Le lièvre de Vatanen ou comment (ne pas) pêter les plombs

lièvre.jpgChat euthanasié, chats malades, chérie blessée, enfants en vacances, reprise du boulot… Hier soir en discutant avec Anna, je lui disais que j’étais à deux doigts de lâcher prise, de prendre mon lapin sous le bras et de partir m’enfoncer dans une forêt finlandaise, avec des amis bûcherons…

Hein ? Quoi ? Mais qu’est-ce qu’elle raconte ?

N’avez-vous jamais senti ce moment où vous ne pouvez plus tenir ? Ce moment où vous allez tout lâcher ? Si ! Bien sûr ! Et ce moment précis, c’est ce que raconte très bien Arto Paasilinna dans un roman Le lièvre de Vatanen :

« Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu’il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s’enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s’enfonce délibérément dans la nature. Ce roman-culte dans les pays nordiques conte les multiples et extravagantes aventures de Vatanen remontant au fil des saisons vers le cercle polaire avec son lièvre fétiche en guise de sésame. Il invente un genre : le roman d’humour écologique. »

Bon d’accord, je vais commencer par juste relire le livre, après, on verra…

anti

2 Replies to “Le lièvre de Vatanen ou comment (ne pas) pêter les plombs”

  1. Anna Galore

    Oui, bonne idée, juste de la lecture, c’est idéal pour s’évader et respirer. D’ailleurs, moi aussi, je vais continuer à lire (j’en ai deux en parallèle, en ce moment).

    Et je ne veux pas voir un seul bûcheron à moins de deux kilomètres, OK ? Non, mais…

  2. Sylvia R.

    De tout coeur avec vous en ces moments difficiles.

    Pensées pour Paloma. Courage ma belle, il faut que tu t’en sortes.

    Gros bisous à vous tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.