On parle de mes livres

Ces derniers jours, trois sites ou blogs ont parlé de certains de mes livres – J’ai treize envies, J’ai treize envies de plus et Le drap de soie du temps.

j13edp BNF.jpg

A tout seigneur, tout honneur, commençons par l’un des satellites de la Bibliothèque Nationale de France (BNF). Dans ses pages consacrées aux nouveautés figure l’annonce de la sortie de J’ai treize envies de plus en version livre papier.

Ce référencement est une conséquence directe du dépôt légal du livre réalisé par les Éditions du Puits de Roulle.

lddsdt night voice.jpg

Le second site s’appelle The Night Voice / La Voix de la Nuit. J’y reconnais la pâte de Pascal Frêne, il s’agit en effet de la version audio du Drap de soie du temps qu’il a réalisée pour Littérature Audio.

Mon roman y figure en bonne place puisqu’il est entouré d’œuvres de Guy de Maupassant et d’Arthur Conan Doyle.

Quant au troisième, il s’agit d’un article de Serge Léonard, blogueur littéraire qui me fait l’honneur de consacrer une de ses critiques à J’ai treize envies. Bougie sur le gâteau, il l’a mise en ligne le jour de mon anniversaire.

En voici quelques larges extraits.

j13e Serge Léonard.jpg« Déjà, le format m’a plu. Les recueils de nouvelles sont ce que je préfère en littérature. Dans le genre érotique, c’est ce qui se fait de mieux. Les gens peuvent lire une histoire quand il leur plaît, se laisser exciter et inspirer par ce qu’ils consultent, seuls ou en couple. Les récits ne sont également pas trop longs et permettent de mettre une narration en marche jusqu’à arriver à la chute qui surprend ou bien fait sourire.

La plume d’Anna Galore est aisée à déchiffrer. C’est important dans ce genre de littérature. […]

À propos des récits, ils sont variés. […] L’auteur mixte autant les héros masculins que féminins. Elle réussit à nous faire oublier que c’est une femme qui pousse le crayon et nous permet d’apprécier chaque récit à sa juste valeur. La diversité des fantasmes évoqués m’a également plu. Vous n’y verrez pas de fétichisme extrême, donc aucune peur à avoir pour les plus réticents d’entre vous qui en seraient à leurs premiers pas en littérature érotique. C’est une lecture légère, érotique sans être pornographique.

Il y a évidemment des histoires que j’ai préférées à d’autres. Lorsque je lis ce type d’œuvre, j’aime quand la chute me laisse une excitation, un non-dit qui allume l’esprit et l’imagination. Bien qu’ici les finales étaient bien, ils incluaient parfois un second degré philosophique. […]

J’attribue un 8 sur 10 pour ce recueil de récits que j’ai apprécié. Je vous le conseille si vous aimez les petites histoires coquines qui pourront vous allumer, seul ou en couple. »

L’article dans son intégralité peut être lu ici.

Très belle journée à vous

4 Replies to “On parle de mes livres”

  1. anti Post author

    Eh bravo ! Eh oui, on parle de tes livres et en bien, ce qui n’est pas vraiment une surprise, mais quand même ! En tant que première lectrice de tes romans et nouvelles, je suis ravie de voir que le plaisir est partagé, si je puis m’exprimer ainsi 😉

  2. énatolie Post author

    En l’espace d’une semaine j’ai découvert l’univers créé par une certaine Anna Galore et ai écouté tout ce qui était disponible, sauf la dernière trilogie que je me réserve pour un peu plus tard. Je me garde quelque chose pour ne pas être frustrée ! Et en attendant je vais tout réécouter. Je me suis surprise a repenser a ce qui semblait de prime abord à des romans légers, en y redécouvrant des aspects plus profonds, et si simplement dit que l’on pourrait facilement passer à côté. Mais c’est les romans d’Anna qui ne vous lachent plus, comme une cohorte douce et bienfaisante. Anna écrit pour quelqu’un, voilà pourquoi ça me parle, et pourquoi cela parle à tous ceux qui découvrent vos oeuvres Anna.
    J’ ai eu la surprise de trouver sous votre plume, des mots qui conceptualisent ce qui m’occupe, et dans « miroir noir » une précieuse clé aussi.
    Sans compter toutes ces découvertes historiques si clairement expliquées, et qui éveillent et flattent mon insatiable curiosité.
    Et surtout un grand merci pour cette générosité, grâce a laquelle je peux écouter un peu de littérature contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.