Corrida, Alès ville de la honte

DSCN9994b.jpg

Alès est une petite ville située aux contreforts des Cévennes. Ce weekend, des corridas y étaient organisées. Depuis déjà plusieurs mois le CRAC (comité radicalement anti-corrida, dont nous avons soutenu plusieurs actions) avait réservé vingt panneaux de pub 4×3 pour que ses affiches figurent en bonne place un peu partout en ville. En effet, impossible de les louper.

L’invité vedette de cette feria était Rui Fernandes, un torero à cheval qui a laissé sa monture éventrée se vider de ses entrailles il y a quelques semaines à Séville, en ayant pour unique réaction de sauter aussitôt sur un autre cheval pour finir de torturer à mort un taureau qui n’avait pas demandé à être là.

DSCN0021b.jpg

Les associations anti-corridas l’ont appris il y a une quinzaine de jours. L’idée de venir manifester contre sa présence et, plus généralement, pour l’abolition de la corrida en France, a rapidement pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux.

DSCN0067b.jpg

Nous étions autour de 250 selon la police à manifester aux abords de l’arène, certains venus de très loin. Notre but était de faire le plus de bruit possible pour empêcher les barbares de se réjouir tranquillement entre eux de leur spectacle pervers.

Vous pouvez lire un excellent reportage sur les péripéties de notre manifestation dans cet article paru sur Objectif Gard.

DSCN0072b.jpg

Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC, a été remarquable comme à chaque fois. Nous avons eu aussi le plaisir de croiser Jacques Dary, fondateur du CRAC avec qui nous avons noué une relation amicale depuis quelques semaines grâce à Sylvana.

Hier matin, nous étions là sous un ciel gris de plomb. On ne s’en plaignait pas, au contraire, on espérait qu’il se mette à vraiment pleuvoir fort puisque cela aurait pour effet d’annuler la corrida. Combien d’entre nous ont secrètement prié le ciel (au sens météo plus que religieux) de nous soutenir ? Probablement tous ou presque. Et nous avons été exaucés par des trombes d’eau à l’heure où devait commencer le spectacle de torture.

DSCN0084b.jpg

Une seule association avait décidé de faire bande à part, son projet étant de faire une manifestation silencieuse à un autre endroit. Tous les autres, quelles que soient nos préférences pour telle ou telle organisation, nous étions ensemble devant l’entrée des arènes.

Et puis, enfin, l’annonce de l’annulation de la corrida est tombée, provoquant une explosion de joie parmi les manifestants.

DSCN0088b.jpg

Quand nous avons rejoint la voiture, nos vêtements étaient à peu près aussi mouillés que si nous avions pris un bain avec. Mais ça nous était égal. Grâce au ciel, nous avons eu gain de cause. Et par nos slogans et nos cris sans interruption malgré la pluie pendant trois heures, nous avons montré aux aficionados et au maire honteux de cette ville qu’ils ne pourront plus jamais assouvir leur plaisir sadique sans notre présence la plus perturbatrice possible.

DSCN0024b.jpg

Encore deux choses.

– Hier, la corrida a coûté 20 000 euros aux contribuables, somme payée par la mairie d’Alès pour satisfaire à peine une centaine de procorridas dont certains, totalement irresponsables, venaient accompagnés d’enfants très jeunes.

– Et lorsque nous avons fait savoir il y a quelques jours que nous viendrions manifester, les organisateurs ont appelés les aficionados à une contre-manifestation pour nous repousser. On n’en a pas vu l’ombre de la queue d’un seul. Bande de lavettes… On savait déjà que ces gens-là sont des pervers, des sadiques et des menteurs. On sait maintenant qu’en plus ce sont des fanfarons (je n’ose pas dire des couilles molles, il y a aussi des femmes parmi eux).

DSCN0061b.jpg

D’autres actions sont d’ores et déjà en préparation et ce jusqu’à l’abolition de toute corrida en France. Nous serons de ce combat, plus que jamais.

Et bravo à tous ceux qui étaient là !

Très belle journée à vous

DSCN0063b.jpg

En complément, quelques belles photos de Stéphane Rougon sont à voir ici

12 Replies to “Corrida, Alès ville de la honte”

  1. anti Post author

    « Nous avons montré aux aficionados et au maire honteux de cette ville qu’ils ne pourront plus jamais assouvir leur plaisir sadique sans notre présence la plus perturbatrice possible. »

    Et voilà. Tra la la ! Rien que pour ça, je serai de toutes les manifs, jusqu’à l’abolition, même si chaque fois, c’est de plus en plus difficile de voir ces affiches et de penser à la souffrance endurée par les animaux…

    Bravo à tous oui ! ON NE LÂCHE RIEN !!!

  2. Terrevive Post author

    C’est sûr, que vu d’ici, dans le Rajasthan, avec tous les bovins qui nous côtoient dans une sérénité parfaite ; je comprends encore moins cette barbarie.

  3. loulou Post author

    Un grand bravo! Je n’ai pas pu venir mais de tout coeur avec vous. Il faut continuer à faire du bruit et à informer.

  4. Sylvia R. Post author

    « abolition de toute corrida en France » : ce jour arrivera ! Bravo à vous tous qui luttez contre ces couilles molles, oups pardon.

  5. anti Post author

    « Un grand bravo ! Je n’ai pas pu venir mais de tout cœur avec vous. Il faut continuer à faire du bruit et à informer. »

    Merci ! Les encouragements sont toujours les bienvenus.

    Il faut mobiliser toutes nos énergies dans l’unique but d’obtenir l’abolition de la corrida dans un premier temps et obtenir ensuite le respect de l’animal en général.

    ON NE LÂCHE RIEN !!!

  6. sylvana Post author

    Merci Anti de m’avoir téléphoné, alors que je pensais « très fortement à vous », j’avais peur que les évènements dégénèrent, tu m’as rassurée, ainsi j’ai pu manifesté par portables interposés !

    BRAVO ET MERCI
    ANNA GALORE et ANTI de nous informer OBJECTIVEMENT vous avez beaucoup de succès, ce n’est pas un hasard ! No comment !!!!!

  7. sylvana Post author

    « ainsi j’ai pu manifestER par portables interposés » Ouf jé feré mieux d’allées dormires dormirer dormirers……Buona notte !

  8. anti Post author

    Rendez-vous en 2013 ;-))) :

    Ales est devenue la cible numéro 1 : la corrida doit dipsaraître dans cette ville. Une grande manifestation est déjà prévue pour juin 2013. On ne lâchera plus ce bastion à faire tomber.

    On continue à leur dire stop svp

    Secrétariat du maire : 04 66 56 42 88
    Accueil mairie : 04 66 56 11 00
    Mail : communication@ville-ales.net

    Secrétariat du maire : 04 66 56 42 88
    François GILLES, avocat et 3ème adjoint délégué à la tauromachie : 04 66 52 43 22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.