L’hôtel fantôme du pont Saint-Nicolas

Lors de notre dernière sortie baignade près du pont Saint-Nicolas, nous avons rendu une petite visite à l’hôtel-restaurant abandonné qui se trouve sur l’un des chemins d’accès.

DSC02710b

Malgré son délabrement et les nombreux tags qui le défigurent, le bâtiment est toujours aussi impressionnant, majestueux même. Dans les premières années où j’ai commencé à vivre à Nîmes, je venais déjà de temps en temps en été pour me baigner dans le Gardon au niveau du pont. C’était à la fin des années 90 et on pouvait accéder aux berges en voiture, là où le lit de la rivière est le plus large. Beaucoup de gens se retrouvaient sur la rive droite, à l’ombre des grands arbres.

DSC02706b

L’hôtel-restaurant était alors ouvert, sauf si ma mémoire me joue des tours. Pour quelle raison s’est-il soudain retrouvé à l’abandon ? Je l’ignore… Faillite du propriétaire ou crue dévastatrice ? En 2003, les flots déchaînés étaient montés si haut qu’ils sont passés au-dessus du tablier du pont, aussi inimaginable que cela puise paraître quand on voit le lit à sec en été. Les dégâts causés ont été considérables.

Est-ce à cette occasion que l’hôtel a été totalement dévasté ? Toujours est-il que depuis qu’il est laissé à la dérive, le chemin d’accès aux berges a été fermé. Elles restent désormais désertes. Les baigneurs qui continuent à venir sont beaucoup plus rares et se retrouvent plus en aval de quelques centaines de mètres, là où les rochers forment des piscines naturelles. On se gare comme on peut sur le bord de la route en surplomb et on descend par des sentiers plus ou moins abrupts jusqu’à l’eau.

DSC02705b

Est-ce que quelqu’un réhabilitera cette superbe construction un jour ? C’est malheureusement peu probable. Certes, les crues existent depuis toujours sur ces rives et elles n’ont pas empêché l’hôtel d’être construit et de fonctionner pendant des années, mais les normes actuelles, renforcées par les catastrophes du début des années 2000, doivent désormais strictement l’interdire.

DSC02704b

Restent les vestiges, envahis petit à petit par la végétation et menacés par la décrépitude, de l’hôtel fantôme au bord de la rivière secrète.

Très belle journée à vous

DSC02714b

2 Replies to “L’hôtel fantôme du pont Saint-Nicolas”

  1. anti

    En 2003, les flots déchaînés étaient montés si haut qu’ils sont passés au-dessus du tablier du pont

    En fait, c’est en septembre 2002 :

    « En outre, suite aux terribles inondations du 9 septembre 2002, le gardon est passé à environ 3 mètres au dessus du tablier du pont, lequel fut particulièrement endommagé (une plaque en marbre fixée dans le rocher côté rive droite constitue le repère de cette crue).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_Saint-Nicolas_de_Campagnac

    A lire aussi sur le pont Saint Nicolas : http://www.nemausensis.com/Gard/ImageMois/PtStNicolas/PtStNicolas.htm avec un lien vers un ouvrage complet de 180 pages à télécharger « Le Pont Saint-Nicolas » par Germer-Durand, 1863 (Extrait « Mémoires Académie de Nîmes », 180 pages PDF).

    Intéressant aussi, des infos sur le bâtiment se situant de l’autre côté du pont. Il s’agit du prieuré de Saint Nicolas de Campagnac :

    http://uzes.blogs.midilibre.com/tag/saint+nicolas

    En revanche, je n’ai rien trouvé concernant le mystérieux hôtel fantôme…

  2. lebel

    je suis passe plusieurs fois sur le pont saint nicolas en touriste j ai vu le gardon a sec ,c est surrealiste mais beau et nostalgique comme cet hotel abandonne et livre aux tags et ravages et de l homme et de la nature. quelle tristesse surtout pour tous ceux qui ont connu la periode faste ainsi que les plaisirs du gardon plus loin.je suis toujours emue et triste de voir de belles batisses des domaines entiers abandonnes .que faire ,j habite un appart minable en region parisienne,et quand je vois tant de beaute je me sens impuissante .juste un quart de cet hotel me suffirais mais helas mais helas tant de maisons en ruines alors que le reve de tous c est d avoir sa maison .je rage de constater toutes ces degradations .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.