Le ciel, le sable, le coeur

DSCN9926b.jpg

La seconde journée aux Pyramides du Livre s’est passée à merveille. Le ciel balayé par le mistral était de ce bleu parfait si caractéristique de notre région. Et, grâce au vent, l’air était bien plus agréable.

La matinée s’est écoulée paresseusement, il n’y avait vraiment pas foule. Nos deux compères, les Roberts, en ont profité pour faire encore mieux connaissance. Nous avons un peu mieux organisé leur stand pour mettre en valeur les autres réalisations de Clovis, en exposant en bonne place les aventures de Replète la Sorcière (eMmA, on a bien pensé à toi).

DSCN9922b.jpg

Vers 13h, Sylvia et José nous ont rejoints et nous avons mangé avec eux dans l’excellent restaurant de l’hôtel Mercure, sous les muriers-platanes face au port.

La dame qui nous servait était non seulement efficace, mais surtout pleine d’humour. Elle était d’origine népalaise.

DSCN9928b.jpg

Les ventes ont décollé dans l’après-midi, avec une jolie affluence. A mes côtés, Marie-Lune Sage, grande-mottoise et fière de l’être, présentait ses deux livres édités par le Puits de Roulle – Dédé la Roulette et Trois petits lapins. On a beaucoup ri avec elle.

Nous avons fait, Anti et moi à tour de rôle, un petit tour sur la plage pour admirer les créations de sable d’un artiste qui vient là tous les ans et essaie d’en vivre. Ses œuvres éphémères étaient impressionnantes de précision. Ont-elles survécu à la nuit ? Le sculpteur doit probablement les refaire jour après jour pour attirer à nouveau les promeneurs.

DSCN9936b.jpg

En fin d’après-midi, deux dames sont venues nous voir de la part de Dominique Lancastre, un auteur avec qui nous avons sympathisé lors du SIEL de Paris. Elles nous ont acheté plusieurs livres, dont deux des miens.

L’une d’elles, qui se prénomme Aimée (à droite sur la photo ci-dessous), a payé avec un chèque. Je regarde machinalement son nom et surprise : c’est celui de l’homme dont l’histoire malheureuse a inspiré le film Intouchables. Je lui demande si elle est parente avec lui. Elle l’est, effectivement, et nous a décrit avec beaucoup d’émotion le drame qui l’a enfermé dans son propre corps, pour reprendre son image.

DSCN9941b.jpg

Nous avons beaucoup parlé avec elles, surtout d’écriture et de beauté de la langue française, jusqu’au moment où les organisateurs ont commencé à démonter les tentes autour de nous. Nous espérons que nous les reverrons tôt ou tard, Aimée habitant près de Montpellier.

Très belle journée à vous

One Reply to “Le ciel, le sable, le coeur”

  1. anti Post author

    Cette seconde journée aux Pyramides était sous le signe de l’enthousiasme et des belles rencontres ! Marie-Lune n’était pas la dernière pour mettre de l’ambiance et quelle belle surprise de faire la connaissance d’Irène et Aimée ! Dominique est délicieux de prévoyance. Merci à vous tous qui êtes passés nous rencontrer sur notre stand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.