La playlist du blog

Sur une proposition de Ramses, voici un fil dans lequel vous pourrez poster, au gré de vos envies du moment, des chansons disponibles sur le net (légalement, hein !).

Pour ouvrir le bal, je mets ici le dernier morceau que Ramses m’a fait passer. Il s’agit de « You have been loved » de George Michael. Je l’ai pris sur Deezer. Si vous allez chercher des morceaux sur ce site, il vous suffit de copier-coller le permalien affiché dans l’onglet « Partager » quand vous les lancez.

Pensez à préciser dans vos posts le titre du morceau et le nom de l’interprète !

Enjoy !

You have been loved – George Michael http://www.deezer.com/listen-3133543

Un lien permanent vers ce fil a été ajouté dans la rubrique « Loisirs » (colonne de gauche).

77 Replies to “La playlist du blog”

  1. eMmA Post author

    Oh oui, ramses, je l’adore !!
    C’est aussi une partie de ma jeunesse, Brassens, le regretté, l’irremplaçable.
    J’aime presque tout de lui.
    Tout de même, s’il faut choisir, ma préférée, bien que le texte ne soit pas du grand Georges, mais d’Antoine Pol, la voici :
    Les Passantes :
    http://www.deezer.com/listen-2305243
    Bon diMAnche
    PS : je te remercie pour ce dialogue musical, et pour tes visites et appréciations dans mes eMmAcollages. C’est un plaisir !

  2. ramses Post author

    Je partage ton avis, eMmA, « Les Passantes » est d’une réalité-nostalgie saisissante de vérité. Je ne sais si tu connais notre écrivain-poète Monilet, il a plusieurs fois abordé cet aspect des rencontres furtives :

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/03/25/ressentir-vivre-monilet.html#comments

    Georges Brassens a exploré toutes les facettes de l’être humain, y compris dans un humour grinçant, comme ici dans « Les Quat’ Zarts » :

    http://www.deezer.com/listen-1150783

  3. ramses Post author

    Merci Jayshree, je pense que c’est une vidéo amateur ? Les images et les paroles sont très belles.

  4. eMmA Post author

    Une jolie chanson que je viens de découvrir et pour souhaiter un bon retour de Vienne des girls :
    Maurice Fanon, l’Echarpe.
    A la première écoute, j’ai cru que c’était Lény Escudéro… Je trouve une certaine parenté dans le ton entre ces deux chanteurs… Ca doit être la même époque, peut-être…

    http://www.deezer.com/listen-1074803

    Gros bisous à vous tous qui passez par là.
    eMmA

  5. ramses Post author

    Merci, eMmA, de m’avoir fait connaître Sanseverino, il a de l’humour ! J’ai mis le double album dans mes favoris Deezer.

    Plus j’investigue sur Deezer, plus je suis fan de cette formule ! Pourquoi continuer à acheter des CD ? Les nouveautés sont en ligne dès parution et le « fonds » est d’une richesse incroyable. A mon avis, Deezer, c’est l’avenir ! (pas pour la FNAC…)

    Par contre, il faut doter le PC d’un bon kit d’enceintes. J’ai fait l’acquisition d’un Logitech X-230 2.1 avec caisson de basses et potentiomètre de volume à portée de main (38€ chez amazon.fr), le résultat est excellent. J’envisage aussi de passer de la formule « Gratuit » à « HQ » (4,99€ par mois) pour avoir un son en qualité CD (320 Kb/s) et aucune pub (qui a tendance à envahir la formule gratuite).

    Bonne nuit (tu dors sûrement), bonne journée !

  6. ramses Post author

    Merci, Miss, de ces deux liens sur la grande Juliette Greco. Le premier entretien est particulièrement captivant, elle s’y livre entièrement, ce qui est très rare chez elle. J’avais également beaucoup apprécié la vidéo sur « Les matinales » (je crois…) mais je n’arrive plus à retrouver le lien… Aurais-tu la gentillesse de le repréciser ici ?

    L' »incident » au restaurant avec Miles Davis a donc eu lieu à la fois à New-York et à Paris dans les années 60 ? J’ai bien aimé quand elle raconte qu’elle a craché dans la main du maître d’hôtel !

  7. ramses Post author

    Merci Miss ! Je l’avais visionnée, mais je voulais la mettre dans mes favoris, c’est une très belle interview.

