Les chiffres-clés du livre (2011)

livre chiffres.jpgNous assistions hier à une journée sur le livre numérique réservée principalement aux auteurs. Elle portait en particulier sur les aspects juridiques relatifs aux droits d’auteur et aux contrats d’édition plus ou moins abusifs qu’ont tenté d’imposer certains gros éditeurs pour les versions numériques de livres de toutes sortes. Tout cela était fort instructif, avec une mention spéciale aux deux intervenants de la Société des Gens de Lettres (SGDL), à la fois compétents et précis dans les informations qu’ils nous ont données.

Une autre intervenante a cité les chiffres-clés du livre pour l’année 2011 rassemblés par l’Observatoire de l’économie du livre. Ils ont été rendus publics récemment par le ministère de la Culture. De façon générale, tous les chiffres sont stables ou en légère en augmentation par rapport aux années précédentes. En voici l’essentiel.

Nombre de nouveautés : 64 347
Nombre de références disponibles : 622 440

Chiffre d’affaires total des éditeurs : 2,7 milliards d’euros (hors droits d’adaptation : 131 millions d’euros)
Nombre d’exemplaires vendus (2010) : 452 millions d’exemplaires
Chiffre d’affaires des livres numériques éditeurs : 52,9 millions d’euros (2% du chiffre d’affaires total)
Total des droits d’auteur versés (2010) : 435 millions d’euros

Le livre le plus vendu en 2011 a été Indignez-vous de Stéphane Hessel (1 368 900 exemplaires).

Lieux d’achat des livres :
– Librairies : 23,4%
– Grandes surfaces spécialisées (Fnac, Cultura, etc.) : 22,3%
– Grandes surfaces non spécialisées (Carrefour, Géant, etc.) : 19,1%
– Internet : 13,1%
– VPC et clubs hors internet : 13,2%
– Autres (gares, comités d’entreprise, etc.) : 8,9%

Principaux genres vendus :
– Romans : 24%
– Jeunesse : 14%
– Loisirs : 14%
– Scolaire : 10%
(Remarque : la poésie ne représente que 0,3% du total)

L’édition emploie en tout 13 800 salariés.

En France, un livre sur 10 est édité en numérique. Aux USA, c’est le double.

2 Replies to “Les chiffres-clés du livre (2011)”

  1. Kacho Post author

    Pays de Stats qui se tâte ? On est à la bourre sur le numérique ?
    On a au moins le prix unique du livre et ce …… sur l’ensemble du territoire !!! Merci pour ces précieuses données au combien intéressantes…

  2. Anna Galore Post author

    « On est à la bourre sur le numérique ? »

    Un peu mais pas tant que ça, ça devrait évoluer rapidement. Une remarque importante : ces chiffres sont ceux de l’édition à compte d’éditeur. Pour les auto-édités, le numérique est une aubaine par sa facilité et son absence quasi totale d’investissement nécessaire à la sortie d’un livre : zéro coût d’impression, quel que soit le nombre d’exemplaires (d’ailleurs, une certaine Anna Galore a pu se lancer sur ce créneau dès 2006).

    Sur Amazon, l’offre Kindle a littéralement explosé en quelques mois principalement en raison de la proportion très importante d’œuvres auto-éditées et ça ne fait que commencer. Pareil sur le site de la Fnac avec les livres numériques en format ePub. Sans parler de tous ceux qui se débrouillent pour diffuser leurs écrits par leurs propres moyens. Je pense donc que les chiffres ci-dessus sont forcément sous-évalués, du moins en nombre d’exemplaires diffusés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.