Contre Le Toro de la Vega

Encore une horreur commise sur les taureaux sous couvert de tradition… Cette fois, c’est en Espagne, pays où abondent les maltraitances ritualisées, voire les tortures pures et simples, à l’égard des taureaux, comme par exemple le Toro Enmaromado de Benavente chaque année en juin, ou le Toro Jubilo de Medinaceli en novembre (attention aux liens, ils montrent des images choquantes).

corrida,cracLe CRAC et le Comité des Vétérinaires pour l’Abolition de la Corrida (COVAC) s’associent à une campagne, qui a déjà pris de l’ampleur en Espagne même, pour obtenir l’abolition de l’une des pires manifestations de ce genre, appelée le Toro de la Vega. Ce qui suit est tiré du texte mis en ligne par le COVAC sur son site.

Cette « tradition » a lieu dans la province de Valladolid, en Castille-et-Léon, à Tordesillas, le mardi suivant le 8 septembre, fête de la Virgen de la Guía. Un taureau est lâché dans les rues de la ville, puis poursuivi par une foule armée de lances, à pied ou à cheval, jusque dans la plaine (la vega), où il est achevé, toujours à la lance. Cette année, ce sera le 11 septembre.

Ces traditions, généralement liées à des fêtes religieuses, sont justifiées par leurs partisans, comme les corridas, à grands renforts de considérations historico-anthropologiques, et bien entendu officiellement déclarées d’intérêt touristique.

Cependant, c’est en Espagne même qu’elles font l’objet d’une opposition croissante, et donnent lieu à des protestations et à des manifestations de plus en plus amples.

Les réseaux sociaux se mobilisent contre le Toro de la Vega :

https://www.facebook.com/OcupaTordesillas
https://www.facebook.com/pages/A-que-consigo-1000000-de-personas-en-contra-del-Toro-de-la-Vega/114321025340899

En juin dernier, des associations ont déposé une pétition de 71 000 signatures au délégué territorial de la Région à Valladolid.

corrida,cracD’autres pétitions sont en cours, sur le site avaaz.org et sur le site change.org.

Notre confrère espagnol José Enrique Zaldívar, président de l’AVAT (Association espagnole de Vétérinaires Abolitionnistes de la Tauromachie), a relayé il y a quelques mois un livre dénonçant le Toro de la Vega.

Le COVAC, le CRAC et plus généralement tous ceux qui ne veulent plus voir la torture animale érigée en spectacle ne peuvent que s’associer à ces protestations. Même si un seul animal est en jeu, ce spectacle symbolise un type de domination particulièrement morbide de l’homme sur l’animal.

Nous invitons donc à signer ces pétitions, ainsi qu’à :

1) Écrire à la Mairie de Tordesillas :

Page contact sur leur site web : entrer Nom, Adresse e-mail, Sujet [mettre « Toro de la Vega »], Catégorie [choisir « Turismo »], écrire ou coller le texte ci-dessous en espagnol, et cliquer sur « Enviar ».

Vous pouvez également leur envoyer un mail à : ayto.tordesillas@dip-valladolid.es

2) Écrire à l’Office du Tourisme de Tordesillas :

Page contact sur leur site web : entrer Nom, Adresse e-mail, Sujet [mettre « Toro de la Vega »], écrire ou coller le texte, et cliquer sur « Enviar ».

Leur mail : tordesillas.net

Voici un modèle de texte rédigé en espagnol :

Distinguidos señores :

Con esta carta como un ciudadano europeo, quiero expresar mi más profunda indignación por la celebración de « El Toro de la Vega ».

Una sociedad civilizada es aquella que avanza atendiendo a la conciencia ética de los ciudadanos. El comportamiento atroz hacia un animal por diversión no se puede justificar ni por tradición ni por interés turístico. El mundo entero está escandalizado con esta fiesta española macabra. Queremos creer que, en respuesta a esta petición y a las protestas masivas de ciudadanos de todo el mundo, usted ejercerá su poder en un acto que le dignifique, eliminando de raíz esta barbarie. Este año, Usted, junto con todos nosotros, vamos a dar un paso hacia la ética, a la moral y a la verdadera cultura de esta época, aboliendo esta práctica cruel del Toro de la Vega y sustituyéndola por otro evento alternativo más acorde con los valores del siglo XXI.

Atentamente.

Les pouvoirs publics espagnols ne sont pas insensibles aux mouvements d’opinion. Ainsi, même si des lâchers de taureaux ont toujours lieu à Coria (Estrémadure) en juin, durant les fêtes de San Juan, il n’est plus autorisé depuis 2009 de les cribler de fléchettes.

Oui, vous avez bien lu : avant cette date, ils étaient criblés de fléchettes. Pas des jouets, pas en plastique, mais avec une pointe en métal et par centaines pour chacun des taureaux.

Comment peut-on être aussi arriéré, stupide, lâche et barbare que ceux qui font ça… Il faut que toutes ces horreurs cessent. C’est à notre portée.

Photos du Toro de la Vega : (1) http://www.elmundo.es, (2) Avaaz

corrida,crac

8 Replies to “Contre Le Toro de la Vega”

  1. Anna Galore Post author

    J’ai signé la pétition sur Avaaz + celle sur Change.org et j’ai envoyé le message en espagnol à la Mairie et à l’Office de Tourisme de Tordesillas.

    Pour le moment (11h30), il y a près de 50 000 signataires sur Avaaz et 1200 sur Change.org.

  2. mighe Post author

    TRADITION….que de crimes on commet en ton nom…..

    Souvenons-nous de cette phrase de JEAN-MARIE TJIBAOU, qui a chèrement payé ses combats en NOUVELLE CALEDONIE:

    « LE RETOUR A LA TRADITION EST UN MYTHE. AUCUN PEUPLE NE L’A JAMAIS VECU. LA RECHERCHE D’IDENTITE, LE MODELE

    POUR MOI, IL EST DEVANT SOI, JAMAIS EN ARRIERE. C’EST UNE REFORMULATION PERMANENTE… »

  3. Terrevive Post author

    No a la tortura de los toros.

    Je voudrais que l’on signe une pétition également contre la mise à mort des ânes dans les mêmes conditions en Espagne.

  4. laure Post author

    zut je peux plus signer !! après avoir été révoltée, écœurée, je ne peux même pas les venger en signant la pétition, j’arrive trop tard….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.