Tjukurpa (6)

Pendant notre séjour en Bretagne cette semaine, je vous propose en mot d’accueil du matin « Tjukurpa », un petit conte initiatique, que j’ai découpé en plusieurs épisodes, un par jour.

<:img>

Tjukurpa

Dernier épisode

Kuniya sourit à nouveau. Un grand rapace volait vers elle. Il ne ressemblait à aucun de ceux qu’elle connaissait. Il était tout noir avec des ailes immenses et une tête rouge minuscule. Il se posa au sommet d’Uluru. Peut-être venait-il rejoindre Yurlungur le Serpent Arc-en-ciel, qui dormait là, tout en haut, dans une anfractuosité de la montagne sacrée.

Kuniya s’allongea sur le sol et prit son apparence de Femme Python. Un homme blanc au cœur débordant d’amour se tenait près d’elle, endormi. Elle l’enlaça en murmurant son nom. Il ouvrit les yeux et disparut comme du sable qui s’effrite.

Elle regarda le ciel. La traînée de l’avion s’était effilochée, dessinant en runes secrets les mots d’amour d’un poème oublié.

Elle déposa le rêve à ses pieds. Les Anangu pourraient ainsi venir le contempler et le transmettre aux générations futures.

Le grand sceau, le lien, le Tout.

Tjukurpa.

Photo : The Guardian

One Reply to “Tjukurpa (6)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.