Manif d’Alès, les contents et les pas contents (par Atome Sag)

Nous reproduisons ci-dessous, avec son autorisation, une réaction d’Atome Sag sur Facebook il y a quelques jours. Il s’adresse aux militants déçus à la suite de la manifestation d’Alès du 31 mai qui a forcément laissé un goût d’insatisfaction, en raison de l’annulation de toutes les actions parallèles que nous avions prévues mais qui ont été bloquées par le déploiement d’un plan Vigipirate de niveau 3 (sur une échelle de 4).

Resituons les choses avant de juger…

Mais vous espériez quoi ? Faire une guerre urbaine à coups de drapeaux et de tracts ? Personne n’a parlé d’un mai 68 ! Ce serait aussi con que de s’attaquer à un fourgon blindé avec un pistolet à bouchon. Pour rappel, l’organisation parle d’une invitation à manifester pacifiquement, elle ne demande pas de venir équipés et préparés à une lutte ouverte contre les forces de l’ordre avec l’objectif d’investir totalement l’arène, on est bien d’accord ?

Il faut noter que l’invitation du CRAC concerne le CRAC, que si des personnes « déçues » avaient en tête une méthode différente dans l’orientation de cette manif, rien ne leur interdisaient de créer un groupe pour s’organiser de leur côtés en évaluant les conséquences pénales d’une infiltration.

Moi, j’observe qu’on en parle de cet événement, qu’il n’y a pas eu d’incidents majeurs, de gazages ou de blessés, qu’il va être difficile de dire que les antis sont violents, j’observe que les aficionados longent les murs, qu’ils restent prisonniers de leurs actes planqués derrière les rangées de robocops, et que le CRAC s’en sort très bien en déroulant une action propre et sans bavures. Il ne faut pas être déçu mais fier d’avoir manifesté dignement sans être au centre de polémiques. C’est ça la victoire du jour.

L’improvisation d’une opération spécifique n’a pas eu lieu, ce qui est tout à fait compréhensible pour ce type d’organisations très compliquées et pleines de prépondérants, une réussite d’un tel tour de force passe par une coordination de 1000 ou 5000 personnes, au bon moment, au bon endroit, ce qui est impossible, il faudrait être un peu réaliste. En attendant je n’aimerais pas payer la facture de la sécurité pour le déroulement de cette corrida du 31 mai 2014.

Dans l’absolu, il existe d’autres méthodes pour empêcher réellement une corrida de se dérouler, mais ça s’organise en amont, et sous couvert d’une grande confidentialité, pas avec des drapeaux contre des bombes lacrymo et une sécurité quasi militaire déjà mise en place.

La véritable apocalypse, pour la tauromachie, serait par exemple que ses taureaux n’arrivent pas aux arènes, qu’il y ait de sérieux problèmes bien avant qu’ils n’embarquent. Et ce n’est qu’un exemple. Songez-y, il y a forcément un jour où la lutte s’étendra avec des méthodes différentes et bien au-delà des arènes. Il faut réfléchir, sans critiquer les manifs qui s’adressent à Mr et Mme Tout l’monde, et pour lesquels le mot « apocalypse » est un euphémisme.

Il faut comprendre une chose importante, les arènes aujourd’hui auraient pu être rayées de la carte sans cette protection gouvernementale autour du monde taurin, cette minorité arrogante qui se planque derrière une loi et des barrières, et qui en font des pleutres dont le nombre en ce samedi ne pouvait pas égaler celui écrasant des antis.

Oui, vous n’avez pas réussi à empêcher le charcutage de taureaux, pas plus que dans les dernières manifestations en d’autres lieux, mais vous avez entretenu un symbole incontournable et vous êtes rentrés indemnes du front.

Il n’y a que l’orgueil qui fait sourire les aficionados à présent, car au fond de leur esprit ils réalisent bien à quel point les choses leur coûtent cher, très cher, et ce mouvement derrière qui n’arrête pas de les pousser et qui les harcèle comme le sont les taureaux, et les affaiblit inexorablement.

La mise à mort de la corrida sera vôtre ! La patience, c’est le secret des dieux !

Atome Sag

2 Replies to “Manif d’Alès, les contents et les pas contents (par Atome Sag)”

  1. sophie des noisettes

    200% ok avec Atome Sag et j’espère que les déçus comprendront, avec le recul, que foncer dans le tas aurait été suicidaire.
    Nous avons tous le cœur brisé de ne pas avoir pu empêcher les massacres et les moyens déployés (Vigipirate3 , on croit rêver) contre nos actions humanistes sont une honte totale ; de ça nous sommes tous convaincus.
    Utilisons sans tous nos contacts, réseaux, pour médiatiser sans relâche et par delà les frontières, la Vérité sur les infâmes corridas, la lutte Juste que nous menons et la répression démesurée dont nous faisons l’objet dans toutes nos actions.
    Restons unis, solidaires et déterminés ; nous avancerons d’ autant mieux et vite.

  2. Stenco Patrick

    Analyse parfaite d’une situation explosive mais très bien gérée.
    Merci Mr Sag et bravo au Crac Europe.
    Salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.