15 Replies to “L’île aux fleurs”

  1. Anna Galore Post author

    Ce court-métrage a été réalisé en 1989.

    De très nombeux sites en parlent mais je vous conseille de n’aller lire les articles qui y sont consacrés seulement après avoir vu le film.

    Voir en particulier celui-ci que m’a indiqué Anti:

    archive.filmdeculte.com/culte/culte.php?id=147

  2. anti Post author

    20 ans qu’il tourne ce court, et pour cause ! Pour la bonne cause justement !

    En effet Anna, l’article de film de culte est très intéressant, très, très, comme souvent sur ce site.

    anti

  3. Christina Post author

    « L’île aux fleurs » ou le rationalisme ubuesque de notre société engagée à fond de 6ème sur une autoroute bientôt brutalement achevée par le vide de notre spiritualité.
    Notre doigt préhenseur crispé sur notre volant bloqué, nous pouvons le mettre au choix dans notre oeil non borgne ou sur notre tempe.

  4. anti Post author

    « L’espèce humaine vit sous une sorte de régime d’empoisonnement interne – si je puis dire – et je pense au présent et au monde dans lequel je suis en train de finir mon existence. Ce n’est pas un monde que j’aime. »

    Claude Lévi-Strauss

    anti

  5. Christina Post author

    La dilution des responsabilités encourage la poursuite de cet empoisonnement interne. Trop de personnes se croient impuissantes et inutiles. Une conscience collective forte et décidée est la seule alternative au désastre en cours et à venir. La solution ne viendra pas d’en haut. Faut pas rêver. Cela bougera réellement « là-haut » le jour ou la pression collective leur sera intenable et ingérable. Optimiste de nature, je ressens un frémissement dans notre monde. Le temps nous est hélas précieux et les retours en arrière ne sont pas à exclure. Surtout en période de crise mal négociée. Vigilance et détermination.

  6. anti Post author

    Je pense comme toi qu’il ne pourra s’agir que d’une prise de conscience collective dont le frémissement se fait effectivement sentir.

    anti, vigilance et persévérance.

  7. Antiochus Post author

    ça y est ! Ce film (véritablement d’utilité publique) m’a sapé le moral … Comme toute prise de conscience, il exige un temps pour être digéré (sourire navré) … Bien à l’abri – pour l’instant – dans un des plus beau pays du monde, nous vivons l’oeil accroché a nos biens matériels et à notre bonne conscience … et nous nous permettons d’avoir des états d’âmes ! Mais comment avoir des états d’âmes quand on à FAIM !
    J’aimerais bousculer – un petit peu – le ronronnement quotidien de mes visiteurs en mettant cette édifiante vidéo sur mon blog … le permets-tu Anna ? En tout cas merci pour ce remue-méninges salutaire.
    Antiochus

  8. Anna Galore Post author

    Bien sûr ! D’une part il ne m’appartient pas et d’autre part, plus il sera diffusé et mieux cela vaudra.

    Tu peux le trouver sur Daily Motion (attention de bien prendre la version intégrale de 12 minutes).

  9. patricya Post author

    Je ne m’attendais pas à cette chute là.
    Le court métrage se passe de commentaires.C’est ça notre société, voilà ce que l’on fait de notre intelligence si humaine.On ne pense qu’à notre profit au mépris des autres.
    C’est déprimant et on est allé si loin qu’il est difficile de faire marche arrière….
    « L’intelligence de l’homme le mènera à sa perdition » et l' »argent est roi »…..
    Quel monde pourri, hélas!

  10. anti Post author

    Je ne partage pas ton avis de monde pourri, je le trouve de moins en moins pourri, en tout cas au regard de l’histoire.

    anti, positive attitude.

  11. ramses Post author

    Il y a 2 alternatives à ce film :

    – Soit rester au niveau de celui qui se contente de ce que le cochon n’a pas voulu…

    – Soit devenir M. Suzuki !

    (« Mme Parfum », c’est pas mal non plus…)

    En cherchant bien, on peut toujours trouver plus mal loti que soi…

    Ca en rassure certains, moi pas…

    J’ai toujours visé un peu au-dessus de ce qui était au-dessus de moi… Et ça m’a assez bien réussi.

    On peut réussir sans écraser les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.