La Mue Isthme

784575284.gif

Il y a des mots et des silences qui sont tout sauf de l’indifférence, passeurs de sens, porteur d’un nouveau visible, signes d’une mue isthme, lieu de passage incontournable pour accéder à l’Autre, taire.

J’ai trouvé ce poème ici :
http://chrysalide44.free.fr/dotclear/index.php?2005/11/28/325-frayere

Mutisme

J’étouffe de tous ses mots prisonniers en ma gorge
Tentant de remonter à la source du frai
Pour atteindre l’estuaire où la langue féconde
Expulsera en salves sa semence verbale.

Des mots seront refoulés, jugés prématurés,
D’autres par trop farouches se voileront d’allusions,
Seuls les plus endiablés se libèreront d’un bond
livreront en cascade toute leur tonalité.

Les mots ne coulent pas de source,
Combien naissent morts-nés.
Faute d’avoir pu trouver
un sens à leur course,
Je me tais.

Peut-être faut-il saisir
ces moments de silence
Propices à l’enfantement
où les mots se déposent
avant d’être expulsés
du creux de notre ventre,
en accepter les fourches,
qu’ils jaillissent en tous sens,
pour qu’un jour la gorge
se dénoue et libère
en réconciliation
la langue originelle.

25 Replies to “La Mue Isthme”

  1. Slayeras

    Anti, MERCI !!!!!! C’est magnifique. Douloureux, mais en même temps d’une intelligence.

    Se taire, oui, et le silence n’est pas indifférence (au contraire, c’est parfois sagesse). C’est beau. C’est vrai.

    « Des mots seront refoulés, jugés prématurés,
    D’autres par trop farouches se voileront d’allusions,
    Seuls les plus endiablés se libèreront d’un bond
    livreront en cascade toute leur tonalité. »

    Ce passage là, quelle belle constation ! Et comme elle est vraie !

    J’aime cette métaphore, la naissance du verbe comparée à l’enfantement. Super ! Bravo ! (et merci à l’auteur !) >O

  2. voiedorée

    Oui ça a été un sujet de discussion par ailleurs

    Les mots n’ont qu’un sens relatif, ce qui compte c’est l’intention avec laquelle ils sont prononcés. Le silence parle plus que les mots, il est plus précis.

    Anti, si tu nous écoutes…..

  3. anti

    Pour répondre à Voie, il me faudrait la parole d’il y a quelques jours Sampang !!! Tu sais celle qui parle des mots et de ce qu’on croit encore qu’ils signifient…

  4. Anna Galore

    L’intention, oui, tout est là. Que veut dire « Je t’aime »? La plus banale des phrases ou la plus belle de toutes suivant ce que l’on a dans le coeur au moment où on la dit.

  5. Slayeras

    quel est le pire ? Dire je t’aime et de ne pas le penser ? OU dire je ne t’aime pas et de le penser vraiment ?

    Perso, j’ai ma petite idée…

    On peut aussi se tromper parfois, dans une dispute, dire des choses qu’on regrette, agir sans intention mais par impulsion…

    Y a différents degrés dans la parole. C’est jamais évident de trouver le juste-milieu.

    Je sais pas vous ? Mais, perso je sais que je suis pas parfaite du tout, colérique et tout et tout, mais c’est important de se regarder sans concession, c’est peut-être ce qui fait avancer. Tout n’est qu’une question de degré, y a pas de différence, on est tout identique.

    (mdr je retourne à mon aspirateur là ! purée… si j’me lance-là on est pas sorti !)

  6. voiedorée

    J’adore entendre tout ça…
    L’aspirateur t’inspire Slay

    MOT

    Mot mot mot
    Mots dits
    Maudit

    Mot mot mot
    Qui l’a dit celui-ci?
    Lui?
    Alors c’est un vilain mot

    Mot mot mot
    Qu’il est triste ce soir
    Alors qu’il était si beau ce matin

    Mot mot mot
    Si on en disait que la moitié
    Ce serais un demi-mot

    Mot mot mot
    Et si on le supprimait ?
    Mot
    Mo
    M
    O

    On y pense encore!

    Mot mot mot
    Qu’il est bête ce poète
    A nous prendre la tête
    Coupez lui la main
    Il ne sentira rien

    Mot mot mot
    Mais il bouge encore
    Il n’est pas encore mort

    Mot mot mot
    Mais pourquoi mon cœur bat si fort
    Alors que le mot pensé
    N’est toujours pas prononcé

    (Coeur de l’Etre)

  7. anti

    « L’aspirateur t’inspire Slay »

    Voie t’es trop fort !!! L’aspirateur t’inspire… Génial. C’est marrant ton poème, il me dit que de mot à mort, il n’y a qu’un « R », un air, un souffle, dire les mots, c’est pas la mort, et, en même temps c’est laisser mourir ce qui doit lettre pour renaître.

    Balaize le mec ! Respect.

  8. Anna Galore

    Ca me rappelle le titre du livre de ma chère parente apprentie-sorcière « Les mots, la mort, les sorts ». De la mort au sort, il n’y a qu’un S d’un côté ou un aime de l’autre.

    Anna, R aime S

  9. anti

    MDRRRRRRRRRRR !!!

