On massacre bien les chevaux

Rui Fernandes est un torero que l’on nomme un rejoneador. Il pratique la corrida à cheval et plante des harpons dans le dos des taureaux jusqu’à ce qu’ils succombent. Les chevaux sur lesquels il monte ne sont pas protégés.

Il y a quelques semaines, à Séville, le taureau a été plus rapide que Xelim, le cheval. Il l’a éventré. Xelim s’est relevé et a couru, complètement paniqué, ses viscères trainant sous lui jusqu’au sol. Il a dû être euthanasié.

Xelim10.jpgTout le monde était horrifié. Tout le monde ou presque. Rui Fernandes a simplement pris un autre cheval et a terminé son office en transperçant à de multiples reprises le taureau à mort. La foule a applaudi.

Cette ordure monstrueuse – je parle de Fernandes, bien sûr – sera à Alès dimanche prochain, le 20 mai. Il compte bien montrer à nouveau toute l’étendue de son « art ». Contre la tenue de ce nouveau massacre annoncé, plusieurs associations scandalisées appellent à manifester, l’une d’amoureux du cheval et les autres qui combattent les corridas depuis des années, dont le CRAC et la FLAC.

Le maire d’Alès, en voyant la mobilisation prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux et sa messagerie, a appelé les organisateurs de la corrida à annuler la venue de Rui Fernandes. Il pense en effet que cela va créer des troubles à l’ordre public, ce qui est plus que probable quand on sait comment se comportent habituellement les aficionados quand on vient manifester de façon pacifique contre leurs pratiques (voir par exemple ce qui s’est passé à Nîmes et à Rodilhan).

La réaction des organisateurs ? Elle est d’une irresponsabilité totale : ils ont appelé hier soir les procorridas à faire une contre-manifestation. L’affrontement est donc inéluctable.

Arrivé à ce stade, de deux choses l’une : ou le préfet soutient le maire en annulant toute tenue de corrida le 20 mai à Alès, ou ce sera un moment d’une violence certaine.

Vous pouvez tous intervenir pour faire annuler cet évènement en contactant la mairie d’Alès. Il est important que vous restiez courtois en le faisant.

Accueil : 04 66 56 11 00
Secrétariat du maire : 04 66 56 42 88
Direction Pôle temps libre : 04 66 56 42 52
Fax : 04 66 56 10 31
mail: communication@ville-ales.net

M. Max Roustan, Maire d’Alès
Place de l’Hôtel de ville
30115 Alès

Pour rappel, la corrida est légale dans douze départements français et illégale partout ailleurs. Il s’agit selon le code pénal d’une torture animale punie par la loi, mais autorisée par exception dans ces départements sur des motifs qui sont falsifiés (la corrida n’est pas une tradition française mais espagnole), immoraux (rien ne peut justifier qu’on torture des animaux et encore moins pour en faire un spectacle) et abjects.

Photo : Cheval Mag

11 Replies to “On massacre bien les chevaux”

  1. anti Post author

    « Tout le monde était horrifié. Tout le monde ou presque. Rui Fernandes a simplement pris un autre cheval et a terminé son office en transperçant à de multiples reprises le taureau à mort. »

    Pour ceux qui douterait d’une telle cruauté, d’une telle bêtise voir le JT de France 3 du mardi 15 mai :

    http://www.youtube.com/watch?v=SBgu3EmBqaE&feature=youtu.be

    Mail envoyé bien sûr, présence à Alès prévue aussi car les choses bougent doucement mais sûrement.

    Parmi les bonnes nouvelles :

    – La compagne de notre nouveau Président de la République, Valérie Trierweiler a confié au Crac Europe sa profonde aversion pour la corrida :

    Toulouse, 3 mai 2012, place du Capitole
    Discrètement, le CRAC Europe s’est faufilé dans les coulisses du (dernier) grand meeting de François Hollande. Même si le Parti socialiste reçoit régulièrement nos courriers et courriels, même si des représentants du PS ont reçu il y a peu des ambassadeurs de la cause animale, l’occasion s’est présentée de nous faire (re)connaître de quelques personnes de l’équipe de campagne de François Hollande.
    Ainsi, notre association s’est rappelée au bon souvenir de Faouzi Lamdaoui, chef de cabinet du candidat très attentif à notre message, de Stéphane Le Foll (député européen, «agnostique» en matière de corrida, responsable de l’organisation de la campagne de François Hollande), de Manuel Valls (député de l’Essonne, né à Barcelone, procorrida revendiqué), de Marylise Lebranchu (députée du Finistère, signataire du manifeste du CRAC Europe, conseillère du candidat), de Jean Glavany (député des Hautes-Pyrénées, aficionado notoire), d’Henri Emmanuelli (député des Landes) et de Pierre Cohen (député-maire de Toulouse, qui «a refusé de porter la corrida» à Toulouse).
    À chaque rencontre, dans la mesure du possible (tout va très vite en campagne électorale), la problématique de notre lutte a été exposée, les blocages rencontrés dans la sphère législative pointés et identifiés, la formidable opposition des citoyens français, entre 75 et 80%, mise en avant, tout comme le déficit démocratique en la matière. L’abolition ne nous sera pas offerte sur un plateau, mais l’obtention d’un vrai débat parlementaire, qui aurait déjà dû avoir lieu grâce aux dépôts de cinq propositions de loi abolitionnistes, est à notre portée.
    À deux reprises, nous nous sommes présentés très rapidement à François Hollande. Valérie Trierweiler, sa compagne, discrètement en retrait, nous a exprimé très spontanément son aversion pour la corrida. Nous interprétons cette ultime prise de position de la soirée comme un très bon signe (Carla Bruni-Sarkozy n’a jamais répondu à nos courriers), ce qui nous encourage à continuer la lutte avec en point de mire la prochaine législature, pour laquelle nous vous demanderons votre concours… maintenant que nous avons décodé bien des fonctionnements de cette Assemblée lors des dernières législatures !

