Le café vu par David Lynch

David_lynch.jpgQuand on regarde une publicité pour le café à la télé, on a l’impression qu’il s’agit là de la boisson la plus aphrodisiaque ou la plus hallucinatoire jamais découverte par l’être humain. Et en plus, c’est en vente légale, alors que de toute évidence il s’agit d’un produit défendu qui nous plonge dans le stupre et le lucre les plus débridés.

Pas pour David Lynch. Le célèbre réalisateur, qui a conçu des films aussi décalés que Elephant Man et Eraserhand et aussi complexes (d’aucuns diront incompréhensibles) que Mulholland Drive ou la série Twin Peaks, est un fan absolu de café, au point de créer sa propre marque avec du café bio produit en commerce équitable.

Et qui aurait pu faire les spots publicitaires pour le promouvoir ? Personne d’autre que lui, bien sûr.

Il en a fait un premier 2010 où on le voit pendant plus de quatre minutes tenir dans la main la tête d’une poupée Barbie en gros plan, à qui il s’adresse pour lui vanter les mérites de son café.

Un second spot a été mis en ligne récemment. Oubliez la sensualité, l’érotisme, le merveilleux. Pour David Lynch, le café est noir. Et noir, c’est noir, comme le sont ses films.

Action !

Vous reprenez du café ?

Photo : Wikipedia

4 Replies to “Le café vu par David Lynch”

  1. anti Post author

    Eraserhand ou Eraserhead 😉

    Sympatoche, c’est du Lynch pur jus, limite flippant. J’aime bien l’idée qu’il se lance dans le bio. Un de plus ! Oh Yeah 😉

  2. Anna Galore Post author

    « Eraserhand ou Eraserhead »

    Oups ! Oui, head, pas hand ! Vaut-il mieux perdre la main ou perdre la tête ? Lynch en ferait certainement un bon film !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.