Poupette prend ses aises

Après le tourbillon émotionnel intense des réactions chaleureuses venues de partout sur ma note Ving-cinq par seconde – y compris de la part de Jean-Pierre Garrigues et de Jérôme Lescure lui-même – je vais me contenter ce matin d’un mot d’accueil simple et court.

Il concerne aussi le bien-être de nos frères animaux, sous un angle beaucoup plus léger, puisque je vais vous parler de l’un de nos nouveaux pensionnaires félins, ou plutôt une : une adorable petite chatte venue on ne sait d’où et qui a pris graduellement ses aises dans notre maison. Elle a probablement un autre foyer pas très loin, mais peu importe puisqu’elle vient nous voir tous les jours.

chats

Nous vous en avons déjà parlé, c’est celle que nous avons surnommé « Petit écureuil » en raison de son pelage magnifique, très long, tout ébouriffé qui nous a fait pensé à l’écureuil du film d’animation « L’âge de glace ».

Bon, « écureuil », pour une femelle, ce n’est pas très adapté comme nom. Mais fort heureusement, notre tendance irrépressible à rajouter un ou plusieurs surnoms à chacun des chats de la maisonnée a fait que désormais, on l’appelle tout simplement Poupette. Oui, je sais, ce n’est pas très original, mais c’est comme ça.

Là où on peut vraiment dire que Poupette nous a adoptés (ce sont toujours les chats qui choisissent), c’est qu’elle ne vient plus uniquement à l’heure des repas. Elle a ses coins pour faire la sieste ou sa toilette, elle aime trainer près de nous, elle se laisse (enfin) facilement caresser, bref elle se sent chez elle.

Hier soir, on en a eu une nouvelle preuve : à l’instar de tous nos autres chats, elle a pris possession de la caisse de Yon Figeac reconvertie en boîte à dodo. C’est tout dire.

Très belle journée à vous

chats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.