  8. anti Post author

    http://www.youtube.com/watch?v=W7k2AkvnyXU

    Still, Peter Sinfield (http://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Sinfield),parolier et producteur des tous premiers albums du groupe King Crimson. Il a participé à In the Court of the Crimson King, In the Wake of Poseidon, Lizard et Islands.

    Still I wonder how it is to be a stream,
    From a dark well constant flowing,
    Winding seawards over ancient mossy wheels
    Yet feel no need of knowing?
    Still I wonder how it is to be a tree,
    Circled servant to the seasons,
    Only drink on sky and rake the winter wind
    And need no seal of reasons?

    Still I wonder why I wonder why I’m here
    All my words just the shaft of my flail
    As I race o’er this beautiful sphere
    Like a dog who his chasing his . . .
    Tailors and tinkers, princes and Incas,
    Sailors and sinkers, before me and like me . . .

    Still I wonder how it is to be a bird,
    Singing each dawns sweet effusions;
    Flying far away when all the world has stirred
    Yet seek no vain conclusions . . . . . .

    Still I wonder if I passed some time ago
    As a bird, or a stream, or a tree?
    To mount up high you first must sink down low
    Like the changeable tides of the
    Caesars and Pharoahs, prophets and heroes,
    Poets and hobos, before me and after me all the
    Painters and dancers, mountainside chancers,
    Merchants and gamblers, bankers and ramblers,
    Winners and losers, angels and boozers,
    Beatles and Bolans, raindrops and oceans,
    Kings, pawns and deacons, fainthearts and beacons,
    Caesars and Pharoahs . . . . . .

    anti, bonne soirée 😉

  9. anti Post author

    « Merci Anti ! Une vraie pépite ! Les paroles sont superbes et quel son ! »

    J’aime aussi beaucoup tout comme les premiers albums de King Crimson auquel il a participé.

    Pour ce soir :

    http://video.libero.it/app/play?id=d5aef721e8687733dc6559cc94c1e2e1

    In the wake of Poséidon, King Crimson.

    Plato’s spawn cold ivyed eyes
    Snare truth in bone and globe.
    Harlequins coin pointless games
    Sneer jokes in parrot’s robe.
    Two women weep, dame scarlet screen
    Sheds sudden theatre rain,
    Whilst dark in dream the midnight queen
    Knows every human pain.

    In air, fire, earth and water
    World on the scales.
    Air, fire, earth and water
    Balance of change
    World on the scales
    On the scales.

    Bishop’s kings spin judgement’s blade
    Scratch « faith » on nameless graves.
    Harvest hags hoard ash and sand
    Rack rope and chain for slaves
    Who fireside fear fermented words
    Then rear to spoil the feast;
    Whilst in the aisle the mad man smiles
    To him it matters least.

    Heroes hands drain stones for blood
    To whet the scaling knife.
    Magi blind with visions light
    Net death in dread of life.
    Their children kneel in jesus till
    They learn the price of nail;
    Whilst all around our mother earth
    Waits balanced on the scales.

    anti

  10. anti Post author

    Et celle-ci que j’adore :

    http://www.dailymotion.com/video/x7ul2_king-crimson-epitaph_music

    Epitaph, King Crimson

    The wall on which the prophets wrote
    Is cracking at the seams.
    Upon the instruments of death
    The sunlight brightly gleams.
    When every man is torn apart
    With nightmares and with dreams,
    Will no one lay the laurel wreath
    When silence drowns the screams.

    Confusion will be my epitaph.
    As I crawl a cracked and broken path
    If we make it we can all sit back
    And laugh.
    But I fear tomorrow I’ll be crying,
    Yes I fear tomorrow I’ll be crying.

    Between the iron gates of fate,
    The seeds of time were sown,
    And watered by the deeds of those
    Who know and who are known;
    Knowledge is a deadly friend
    When no one sets the rules.
    The fate of all mankind I see
    Is in the hands of fools.

    Confusion will be my epitaph.
    As I crawl a cracked and broken path
    If we make it we can all sit back
    And laugh.
    But I fear tomorrow I’ll be crying,
    Yes I fear tomorrow I’ll be crying.

    anti

  11. ramses Post author

    eMmA, l’album « Engelberg » est très beau.