    Les Rots, Les Mots, les Sots !!! On tient un beau titre de Comédie là !!!

    anti, ça vaut de l’oR

  10. sampang

    Les mots Anti…

    Pensée de l instant, travail du moment 😉

    Les maux ne sont que les mots non dits… ou non compris, non sus par l Autre…

    J ai un p’tit truc qu on m a donné il y a quelques années ^^. ça peut apaiser, voir faire en sorte d être carrément mieux, alors si ça fait pas de mal, ça peut que…

    Parfois, on se retrouve dans des situations dans lesquelles on ne peut pas dire quelque chose par exemple. La personne a disparu de notre vie quelle qu’en soit la forme. Ou alors on sait qu elle sera imperméable à tout ce que l on pourrait lui dire… Peut être même en essayant de lui expliquer se retrouverait-on devant quelqu un qui nous prendrait pour un « illuminé » ;)… Peut-être même que cette personne n est pas prête du tout à se remettre en question et que si même on lui parle du problème que l on a avec elle, elle sera dans le dénie le plus total. Mais alors, comment fait-on pour se soulager de ce poids qui dure et perdure depuis tant d années parfois ?
    Solution 😉 :
    On se pose devant une feuille de paier et on prend un crayon. Notre état d âme est tel qu à cet instant nous n avons pas d aigreur, pas de regret, pas de rancoeur, juste une douleur en soi qu il faut enlever^^…
    Alors avec des mots remplis d Amour pour elle, on commence à lui dire, on sait qu elle comme nous sommes faillibles. Il y a des petites, des plus grosses erreurs, mais là encore c est soi même qui mesure l importance suivant sa sensibilité, son état de réception aux choses… L autre a dit, fait des choses, d autres les auraient accueillies différemment de nous. Et là, quand on est en paix avec soi, que l on veut passer outre cela, on lui dit que si elle a fait ou dit cela, elle avait ses propres raisons, que nous ne percevons pas, que nous ne comprenons pas, mais ça nous acceptons comme une reconnaissance du travail de l autre à faire ici. Comme nous, en ce moment de part cette expérience avec elle avons appris…
    on peut dire par exemple :  » je ne sais pas les raisons qui t ont poussé à faire ou à me dire, ou à m abandonner, mais grâce aussi à cette souffrance que j ai eue, j ai tiré d autres leçons que jamais il ne m eut été permis de connaitre sans toi. De par cela, j ai appris à aimer comme jamais je n aurais pensé. Ma conscience grâce à toi s est ouverte sur d autres mondes inexistants auparavent. Sans toi, sans cela dans ma vie, je n aurais jamais pu trouver cette compréhension des autres et cet Amour que j ai pour les Autres »…  » grâce à toi j ai aussi appris que je ne possède rien, ni personne, toi qui m a démunie de tout ce que j avais, de tout ce que j aimais »…
    Et là, Anti, dans cet élan d Amour pour l autre, tu retrouveras le calme et la compréhension de toi^^.
    Nous ne sommes pas ici pour souffrir, nous ne sommes pas ici pour être trahis, baffoués, lacérés, mais si cela arrive alors prenons les, accueillons les comme quelque chose juste là pour nous faire avancer sur le chemin de l Amour, juste là pour nous faire comprendre des choses essentielles.

    je veux voir des sourires sur tes larmes
    je veux voir des étoiles sur tes cauchemars
    je veux des rires sur tes malheurs
    je te veux voir Anti comme elle est ^^

    je t Aime

  11. sampang

    tin Anti j étais un peu « émotionnée » là j ai pô fini !
    donc quand on a terminé, on brûle ce papier. Quand on le fait, on pense à cette énergie qui va aller jusqu à l Autre et elle le recevra… elle saura ^^

  12. anti

    Samp ? J’imprime et je me lis, lie, ça à tête reposée ce soir.

    Voie, alors là, je m’incline : « le plus balèze c’est celle qui comprend tout » Magnifique ! Très, très fort !

  13. Slayeras

    Sampang… waouh… tu as compris bcp de choses et je sens que tu vas faire du bien autour de toi. mdr ! tu devrais écrire, toi. Ou je sais pas, être psy sur le net ! purée ! t’es balèze, c’est clair. 🙂

    Anti, gros bisous bisous bisous, parce que tes sourires, on le reverra bientôt. Les mots de Sampang sont précieux…

  14. sampang

    ( si je ne suis pas couchée mettre mon réveil à sonner à 4h du mat pour lire Voie ! mdrrrrrrrrr )

  15. anti

    Z’êtes vraiment tous adorables. J’ai de la lecture pour pas mal de jours là 😉

    C’est marrant cette phrase : « parce que ton sourire, on le reverra bientôt », elle m’en rappelle d’autres, d’un compagnon de route, à la croisée des mondes qui me disait :
    – « tu sais, au fond de moi, j’ai toujours un sourire. Ce sourire, il est là, en moi depuis toujours et pour toujours. Il m’accompagne dans tous les moments, les bons comme les mauvais et toi, toi, tu as une lumière en toi incroyable. Elle est là et le sera toujours. Elle te protège et te protègera toujours ».

    Pis, ben sinon, j’ai pas l’impression de ne pas sourire là, j’ai juste un bras en vrac qui me fait très mal et le reste a été évacué hier, enfin, les graines semées.

    Merci en tout cas ! Et tournée générale de bisous ! Hop ! Faites pêter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.