Un massage au passage

PB020134b.JPG

Nous voici de retour à Nîmes. Le séjour à Vienne était vraiment très chouette, aussi bien côté vacances comme on ne s’en ferait pas habituellement (grand hôtel, réceptions dans des lieux d’exception) que boulot en ce qui me concerne. La ville est pleine de surprises, Anti en a parlé dans plusieurs notes et encore, nous n’en avons vu qu’un tout petit bout. Les Autrichiens que nous avons croisés, de façon générale, se sont montrés chaleureux, ouverts, serviables, souriants, bref très loin des clichés que nous avons habituellement en France à leur égard (comme d’habitude).

J’ai profité du trajet en avion (Vienne-Francfort-Marseille) pour avancer la sixième nouvelle de mon recueil. Après avoir tourné en rond sur la recherche d’un titre un peu amusant, j’ai finalement laissé tomber l’idée d’un jeu de mots, aucun ne me satisfaisant vraiment. Ce sera finalement Le massage, tout simplement. J’ai terminé le premier jet dans la soirée, il ne reste qu’à peaufiner (c’est le cas de le dire) certains détails.

Six nouvelles d’écrites pour un recueil qui s’appelle J’ai treize envies, vous devez vous dire que je dois être proche de la moitié. Effectivement. Au rythme actuel de deux nouvelles par mois, je devrais boucler l’ensemble d’ici début 2010. Chacune d’entre elles explore une situation ou un fantasme différent. Les contraintes que je m’impose sont au nombre de trois :

PB010089.JPG– ne jamais reprendre un thème déjà traité dans l’un de mes romans (et ils contiennent déjà pas mal de scènes érotiques très diverses)

– rester dans un registre qui permette à n’importe qui de s’identifier à l’un ou l’autre des personnages principaux (ce qui veut dire aucune pratique extrême genre bondage, sado-maso, zoophilie ou autres joyeusetés du même genre – merci mais non)

– ne jamais utiliser de situation qui me soit personnellement arrivée (nan nan nan, vous ne découvrirez aucune info croustillante sur ma vie privée) ni même à des proches (je préfère qu’ils restent mes proches). Tout au plus, je glisse quelques détails réels tout à fait secondaires mais indétectables.

Et une constante que j’essaie d’intégrer dans chaque petite histoire, c’est l’humour, du plus immédiat au plus grinçant, parce que pour moi, fondamentalement, le sexe c’est gai.

Sur la route entre Marseille et Nîmes, une Lune sublime éclairait le ciel à travers des filaments nuageux luminescents.

Très belle journée à vous

15 Replies to “Un massage au passage”

  1. Netsah (Anna's son) Post author

    Aaaaaahhhh le massage 🙂 ma spécialité sans me vanter xD j’adore les faire, des pieds aux crâne en passant par tout ce qui est « massageable » au milieu, mais pas vraiment qu’elle m’en fasse sauf le basique à la nuque quand je suis stressé o.O J’ai appris les bases et différentes techniques avec une vraie masseuse kiné quand j’étais ado 🙂 et je me suis spécialisé dans les massages plus… réservés au couple avec un livre indien, un des best-seller mondial je crois, et aussi par l’innovation et la pratique… Les gens sous-estime la puissance d’un massage. On a aux bout des doigts la fragilité du corps de l’autre, on pourrait faire très mal d’ailleurs quand on connait les points xD mais on fait le contraire… C’est assez excitant d’avoir ce contrôle de l’autre mais dans un but de bien-être.. C’est un peu comme si on forçait la personne à se sentir bien. Ce qui m’a était particulièrement utile quand je sortais avec une gymnaste qui avait du mal à se laisser aller ^^ et qui en plus en avait plus besoin que quiconque surement xD sauf que les miens étaient différents que ceux de son entraineur xD
    Sinon à propos du bdsm, sans tomber dans le cas très particulier du vrai sadomasochisme qui peut être violent et assez inquiétant de mon point de vue, les jeux érotiques dominant(e)-soumis(e) sont de plus en plus courant dans les couples aujourd’hui, tant que ça reste un jeu. Il suffit de voir le nombre de menottes en fourrure qui se vendent sur internet xD sans parler des bustiers et jambières en latex et autres costumes, etc… même il parait d’après un sondage de différents sites de vente érotique, que des gens cherchent des laisses pour leur partenaire xD
    Les français sont de plus en plus orientés sur le jeu de rôle sexuel j’ai l’impression. Ça vient surement du fait que les sexshops où personne n’osait rentrer avant à part les gars louches et les gens qui voulait faire une blague en offrant un sextoy à leur amis, sont maintenant accessibles à tous, anonymes et offrent une livraison discrète sur internet.

