Deambulator

Enfin, j’ai fait une sortie ! Après quinze jours à ne pas pouvoir quitter la maison à cause de ma hanche en vrac, je commençais vraiment à tourner en rond (au sens propre aussi, puisque je faisais des tours de la grande table pour me dérouiller les articulations de temps en temps).

Et puis là, c’était jour de courses et, Anti et moi, on a eu l’idée en même temps : pourquoi je n’irais pas aussi, même si c’est uniquement pour l’accompagner ? Après avoir fait notre liste de la semaine à venir, hop, c’était parti.

DSCN0265b.jpg

Les chats m’ont fait une haie d’honneur pendant que je descendais l’escalier – avec mes béquilles, bien sûr. Puis j’ai souplement sauté dans le Touran.

Bon, peut-être pas souplement. Disons que j’ai réussi à m’y assoir sans trop de mal, grâce à la hauteur du siège qui me facilitait la manœuvre.

Au départ, on s’est dit que je ne ferais que Satoriz et ensuite, qu’Anti me déposerait avant de continuer les courses à Inter.

DSCN0266b.jpg

Mais finalement, ça allait très bien et j’ai fait les deux. Le secret ? Utiliser le chariot en déambulateur. Coolos tranquille, l’air naturel, j’ai circulé dans les allées pendant qu’Anti remplissait le tout de victuailles – et même moi je le faisais aussi, parfois, si si. Comme il ne faisait pas chaud et qu’on n’avait rien pris chez Satoriz qui craignait vraiment, on a enchaîné direct sur Inter sans repasser par la maison.

Certes, je n’avançais pas très vite, en appui sur mon déambulator, mais c’était quand même le pied de pouvoir enfin refaire les courses à deux. Anti était ravie et moi aussi.

DSCN0270b.jpg

De retour à la maison, Houssam et Gwlad ont aidé à tout décharger pendant que je remontais les escaliers. Les chats nous ont fait un bel accueil. Il faut dire qu’on approchait de 18h et donc du festin du soir. De voir tous ces sacs de courses, ça les faisait saliver.

Et pas qu’eux : quand on a décrit à Anghbor les plats qu’on avait prévus pour la semaine, son sourire a fait deux fois le tour de son visage. Pensez donc, rien que les grands favoris de la maisonnée : fajitas, pizzas maison, couscous, hachis parmentier, sans oublier le grand retour du plat du mercredi midi quand il y a école, les raviolis.

DSCN0273b.jpg

Là, au moment où j’écris ces mots (samedi 18h30), je sens mes muscles bien chauds et mes articulations moins sensibles au moindre écart. C’est génial, les courses ! Allez, dès qu’on peut, on y retourne !

Très belle journée à vous

Le titre de cette note a été trouvé par Anti

One Reply to “Deambulator”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.