    Pour le CRAC Europe
    Hélène Vaquier

    TRÈS BONNE NOUVELLE :

    – le tournoi de « graines de toréros » n’a pas été re-programmé cette année alors que cela faisait 6 ou 7 ans qu’il avait lieu dans différentes communes autour de Nimes, et ce entre avril et octobre (env). En dehors de la médiatisation qu’a entraîné l’évènement « RODILHAN », voilà qu’il entraîne également l’ANNULATION de torture et mise à mort sur une CINQUANTAINE de veaux (c’est pas rien !!! … évidemment les taurins ne l’ont pas crié sur les toits !)

    DONC BRAVO AU CRAC ET A TOUS LES MILITANTS QUI ONT PARTICIPE A CETTE ACTION….

    On ne lâche rien ! On avance !!!

  2. anti Post author

    Ah ! J’oubliais ! 3e bonne nouvelle :

    « Libération » annule bientôt la rubrique « tauromachie » (le 1er Juillet prochain).

    Les pros torture mettent le paquet pour faire supprimer cette annulation… alors d’ici Juillet, envoyons leur un petit mot régulièrement histoire de les conforter dans leur très sage décision :

    http://www.liberation.fr/contacts/

  3. sylvana Post author

    Il faut envoyer des maïls, tout en restant courtois, ayant cotoyé  » un très proche » de Max Roustan, Maire d’Alès, je sais qu’il n’apprécie pas particulièrement cette « culture de pacotille » espérons que nous ayons gain de cause ! Toujours aussi courageux « les afiocs « -terme grossier largement mérité quand il s’agit de désigner les aficionados- dès qu’il s’agit de divulguer des images particulièrement IGNOBLES dans les médias, ils restent discrets !

  4. Anna Galore Post author

    Je viens également d’envoyer un mail à la mairie d’Alès, courtois et posé, d’autant plus que Max Roustan a réagi très vite pour demander l’annulation de la venue de Rui Fernandes et qu’il est donc de notre côté, plus que de celui des barbares.

  5. anti Post author

    Message de Jean Pierre Garrigues du Crac Europe :

    « Chers amis de combat,

    La mairie d’Alès est submergée de mails et d’appels téléphoniques (annoncé ce matin sur l’antenne de Radio France Bleu Gard Lozère), il faut continuer. Un immense merci à vous tous. Pour la première fois, le maire de la ville prend conscience de l’ampleur de l’opposition et désavoue son prestataire de sévices. Mais la partie est loin d’être gagnée et il ne faut surtout pas relâcher la pression.

    Accueil mairie : 04 66 56 11 00
    Secrétariat du maire : 04 66 56 42 88

    Nous vous proposons d’interpeller également celui qui tire les ficelles macabres de la tauromachie à Alès, un certain François GILLES, avocat et 3ème adjoint délégué à la tauromachie. Vous pouvez lui exprimer votre position par téléphone : 04 66 52 43 22 (aux heures ouvrables car pas de répondeur). Soyons nombreux à lui demander l’arrêt de la torture à Alès puisqu’il en est l’organisateur ! »

  6. laure Post author

    ouf ! ravie que graines de toreros ne soit plus dans notre village, on en a tellement assez de ce village que nous en sommes à nous demander avec J.François si nous n’allons pas faire comme nos enfants : aller vivre là ou la corrida n’existe pas ! Cela a motivé leur choix de lieu de résidence.
    Aujourd’hui début de la « fête au village » avec des taureaux, bien sur, tout le village est bouclé. LA fête = bombe, taureaux, bombe et ensuite alcool et alcool et ….taureaux et on recommence !! ici on sait s’amuser 🙁 les animaux me direz-vous ? « c’est pas grave m’a confié une enfant de 4 ans, ce sont des bêtes ». Je me suis un peu éloigné de la corrida mais pas tant que ça …

  7. anti Post author

    Oui Laure, la présence de la corrida dans notre ville me donne aussi parfois envie de partir mais ce ne serait pas non plus une solution : mieux vaut rester et lutter pour son abolition !

    A ce propos, demain concernant la manifestation à Alès, certaines personnes rappellent à juste titre sur les réseaux sociaux que :

    « nos amis belges, parisiens, nordistes, etc. ont pris la route ce soir pour être présents avec nous demain, engageant en cela beaucoup de temps et d’argent !!! ne les décevons pas !!! alors pluie, pas pluie, grêle ou tornade… nous serons là demain !!! quoi qu’il arrive, nous sommes la grande famille des anti corridas 🙂 ensemble pour l’abolition ! »

    Eh ouais 😉

  8. Anna Galore Post author

    Absolument qu’on y sera, pluie ou pas ! Peu importe si la corrida de demain est annulée pour cause de mauvais temps, ce qu’il faut c’est montrer que, quel que soit le temps, des corridas, on n’en veut plus une seule !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.