Communiqué du CRAC – Référé liberté 9/5/13 à 14h

COMMUNIQUE DU CRAC (COMITÉ RADICALEMENT ANTI CORRIDA)
RÉFÉRÉ LIBERTÉ DU CRAC
CONTRE LE MAIRE D’ALES ET LE PRÉFET DU GARD
AUDIENCE LE 9 mai 2013 A 14H00
AU TRIBUNAL  ADMINISTRATIF DE NIMES

Depuis le mois de mai 2012, soit un an à l’avance, le CRAC a annoncé une manifestation sans précédent pour dénoncer les trois séances de torture rituelle de fin de feria à Alès. En contact avec les autorités locales de manière régulière, le CRAC avait annoncé son souhait de défiler au centre de la ville pendant la feria, il avait aussi annoncé les points de départ (visible dans la ville d’Alès depuis le mois de mars sur 20 panneaux de 4 mètres sur 3) et d’arrivée des trois manifestations du week-end des 11 et 12 mai 2013.

Après deux entretiens entre Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC, et Christophe Marx, sous-préfet, dans le bureau de ce dernier les 30 avril et 3 mai, entretiens au cours desquels, l’autorité préfectorale refusait absolument toutes nos demandes (lieux de départ et d’arrivée et itinéraires des trois manifestations !), il aura fallu attendre le mardi 7 mai 2013 pour obtenir une notification écrite des décisions du préfet du Gard et du maire d’Alès. Pourquoi des décisions si tardives, sans aucune justification sérieuse, si ce n’est pour mettre les organisateurs en difficulté ?

Ont dont été remis au président du CRAC, un courrier du préfet Bousiges rappelant la loi et imposant trois itinéraires sans aucun rapport avec notre déclaration de manifestation, et deux arrêtés municipaux… non signés ! Lettre et arrêtés datés du jour même. On sent une certaine précipitation de la part des autorités. Le jour même, mardi 7 mai, nous faxions au tribunal administratif de Nîmes une requête en référé liberté. Le 8 mai au matin, le greffe du tribunal nous répondait : « Vu l’extrême urgence, le juge des référés a fixé l’audience le 9 mai 2013 à 14h00. Cette lettre vaut convocation à cette audience, au cours de laquelle vous pourrez présenter vos observations orales. »

Il est grand temps que les élus et les autorités cessent de protéger de manière abusive et outrancière le petit monde de la barbarie des arènes. Dans sa grande élégance, lors du lancement de la feria, Max Roustan, maire d’Alès, a traité en public Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC « d’excité du Brésis et de branleur ». Que peut-on espérer d’un maire qui ne respecte pas ses concitoyens et les représentants d’une association locale soutenue par la majorité des Alésiens (sondage Institut CSA pour le CRAC Europe, juillet 2012 : en cas de référendum, 55% des Alésiens votent pour l’abolition de la corrida).

A quand la fin du diktat tauromachique ? A quand la démocratie ? A quand le respect des 5000 manifestants attendus pendant tout le week-end ? Nous dénonçons une restriction illégale de la liberté d’expression à Alès. Nous dénonçons une restriction illégale du droit à manifester et réclamons justice.

Pour le CRAC
Jean-Pierre Garrigues, président

Tél. 06 75 90 11 93
www.ales2013.com
www.anticorrida.com

6 Replies to “Communiqué du CRAC – Référé liberté 9/5/13 à 14h”

  1. sylvana

    J’espère que ce juge prendra « la bonne décision ». Quoiqu’il en soit, plus rien ne sera pareil : il y aura un « avant et un après Alès ». Nos décisionnaires ne pourront plus réagir comme ils l’ont fait jusqu’à présent, systématiquement en faveur de la mafia tauromachique. On sent dans leur comportement « l’énergie du désespoir ». Courage mes amis, nous y arriverons ! Surtout ne leur donnons pas d’arguments défavorables, on sent qu’ils sont à l’affût du mauvais pas que nous ne franchirons pas ! »

  2. BAB

    J’attends cette décision avec impatience. J’espère qu’elle sera favorable, car la colère gronde entre les rangs. Il sera difficile de la contenir.

  3. Anna Galore Post author

    Comme vous le savez probablement si vous suivez ça sur internet, la juge a rejeté notre demande. Les circuits autorisés sont donc ceux imposés par la mairie.

    Gare aux intox qui circulent déjà ! TOUT EST MAINTENU, ON NE LÂCHE RIEN ! Le point de départ des manifs reste celui annoncé : le parc du Bosquet, près de la mairie.

    Plus d’infos dès demain matin…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.