Marianne Chaud – Himalaya, le chemin du ciel. Deuxième !

253Liste.jpg Vous êtes nombreux et nombreuses à venir chaque jour consulter la note Marianne Chaud – Himalaya, le chemin du ciel.

Hier, Julie de ZED production nous annonçait une excellente nouvelle que je me fais la joie de reprendre dans un nouvel article :

16765_559667759346_18506880_33374878_4907940_n.jpg

Bonjour à tous,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie en salle de notre film : Himalaya, le Chemin du Ciel.

Il s’agit du premier film produit par ZED porté au grand écran. Alors, venez nombreux pour nous soutenir et pour partager avec nous « un moment privilégié, hors du temps, époustouflant » (Télérama).

Le film sera projeté le samedi 28 novembre à 11h au Cinéma l’Arlequin (6e) et sera suivi d’un échange avec Marianne Chaud, la réalisatrice, qui sera présente pour répondre à vos questions.

Rendez-vous donc le 28 Novembre, nous comptons sur vous !

N’hésitez pas à faire circuler l’information auprès de vos contacts et à venir accompagnés!

A bientôt,

L’équipe ZED

Retrouvez-nous également sur Facebook et Dailymotion (Pour que les sous-titres soient lisibles, il faut configurer le lecteur et remplacer “SD” par “HD” ou “HQ”).

Pour voir d’autres extraits, cliquer sur Allociné.

Marianne Chaud a été mise à l’honneur lors d’une soirée spéciale lors du dernier festival des voyages de Albertville « Le Grand Bivouac« . C’était le 24 octobre dernier :

Marianne Chaud est ethnologue, diplômée de l’école des hautes études en sciences sociales de Paris. Elle est née il ya trente ans dans les montagnes des Alpes où elle a grandi. A quatorze ans, elle part découvrir d’autres montagnes : celles du Haut-Atlas marocain, où elle participe à une mission humanitaire. A dix-neuf ans, elle voyage en Inde et développe dès lors une curiosité et une attirance immense pour ce pays.

16765_559667754356_18506880_33374877_5007786_n.jpg

En parallèle à ses études de lettres modernes, elle prépare un diplôme d’études indiennes et apprend le Hindi, langue nationale de l’Inde. A vingt-et-un ans, elle séjourne une année à Bombay, chez une famille indienne, pour réaliser son mémoire de maîtrise sur les théâtres folkloriques indiens. Au cours de ce séjour, elle voyage en Himalaya, découvre la culture bouddhiste, et décide de centrer ses études doctorales en ethnologie sur une région de l’Himalaya indien : le Ladakh-Zanskar.

A vingt-trois ans, elle sillonne pendant six mois les vallées de ces anciens royaumes bouddhistes. De village en village, de maison en maison, elle collecte des informations sur le théâtre populaire ladakhi.

16765_559667814236_18506880_33374880_5561814_n.jpg

Commencent alors une profonde immersion dans cette région et un attachement très fort pour cette culture, ces habitants. Pendant sept ans, pour réaliser sa thèse, elle y retourne chaque année, de quatre à six mois, à toutes les saisons. Habitant chez des familles, elle apprend la langue locale, un dialecte tibéto-birman, elle adopte leurs règles et leur comportement, elle participe à leurs travaux, qu’ils soient agricoles ou domestiques, elle observe et questionne, inlassablement. En s’intégrant dans des villages, elle tisse des liens sentimentaux très forts et son intérêt intellectuel pour cette région se double peu à peu d’une incroyable expérience personnelle. Les habitants lui donnent un prénom ladakhi et il lui semble parfois avoir toujours vécu parmi eux.

16765_559667809246_18506880_33374879_8130642_n.jpg

En 2005, elle travaille comme conseillère scientifique auprès de Nicolas Hulot qui prépare un « Ushuaïa Nature » sur le Ladakh. En 2007, elle devient réalisatrice en tournant « Himalaya, Terre des femmes », puis « Himalaya, les Chemins du ciel » l’année suivante.

En France, souhaitant faire partager son goût et sa connaissance pour le Ladakh-Zanskar, elle organise des conférences, publie des articles et des photos.

Bravo à tous ! Et surtout Merci !

Sur cette région du globe, le Ladakh, à consulter aussi les sujets sur La Tournée des Moines.

anti

Photos Facebook

14 Replies to “Marianne Chaud – Himalaya, le chemin du ciel. Deuxième !”

  1. anti

    « Vu le nombre de fois où Marianne Chaud est mentionnée sur le blog, j’ai l’impression qu’elle figure parmi les habituées »

    En fait, c’est une impression due sûrement au fait que des dizaines de personnes viennent chaque jour sur cette note car, de fait, elle n’est mentionnée que dans la première note qui lui a été consacrée, sur « Voler ce qui est gratuit » et « 1112 visiteurs hier ». Et une fois dans un commentaire sur une note qui n’avait pas de rapport direct avec elle.

    En tout cas, une belle présence qui fait chaud au coeur.

    anti

  2. Anna Galore

    Magnifique nouvelle ! Et une très jolie satisfaction de voir le blog tellement visité par les nombreuses personnes qui s’intéressent à Marianne Chaud.

