L’ethnoastronomie, nouvelle appréhension de l’art préhistorique – Comment l’art paléolithique révèle l’ordre caché de l’Univers

http://sphotos-d.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/530874_483110765067404_118936333_n.jpg

« L’ethnoastronomie, nouvelle appréhension de l’art préhistorique – Comment l’art paléolithique révèle l’ordre caché de l’Univers ». Préface Marc Martinez, conservateur de la grotte de Pair-non-Pair.

 

Aujourd’hui, je suis heureuse de vous présenter l’une des dernières nouveautés parue aux Éditions du Puits de Roulle : « L’ethnoastronomie, nouvelle appréhension de l’art préhistorique – Comment l’art paléolithique révèle l’ordre caché de l’Univers ».

L’auteur :

Chantal Jègues-Wolkiewiez, chercheuse indépendante, est Docteur ès lettres et sciences humaines, anthropologue, ethnoastronome et psychologue. Elle est l’auteur de nombreux articles et d’un premier livre.  Ses recherches ont fait l’objet d’un remarquable documentaire de Stephane Begoin, Pedro Lima et Vincent Tardieu (2007) diffusé sur la chaîne Arte, intitulé « Lascaux : le ciel des premiers hommes ».

Présentation de l’éditeur :

Docteur ès Lettres et Sciences Humaines, ethnoastronome, Chantal Jègues-Wolkiewiez dès l’adolescence s’est passionnée pour l’histoire de l’art et l’astronomie archaïque. Tels sont les fils conducteurs qui nous mènent vers cet ouvrage, un guide pour la découverte du réel et du merveilleux, vécus par les hommes de la Préhistoire jusqu’à nos jours.

« L’Ethnoastronomie : nouvelle appréhension de l’art préhistorique – Comment l’art paléolithique révèle l’ordre caché de l’univers » est à lire par toute personne curieuse de découvrir les énigmes dissimulées par nos ancêtres dans leurs œuvres d’art organisées et positionnées dans des sites choisis en relation avec les mesures de l’univers : Pair-non-Pair, Lascaux, Commarque, etc., en passant par la Vallée des Merveilles jusqu’au château de Thoiry.

Thoiry 4e de couv_filtered

Coucher solaire de l’hiver 2011 au château de Thoiry.

Photo

© Comte de la Panouse.

 
 

TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE.

L’HOMO SAPIENS, LE CIEL, LE TEMPS ET LA LUMIÈRE.

Les questions que l’ethnoastronome se pose.

Les Aurignaciens et l’émergence de la lumière solsticiale au  Paléolithique supérieur.

Le calendrier lunaire des Aurignaciens.

Mise en scène gravettienne  du  lever solaire solsticial.

Au Solutréen, utilisation d’un repère constant : le pôle géographique.

La « quadrature du cercle », clefs secrètes de la compréhension d’un site. 27

La recherche des universaux : un lien entre le Magdalénien (13 000 ans BP) et le Moyen Âge (XIe siècle).

La Renaissance et la lumière.

TRANSMISSION DU SAVOIR ASTRONOMIQUE ARCHAÏQUE.

L’ETHNOASTRONOMIE, SES MOYENS.

Analyse des mesures astrométriques.

Fréquence des messages symbolisant les astres.

Comparaison des styles.

LA RELIGION, l’ORGANISATION SOCIALE ET L’ASTRONOMIE ARCHAÏQUE.

La pérennité de l’œuvre, son rôle.

Idéologie culturelle.

La naissance des mythes.

LES PIERRES : MÉMOIRE DURE DE L’HUMANITÉ.

DECOUPAGE DU TEMPS SOCIAL ET DE L’ESPACE.

PROBLÉMATIQUE : LA PRÉCESSION DES ÉQUINOXES.

Principe mécanique de la précession des équinoxes.

Quelques exemples de ce changement mis en scène par  les  œuvres  de la préhistoire.

Comment visualiser le ciel d’une ère passée ?

LA DATATION : NOUVELLE PERSPECTIVE DE LA RECHERCHE ETHNOASTRONOMIQUE.

Les relevés orientés des corps célestes.

RÉSUMÉ CHRONOLOGIQUE DE LA MÉTHODE ETHNOASTRONOMIQUE POUR ÉTUDIER LES ŒUVRES PRÉHISTORIQUES.

Vision globale du sujet.

Prise en compte de la datation relative.

Observation  du  positionnement  et description iconographique.

Calcul des coordonnées.

Le terrain de l’ethnoastronome

Astrométrie sur le terrain.

L’iconométrie ou mesures de l’œuvre.

Recherche des phénomènes célestes.

Prises de vues : ombres et lumières.

L’étude icono-ethnologique.

ESSAI D’INTERPRÉTATION.

Scanning du ciel, un mode de pensée.

CONCLUSION.

ANNEXE.

 

Voilà, vous savez tout ou presque. Son prix : 15 €, 114 pages. ISBN : 978-2-919139-70-5.

Pour visiter le site de l’auteur, cliquez ici.

Pour commander, cliquez là.

Bonne journée à tous !

13 Replies to “L’ethnoastronomie, nouvelle appréhension de l’art préhistorique – Comment l’art paléolithique révèle l’ordre caché de l’Univers”

  1. Anna Galore

    Un livre tout-à-fait fascinant en effet ! De mon côté, je n’ai pas de problème à voir le site de Chantal.

  2. anti Post author

    Un livre vraiment passionnant en effet. Si vous n’avez pas encore vu le documentaire Hervé et toi, je suis certaine que cela va vous plaire.

    Pour le lien vers le site de l’auteur, j’ai fait un peu de nettoyage, cela devrait mieux fonctionner maintenant 😉

  3. valentine

    Sms du chef ce matin: « je suis plus qu’emballé par le livre, c’est tout ce qui me passionne, si tu veux bien me le commander svp ».
    Voilà, voilà.

  4. valentine

    Merci pour la rapidité du service expédition!
    Je suis scotché par cette nouvelle approche vis-à-vis de l’art préhistorique…..et très impatient de le lire….si toutefois le douanier…. Toute ressemblance avec un certain sketch de F.Reynaud serait fortuite…..
    Comme l’on dit dans mon métier: je vais me régaler!
    Et un grand Bravo à l’éditrice pour cette perle!
    Hervé

  5. anti

    Merci m’sieur Hervé 😉

    « Je suis scotché par cette nouvelle approche vis-à-vis de l’art préhistorique »

    Je me suis régalée à travailler avec Chantal Jègues-Wolkiewiez sur ce livre. Elle nous entraine dans ses recherches et c’est vraiment incroyable !

  6. Terrevive

    Je viens de finir le livre que j’ai lu petit à petit à cause des données astronomiques que je ne connais pas trop.
    J’ai appris beaucoup de choses, notamment sur la Vallée des Merveilles dont on m’avait déjà parlé et que je trouve fort énigmatique.
    Quel travail a fourni Chantal Jègues-Wolhiewiez ! ; je suis pleine admiration.
    Tout ce que je souhaite, c’est que ses recherches ouvrent l’esprit des gens et que l’on se pose davantage de questions sur le fonctionnement de nos ancêtres et sur leur lien avec le cosmos.
    Je suis séduite par la photo du coucher de soleil au château de Thoiry : impressionnante lumière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.