    J’aime aussi « Carcassonne »
    http://www.deezer.com/fr/index.php?incr=1#music/stephan-eicher/carcassonne-120791
    et « Non Ci Badar… Guarda »
    http://www.deezer.com/fr/index.php?incr=1#music/stephan-eicher/non-ci-badar-guarda-124209

    Miss, Bernard Lavilliers est l’un des derniers « routards » qui tienne le choc ! J’aime beaucoup ce chanteur. Avant « sameedi soir à Beyrouth », il y a eu « Carnets de bord », très réussi également :
    http://www.deezer.com/fr/index.php?incr=1#music/bernard-lavilliers/carnets-de-bord-100206

  12. valentine Post author

    Je découvre cette sympathique rubrique. J’ai envie de partager avec vous une chanson de Louis Ferré sur un poème d’Aragon « Je chante pour passer le temps » et magnifiquement interprétée par un homme qui me touche profondément: Philippe Leotard. En plus, le défilé de photos sur you tube est très beau.

    http://youtube.com/watch?v=1LIpWAg-x-s

  13. anti Post author

    Ce soir, retour sur une sacrée chanteuse dont malheureusement je ne retrouve aucune actu… Teri Moïse, avec un titre qui me fait toujours pleurer, que j’avais choisi pour les baptêmes de mes enfants :

    http://www.dailymotion.com/video/x67qv_teri-moise-je-serai-la_music

    Oublie tes erreurs et tes peurs
    Je les efface
    A chaque faux pas que tu feras
    Je tomberai à ta place
    Mon seul plaisir sera de t’offrir une vie idéale
    Sans peine et sans mal

    [Refrain] :
    J’ai découvert qui je suis
    Tout a changé le jour où je t’ai donné la vie
    Et si jamais le monde t’es trop cruel
    Je serai là toujours pour toi

    Que tous tes amours soient sûrs
    Tes amis sincères
    Pour toi un domaine
    Où la haine est la seule étrangère

    Je ferai un monde où tout ira bien
    Tu seras jamais seul tu manqueras de rien

    [Refrain]

    Je voudrais pouvoir tout savoir
    Pour te donner une vision plus claire
    De ce mystère que l’on appelle la vie

    Mon seul désir sera de t’offrir une vie idéale
    Sans peine et sans mal

    [Refrain] x2

    Encore plus : http://www.deezer.com/fr/music/teri-moise

    anti

  14. ramses Post author

    Anti,

    Je ne connaissais pas Teri Moïse, c’est une belle découverte.

    Tes enfants ont de la chance d’avoir une maman comme toi.

  15. sylvia Post author

    Jacques Higelin est en tournée en ce moment et il passe à Avignon le 29 mai 2010, hélas il ne passe pas en Bretagne 🙁

  16. eMmA Post author

    Tout le monde sait qu’anti apprécie Anna G. , mais aussi …
    Anna Gavalda.
    Je saisis donc ce prétexte pour mettre en avant l’une des chansons issue de la « playlist » des dernières pages de son roman « L’Echappée belle ».
    Pour moi, ça été une découverte extraordinaire. Il s’agit de « Don’t Explain » chanté par Angela McCluskey.
    http://www.deezer.com/listen-1786509
    Elle est bien sûr associée à mon dernier billet : http://emmacollages.over-blog.com/article-de-la-lecture-40274542.html
    Je vous souhaite une semaine aussi belle que mon week-end fut beau.
    eMmA

  17. anti Post author

    Mon Dieu que c’est beau ! Et tellement dans la continuité de « Secret Garden » (voir « 2046 ») que je viens de ré-écouter en boucle en faisant ma note ! Merci Emma !!!

    Et, choisir L’échappée Belle… Tu me fais sourire : hier, j’ai reçu un cadeau… Sur le beau papier rouge, une étiquette… « L’échappée Belle, Librairie »…

    Bisous et mercis encore ! J’adore cette nouvelle de Gavalda !

    anti

  18. valentine Post author

    Très beau…Merci Emma, je suis ravie de cette belle découverte pleine d’émotions qui se déguste…

  19. anti Post author

    Ce soir, Léo, le grand Léo interprétant le bateau ivre :

    http://www.dailymotion.com/video/x8ezq_leo-ferre-rimbaud-le-bateau-ivre_music

    Le Bateau Ivre

    Comme je descendais des Fleuves impassibles,
    Je ne me sentis plus tiré par les haleurs :
    Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles
    Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

    J’étais insoucieux de tous les équipages,
    Porteur de blés flamands et de cotons anglais.
    Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages
    Les Fleuves m’ont laissé descendre où je voulais.

