Camping « Chez Anna »

2011818888.JPGAprès avoir fait plusieurs fois chambres d’hôtes et réceptions gastronomiques, voici une nouvelle corde à notre arc : le camping avec piscine.

Nos premiers clients, Gwlad et Dorian, se sont levés entre 9 et 10h ce matin après une bonne nuit de sommeil, pour prendre leur petit dèj et revenir à la civilisation. Ca veut dire Canal J pour Dorian (en compagnie d’Enzo qui l’assure de tout son soutien vigilant) et playlist électro pour Gwlad sur le PC d’Anti.

Nous, on a fait courageusement un petit jogging, si si. Une idée d’Anti et justement, là, je le sentais bien aussi. Je lui ai montré un circuit d’une trentaine de minutes que j’aime bien, parce qu’il a pour point de départ et d’arrivée le portail de chez nous. Pas besoin de prendre une voiture, c’est quand même plus cool.

Au retour, grand plouf dans la piscine bien fraîche. Fallait bien ça, après notre performance sous un soleil de plomb.

Le ciel est en train de se couvrir rapidement. La météo dit qu’il fait beau au-dessus de chez nous mais là, ce qu’on voit, ça ressemble sérieusement à du gris épais.

Alors, on arrose ou pas ? Et surtout, on démonte la tente rapido ou pas ? Ah la la, c’est pas toujours facile, la vie au grand air.

3 Replies to “Camping « Chez Anna »”

  1. anti Post author

    Ouaip ! Après un rapide calcul, on doit pouvoir recevoir et coucher 9 personnes sans pousser, et Entre 13 et 15 en forçant un peu. Pas de problème pour loger les gensses quand on fera la prochaine fête 😉

    Hier soir, les enfants ont bataillé dur pour obtenir de moi que j’accepte de les laisser dormir dans la tente ! C’est pas que je craignais quoi que ce soit, c’est juste qu’il fallait : un, la trouver; deux, la monter (ce que je n’avais pas fait depuis au moins 10 ans…) et trois : le tout quasi dans le noir… (c’est fou c’qu’on peut glander !!!)

    C’était magique ! Ils étaient trop heureux, ça valait bien tous les efforts du monde. Lampes torches, matelas, couettes, tonnes d’oreiller, vivres, mouchoirs en papier, jeux de société et hop ! c’était gagné ! Que c’était bon de les entendre rire aux éclats jusqu’à tard dans la nuit… Paloma est même allée les rejoindre la coquine.

    anti, maman ravie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.