Fantastiques éléphants

Samedi, j’ai reçu un appel enjoué de notre ami chaman Jean-Gabriel Foucaud qui rentrait d’un séjour en Thaïlande où il est allé à la rencontre des éléphants. Trouvant son aventure fabuleuse, je lui ai demandé s’il voulait bien la raconter par écrit afin que je puisse la partager avec vous. La voici donc 😉

«Chère Stéphanie,

            Comme promis hier, je t’envoie le récit d’une expérience extraordinaire vécue il y a peu en Thaïlande.

             J’avais décidé de participer à un stage organisé par Christine Guillot dont je t’envoie les coordonnées ci-joint. Sa manière de relier animaux et humains dans la plus pure des traditions chamaniques doit être connue et encouragée, soutenue et reçue dans nos cœurs et actions de chaque jour.

            Cette expérience, que je viens de vivre, a quelques précédents, sinon elle n’aurait jamais trouvé place dans mon esprit. Si tu te souviens dans l’introduction à « Runes et chamanisme », je racontais un événement peu commun sur le plan des communications extraordinaires entre humains et animaux. Durant mon initiation aux pratiques chamaniques, un oiseau était venu se cogner sur ma tête, puis était aller se fracasser contre une fenêtre au point de se tuer dans le choc, quand j’étais en train de me demander pourquoi je devrais me relier à l’esprit des oiseaux plutôt qu’à celui de l’ours ou du lion.

            On découvre, on ressent que tout est lié dans l’univers quand on entre dans l’univers des chamanes.

            Voici donc un nouveau développement de cette conscience d’unité, vécu récemment en Thaïlande.

elephant 2

            Christine Guillot qui organise cette rencontre dans une petite réserve d’éléphants du nord-ouest de la Thaïlande nous avait conviés à prendre soin des éléphants au 4ème jour du stage. Réciprocité oblige ! Ceux-ci nous avaient transportés, fascinés, baignés, passionnés. C’était à nous de jouer !

            Le début est difficile. Ils ne veulent pas de nous, de nos soins, traînent, refusent qu’on leur monte dessus, se grattent contre les arbres au péril de nos jambes. Ils finissent par entrer dans l’eau du lac où chaque jour ils se baignent en jouant avec nous. Ce jour-là, ils jouent sans joie. Puis finissent par s’amadouer. Christine revient vers nous, et annonce que celle sur laquelle elle est juchée, Tan Den, est prête à recevoir nos soins, nos forces d’amour, notre capacité de respect. Nous faisons un cercle autour d’elle, tous immergés dans l’eau du lac jusqu’au cou. Soudain, sur la poitrine de Régine, située à la gauche de l’éléphante, Tan Den pose sa masse de 3 tonnes avec une infinie délicatesse. Elle reste ainsi dans notre silence respectueux un long moment.

            Je décide d’engager un dialogue avec Tan Den, toujours immobile, détendue, épanouie, masse confiante de 3 tonnes reposées sur un cœur humain. J’étais face à elle. Là, je lui demande si elle a un message à passer aux humains par mon intermédiaire. Et si oui, qu’elle cligne trois fois de l’œil. Ce qu’elle fit avec l’œil droit (comme un « clin d’œil » avec celui de mes yeux dont j’ai récupéré largement la vision en contact avec la vierge de la Guadalupe, à Mexico).

            Stupéfait, je lui demande : « Alors est-ce que ce message est que je dois commencer à regarder le monde du point de VUE des éléphants ? Si c’est oui, peux-tu encore cligner 3 fois de l’œil ?» Elle recommença immédiatement…

 Je lui demande alors : «peux-tu me donner une preuve que je ne suis pas dans l’erreur, que je ne me trompe pas ?»

            À ce moment, sa trompe jaillit de sous l’eau, dans un mouvement démarrant à hauteur de mon genou, longea mon corps, visage compris, monta au-dessus de moi et replongea avec force

            Peut-être les autres participants se souviennent-ils de mon rire ?

            Est-ce que je me trompe ? Voici ma trompe ! Ça se voit, non ?

            Trompe-trompe !!! L’humour des éléphants.

            La veille, dans une autre réserve, j’avais aussi été « parler » à une éléphante. Silencieusement, à 20 mètres d’elle, je la complimentais et la remerciais pour sa beauté et sa force. Elle était profondément immobile. Rien ne bougeait depuis un long moment. J’eus l’impression qu’elle sentait mon admiration. Pour confirmation, je lui ai demandé de battre 3 fois des oreilles si elle avait perçu mon message, geste visible qu’elle n’avait pas fait depuis de longues minutes. Elle le fit. Et le refit à deux demandes de confirmation !!!

            Tout cela, jamais je ne l’oublierai.

51eCR8C-WnL

            Pour ceux qui veulent approfondir les messages des éléphants aux humains, lire le livre extraordinaire de Lawrence Anthony. « L’homme qui murmurait à l’oreille des éléphants« .

Lawrence est décédé l’an dernier. Des éléphants sont venus de plusieurs dizaines de kilomètres autour de sa maison et sont restés 3 jours sans manger, en signe de deuil et en hommage pour son action en leur faveur.« 

* * * * * * *

Jean-Gabriel Foucaud organisera

une Quête de Vision dans les Vosges du 27 Juillet au 3 août

Les courriers du chamanisme se trouvent ici

 

66817_10151548419523865_1481338977_n

« Interroge les animaux, ils t’enseigneront ;
et les oiseaux de l’air t’instruiront ;
parle à la Terre, elle t’apprendra … »

Job 12:7,8

http://www.wassanna.com/

Pour organiser ces stages, l’association Wassana a acheté des éléphants « usés » qui faisent « le bagne » (camps d’éléphants ou débardage en forêt ) et recueilli de vieux éléphants en fin de course et des orphelins.
* * * * * * *

Pour poursuivre avec quelques autres belles histoires de communication animale sur le blog :

L’oiseau du Karmapa et la suite, là

Christian le lion

Kevin Richardson

Le Monde selon Tippi

Sans oublier les photos superbes de Nick Brandt à voir et à revoir bien sûr !

Très belle journée à toutes et à tous,

anti

 

2 Replies to “Fantastiques éléphants”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.