    Encore bravo et merci à Anti pour nous avoir fait découvrir l’action infatigable de cette passionnée.

  3. ramses

    Le premier extrait vidéo du film « Himalaya, le Chemin du Ciel » donne vraiment envie d’aller le voir en salle. On se sent vraiment proche de ce petit bonhomme qui brave le danger ! Mais ce qui m’a le plus impressionné, c’est l’interview de Marianne Chaud dans la dernière vidéo. On ne peut s’empêcher de penser aux bouleversements intervenus dans nos propres civilisations, depuis le Moyen-Age. « La route » et « l’argent » ont sûrement transformé aussi nos modes de vie. On sent chez cette jeune femme une soif de découvertes et une maturité rares à son âge. Merci, Anti, de nous faire découvrir une personnalité aussi attachante.

  4. Anna Galore

    « On ne peut s’empêcher de penser aux bouleversements intervenus dans nos propres civilisations, depuis le Moyen-Age. »

    Voilà qui me fait repenser à un très beau discours, que j’ai lu ce weekend, de Claude Lévi-Strauss. Il a été prononcé en 2005 lors de la remise d’un prix. Je le mettrai en ligne demain (du moins, les extraits les plus significatifs).

  5. valentine

    Marianne Chaud me fait penser au parcours d’Olivier Föllmi et son extraordinaire Caravane pour une école. La relève est assurée, on parlera encore du Zanskar et du Ladakh. Des passionnés qui vont au bout de leurs rêves, pour notre plus grand plaisir.

  6. anti

    « Marianne Chaud me fait penser au parcours d’Olivier Föllmi et son extraordinaire Caravane pour une école »
    J’aime particulièrement ce que fait le couple Föllmi. J’en avais fait une petite note il y a un bail :
    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/02/22/offrandes-danielle-et-olivier-follmi.html

    En revanche, je ne connais pas cette histoire de Caravane pour une école ! A découvrir donc ! Merci !

    « On sent chez cette jeune femme une soif de découvertes et une maturité rares à son âge. »

    Elle me fait penser à Emilie Barrucand :

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2009/08/01/wayanga-emilie-barrucand.html

    anti

    anti

  7. anti

    Reçu d’un ami d’enfance de mon papa :

    « Merci pour ton mail, j’irai peut-être voir ce film. Comme beaucoup d’autres je suis sensible à la philosophie du bouddhisme, ouverture, compassion pour la souffrance des autres, non violence, des valeurs universelles, dont ne peuvent pas hélas se prévaloir les trois religions monothéistes, dont l’une, la catholique est la nôtre, même si ici ou là chacune d’entre elles peut revendiquer de belles valeurs, mais aussi des dogmes et des intolérances qui s’appellent l’intégrisme. »

    J.-C. (se sont ses initiales), vraiment, il a toujours eu les mots je trouve.

    anti

  8. ramses

    Anti,

    « Elle me fait penser à Emilie Barrucand… »

    J’ai aussi pensé à elle en regardant la vidéo ! Même engagement total…

  9. valentine

    Anti, Caravane pour une école est un film-documentaire qu’Olivier Föllmi a présenté à Connaissance du Monde en 1989. C’est en assistant à sa conférence que j’ai fait connaissance avec ce magnifique voyageur.

    Voici comment est né ce docu: en 1989, Olivier et Danielle ramènent, du Zanskar, isolé par les neiges, Motup et Diskit, deux enfants qu’ils inscrivent à l’école, en Inde. Ensemble, ils marchent douze jours sur un Fleuve Gelé, au péril de leur vie. Cette aventure, primée au World Press Photo, sera couronnée comme l’une des plus belles aventures humaines de ce siècle. Naîtront Le Fleuve Gelé, un livre d’images (magnifique), Caravane pour une Ecole un récit et l’Ecole au bout du fleuve, un livre pour enfants.

    Je ne sais malheureusement pas si il existe un DVD.

  10. anti

    Dans mes bras Valentine ! Je suis très, très émue de découvrir ce que je découvre ! Merci, merci, merci !

    A suivre, demain, dans un nouvel article !

    anti (Merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

  11. Julie Rouyer

    Bonjour à tous,

    Suite au succès rencontré samedi dernier, de nouvelles projections sont prévues à L’Arlequin (Paris 6e), au Publicis (Paris 8e) et à l’Escurial (Paris 13e). Et bien d’autres sont à venir!

    Cinéma Publicis
    tous les jours à 13h35 et à 14h55 (à partir du mercredi 2 décembre)
    Adresse : 129, av. des Champs-Elysees 75008 Paris – Métro Etoile

    Cinéma l’Arlequin
    les samedis 5 et 12 décembre à 12h (projections suivies d’un échange avec Marianne), ainsi que le dimanche 6 décembre à 12h.
    Adresse : 76, rue de Rennes – Paris 6e – Métro Saint Sulpice

    Cinéma L’Escurial
    le dimanche 20 décembre à 11h (projection suivie d’un échange avec Marianne)
    Adresse : 11 boulevard de Port Royal – Paris 13e – Métro Gobelins

    Nous espérons vous y voir nombreux!

    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.