Les bateliers de la Volga

Hier soir, dans les rues de Nîmes, ne me demandez pas pourquoi, j’ai chanté à Anti Les bateliers de la Volga. Bon, je ne me rappelais que d’une partie des paroles, certes, mais ça a fait son petit effet quand même.

Volga_Boatmen.jpg

Les Bateliers de la Volga (titre russe : Эй, ухнем !, Hé, ho hisse) est une célèbre chanson traditionnelle russe, répertoriée par Mili Balakirev et publiée en 1866 dans son livre de chansons folkloriques. Elle a inspiré Ilya Repine pour son tableau Les Bateliers de la Volga, dépeignant la souffrance des basses classes de la société dans la Russie impériale.

La chanson a été popularisée par Fédor Chaliapine et est devenue un titre apprécié du répertoire des basses et des chœurs russes. Igor Stravinski en a fait une orchestration pour vents et batterie en 1917. Le compositeur espagnol Manuel de Falla en a écrit un arrangement publié en 1922 sous le titre Canto de los remeros del Volga. En 1941, une interprétation de Glenn Miller a été numéro un aux États-Unis sur la Billboard Best Sellers chart sous le titre Song of the Volga Boatmen. En 1968, Ivan Rebroff en a fait l’un de ses succès, connu en Allemagne sous le nom de Lied der Wolgaschlepper.

Elle fait partie du répertoire des Chœurs de l’Armée rouge et du Chœur des Cosaques de l’Oural.

A la demande générale de ma chérie, voici les paroles en russe, leur transcription phonétique et leur traduction en français :

bateliers de la volga.jpg

Je vous mets en prime la magnifique version chantée par l’Armée Rouge, même si la synchro est approximative. Mais les fiers visages slaves tourmentés valent leur pesant de pirojki.

Infos : Wikipedia
Tableau : «Бурлаки на Волге» (Les haleurs de la Volga) par Ilya Repine

4 Replies to “Les bateliers de la Volga”

  1. anti Post author

    « Je vous mets en prime la magnifique version chantée par l’Armée Rouge »

    Oui, ben moi je préfère de loin la tienne de version ! Encoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.