    Netsah

  2. anti Post author

    « Aaaaaahhhh le massage 🙂 ma spécialité sans me vanter xD j’adore les faire, des pieds aux crâne en passant par tout ce qui est « massageable »

    Et c’est maintenant que tu le dis !!! Tsssss !!! Un pro en plus ! Mama mia !

    Moi aussi j’adore les massages, ceux qu’on donne et qu’on reçoit. J’suis pas mauvaise dans mon genre si j’en juge par le fait que mes soeurettes voulaient me payer pourvu que je leur fasse 😉

    Il y a une relation très particulière comme tu le soulignes quand on masse.

    Pour ce qui est des sujets que tu abordes après, j’ai fait une note sympa sur Beate Ushe qui devrait te plaire : http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/11/20/beate-kostlin-uhse.html

    anti, belle-maman.

  3. Netsah (Anna's son) Post author

    Ah ben oui la fameuse Beate ^^ je vais lire l’article de ce pas, enfin de cette tape ^^

    Sinon pour le massage, je sais pas si ça te fait pareil, mais moi quand je masse, en particulier le dos, c’est relaxant aussi pour moi le masseur o.O En général je me mets à cheval sur le haut des cuisses (la personne étant en position allongée ventrale – de préférence ma petite-amie parce que ça dérape facilement ce genre de massage qui doit se faire avec huile essentielle et dos et bas-du-dos nu pour plus d’efficacité-). Et là, en dehors du fait que la position est plus que sensuelle, je trouve que de travailler les nerfs, les muscles et la peau douce c’est aussi relaxant que de préparer de la pâte à tarte ou faire de la poterie avec de l’argile (d’ailleurs masser les fesses aussi xD mais c’est pas très utile pour la plupart des gens, ma copine gymnaste oui :D).

    Netsah, palpé-roulé, collé-serré et col roulé (j’ai choppé un pharyngite :'( )

  4. Anna Galore Post author

    Bien entendu, il faudra au préalable que tu me garantisses que tu as plus de 18 ans et que tu acceptes d’être exposé à des scènes strictement réservées aux adul… euh… OK, bon, pour toi, ça va o.Ô

  5. ramses Post author

    Netsah décrit très bien le partage sensuel que représente le massage. Un art qui se perd malheureusement chez les coiffeurs pour hommes, où les shampouineuses savaient fidéliser la clientèle (écoutez « L’homme à la tête de chou » de Gainsbourg).

    Pour le jeu de mots, je pense à « Vous avez un massage » (allusion au « You got mail » d’AOL, dont on a tiré un film plaisant), mais je vois que tu y avais pensé aussi (« Plume d’autruche »).

    Il faut toujours garder quelques fantasmes secrets, sinon ce ne sont plus des fantasmes (mais je ne t’apprends rien !)…

  6. Netsah (Anna's son) Post author

    Complétement d’accord… Je supporte pas qu’on me demande quels sont mes fantasmes. C’est comme se mettre à nu.
    Et pour les coiffeuses, bon moi c’est vrai que j’y vais plus depuis plusieurs années xD mais à Paris une seule fois j’ai eu une shampouineuse qui massait à merveilles, et je trouve ça dommage aussi qu’elles se raréfient.. Moi ça m’avait fidéliser immédiatement 😀 je l’ai regardé différemment après le shampoing 🙂

    Netsah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.