Un monsieur Chat et deux mojitos

C’est de plus en plus évident, nous avons un nouveau pensionnaire qui a installé ses pénates chez nous, un magnifique chat tigré dont nous avons déjà évoqué la présence à quelques reprises mais qui va prendre plus d’importance dans notre quotidien, maintenant qu’il nous rend visite tous les jours. Nous l’avons appelé Monsieur Chat, sur une proposition d’Anti, en raison de sa ressemblance avec l’un des chats de Réginelle qu’elle a baptisé de ce même nom.

DSCN8955b.jpg

Vous me direz, appeler un chat mâle Monsieur Chat, c’est un peu impersonnel. Pas du tout, vous rétorquerai-je, puisque de tous nos autres chats, aucun autre ne s’appelle ainsi.

Monsieur Chat, donc, est un beau matou adulte. Son ventre pendouille un peu, ce qui a fait dire à Christophe notre véto lorsqu’il l’a vu qu’il avait probablement maigri très vite après avoir été plutôt gros. Nous soupçonnons donc un abandon brutal mais pas forcément méchant – il ne montre aucune marque de défiance à notre égard, il est très facile à approcher et même à caresser (sauf que parfois, il tente de mordre la main sans prévenir, on ne sait pas trop pourquoi). Alors, peut-être vivait-il avec quelqu’un qui a disparu du jour au lendemain (accident ? décès ? autre ?)

Il a très vite compris que l’étage le plus intéressant de la maison est celui où se trouve la cuisine et qu’il peut s’y rendre de l’extérieur par deux portes différentes. C’est important parce que, pour le moment, s’il est plutôt sympa à notre égard, les relations sont un peu plus tendues avec nos autres chats qui vont jusqu’à lui faire redescendre les marches du grand escalier en se regroupant à quatre ou cinq pour mieux l’impressionner, une vraie manif… et c’est là qu’il fait astucieusement le tour pour revenir par l’autre escalier directement jusqu’aux assiettes de croquettes.

Les relations inter-minous devraient s’apaiser avec le temps, surtout que les beaux jours vont favoriser la libre circulation entre le jardin et l’intérieur de la maison, toutes les portes restant ouvertes du matin au soir.

DSCN8958b.jpg

A propos de soir, hier au crépuscule, nous avons suivi la suggestion de Valentine : Anti a bricolé deux mojitos (sans menthe, on est en rupture de stock et celle du jardin a temporairement disparu) que nous avons dégustés en haut des marches. Après dîner, nous avons vu un petit film très sympathique, We want sex equality, basé sur une histoire vraie, celle de la lutte pour l’égalité des salaires entre hommes et femmes dans une usine Ford de Dagenham en Angleterre dans les années 60. Drôle, émouvant, enthousiasmant à plusieurs reprises, si vous en avez l’occasion, ne le loupez pas.

Très belle journée à vous

4 Replies to “Un monsieur Chat et deux mojitos”

  1. Netsah Post author

    Pas impersonnel mais peu inspiré puisque vous avez repris le nom d’un autre chat que vous connaissez… vu sa description je l’aurais plutôt appelé Goupil ou Kitsune (prononcé « kitsouné »).. rusé, chapardeur.. il m’a tout l’air d’un renard.

  2. anti Post author

    Une douce soirée qui s’est étirée tout bien. Il faut bien reconnaître que l’idée de Valentine et des mojitos était tout à fait de circonstance.

    Monsieur chat, encore un qui ne s’est pas trompé de maison 😉 Il est bien mignon ce minou, encore quelques semaines et il sera copain comme tout (pas copain comme cochon, je suis en train de relire « La ferme des animaux » et, du coups, les cochons me paraissent moins sympathiques, les pauvres) avec les autres félins de la maison. Coooooooooooool !

  3. valentine Post author

    éh éh! Vous avez trop bien fait 😉

    Bienvenue à Monsieur Chat qui a fait ma foi, un bon choix…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.