement fausse 😉 j’aime

Mais trêve de billevesées, voici le premier message qu’il lui a envoyé :

« Bonjour madame Leroy,

Je m’appelle Hugo Blin, j’ai seize ans et demi. Je vous contacte, car je vous ai entendue la semaine dernière sur radio Sweet FM, vous aviez été appelée sur la libre antenne du dimanche soir… J’ai entendu le récit de votre vie, ça m’a bouleversé, vous avez fait preuve d’un grand courage durant toute votre vie malgré les épreuves que vous avez dû surmonter. Ma famille aussi n’a pas été épargnée : des accidents, des décès, tant d’expériences difficiles… Je comprends que vous aimiez autant votre maison et j’espère du fond du cœur que vous arriverez à la conserver en l’achetant. Cette idée de « 1 euro par personne » est vraiment excellente et à voir le compteur, elle marche plutôt bien… Je suis très content pour vous…

À la fin de votre appel à la radio, vous avez dit que vous recherchiez quelqu’un pour écrire votre biographie… Figurez-vous que je suis auteur amateur, enfin, j’ai écrit quatre livres que j’ai édités en autoédition. Je veux faire d’écrivain mon métier, mais vu mon âge, j’ai encore le temps… Cependant, comme vous cherchez quelqu’un pour écrire le récit de votre vie, je suis candidat, car ça serait pour moi une extraordinaire aventure que de rencontrer quelqu’un de battant comme vous, ça serait certainement l’aventure de ma vie… Peut-être pensez-vous que je suis un peu jeune pour retranscrire sur papier votre histoire, et je le comprends tout à fait, mais étant mineur, je ne peux pas vous aider financièrement et ça serait une façon de vous venir en aide, car les bénéfices engendrés par la vente des livres (s’il est créé) vous seraient automatiquement reversés…

J’espère que j’ai su me montrer convaincant, car je veux vraiment vous aider, et par le biais de l’écriture, ça serait merveilleux !

Je reste à votre disposition pour d’éventuelles questions, j’espère que vous me répondrez vite.

À bientôt, je suis de tout cœur avec vous.

Hugo Blin »

Il est vraiment fascinant de voir, tels des fils invisibles,  les liens qui se tissent autour de Coco dans cette incroyable chaîne de solidarité !

À suivre…

4 – Journée de la femme et sortie officielle de « Danse avec la vie » aux éditions du Puits de Roulle. Où l’on voit que la vie réserve aussi de bonnes surprises.

Toi mon toit___________________________________

Vous pouvez d’ores et déjà commander « Danse avec la vie »,

il vous sera expédié dès que possible, dans les jours qui viennent :

directement auprès de Coco qui vous fera une dédicace :

rendez-vous sur toi-mon-toit.fr

auprès de la maison d’édition :

rendez-vous sur le site des Éditions du Puits de Roulle

Bientôt disponible dans toutes les librairies en version papier

et en versions Kindle (disponible ici) et Epub.

« Danse avec la vie », récit de vie de Claudine Leroy avec le concours d’Hugo Blin. 114 pages. ISBN : 978-2-919139-58-3 – 11,90 € + frais de port 2,55 € – Disponible à compter du 8 mars 2013, journée de la Femme.

 ___________________________________

Très belle journée à tous,

anti

8 Replies to “Danse avec la vie 3/5 – Coco dans les médias. Une spirale de propositions d’aide.”

  1. Anna Galore

    Excellent !

    J’aime beaucoup l’humour d’Hugo ! Et je n’ai aucun mal à imaginer sa maman chanter à tue-tête quelque chose d’aussi hyper-difficile à chanter qu’une chanson de Gotye 🙂

  2. anti Post author

    Eh oui ! Il ira loin ce petit ! D’autant plus qu’il a absolument la bonne attitude concernant le travail d’écrivain. Il veut aller de l’avant et se sert de toute critique pour assurer le pas suivant. Bravo Hugo !

  3. anti Post author

    Je remets ici le commentaire de Zaza déposé sur le fil « Bonjour » :

    « Je viens d’écrire à Coco pour commander son livre et avoir une dédicace.
    Je connaissais son histoire pour l’avoir vue et écouter à la télé. »

    Super ma Zaza ! Merci pour elle 😉 Et la bise à Coco et Hugo au passage !

  4. valentine

    Sacrée vie, sacrée bonne femme, sacré courage et je croise fort les doigts pour que la chance soit au rendez-vous. Belle aventure humaine en tous les cas que ce toi plus toi=mon toit, cela fait chaud au coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.