    Dans les clapotements furieux des marées,
    Moi, l’autre hiver, plus sourd que les cerveaux d’enfants,
    Je courus ! Et les Péninsules démarrées
    N’ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

    La tempête a béni mes éveils maritimes.
    Plus léger qu’un bouchon j’ai dansé sur les flots
    Qu’on appelle rouleurs éternels de victimes,
    Dix nuits, sans regretter l’oeil niais des falots !

    Plus douce qu’aux enfants la chair des pommes sûres,
    L’eau verte pénétra ma coque de sapin
    Et des taches de vins bleus et des vomissures
    Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

    Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
    De la Mer, infusé d’astres, et lactescent,
    Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
    Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

    Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
    Et rythmes lents sous les rutilements du jour,
    Plus fortes que l’alcool, plus vastes que nos lyres,
    Fermentent les rousseurs amères de l’amour !

    Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
    Et les ressacs et les courants : Je sais le soir,
    L’aube exaltée ainsi qu’un peuple de colombes,
    Et j’ai vu quelques fois ce que l’homme a cru voir !

    J’ai vu le soleil bas, taché d’horreurs mystiques,
    Illuminant de longs figements violets,
    Pareils à des acteurs de drames très-antiques
    Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

    J’ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
    Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
    La circulation des sèves inouïes
    Et l’éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

    J’ai suivi, des mois pleins, pareilles aux vacheries
    Hystériques, la houle à l’assaut des récifs,
    Sans songer que les pieds lumineux des Maries
    Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

    J’ai heurté, savez-vous, d’incroyables Florides
    Mêlant aux fleurs des yeux des panthères à peaux
    D’hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
    Sous l’horizon des mers, à de glauques troupeaux !

    J’ai vu fermenter les marais énormes, nasses
    Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
    Des écroulement d’eau au milieu des bonacees,
    Et les lointains vers les gouffres cataractant !

    Glaciers, soleils d’argent, flots nacreux, cieux de braises !
    Échouages hideux au fond des golfes bruns
    Où les serpents géants dévorés de punaises
    Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

    J’aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
    Du flot bleu, ces poissons d’or, ces poissons chantants.
    – Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
    Et d’ineffables vents m’ont ailé par instant.

    Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
    La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
    Montait vers moi ses fleurs d’ombres aux ventouses jaunes
    Et je restais, ainsi qu’une femme à genoux…

    Presque île, balottant sur mes bords les querelles
    Et les fientes d’oiseaux clabotteurs aux yeux blonds.
    Et je voguais lorsqu’à travers mes liens frêles
    Des noyés descendaient dormir à reculons !

    Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
    Jeté par l’ouragan dans l’éther sans oiseau,
    Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
    N’auraient pas repéché la carcasse ivre d’eau ;

    Libre, fumant, monté de brumes violettes,
    Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
    Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
    Des lichens de soleil et des morves d’azur ;

    Qui courais, taché de lunules électriques,
    Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
    Quand les juillets faisaient couler à coups de trique
    Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

    Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
    Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
    Fileur éternel des immobilités bleues,
    Je regrette l’Europe aux anciens parapets !

    J’ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
    Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
    – Est-ce en ces nuits sans fond que tu dors et t’exiles,
    Million d’oiseaux d’or, ô future vigueur ? –

    Mais, vrai, j’ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
    Toute lune est atroce et tout soleil amer :
    L’âcre amour m’a gonflé de torpeurs enivrantes.
    Ô que ma quille éclate ! Ô que j’aille à la mer !

    Si je désire une eau d’Europe, c’est la flache
    Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
    Un enfant accroupi plein de tristesses, lâche
    Un bateau frêle comme un papillon de mai.

    Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
    Enlever leurs sillages aux porteurs de cotons,
    Ni traverser l’orgueil des drapeaux et des flammes,
    Ni nager sous les yeux horribles des pontons.

    Arthur Rimbaud

    Puisque je parlais de Léotard sur une autre note : http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/11/01/qu-importe-puisque-tout-est-grace.html

    anti, bon voyage !

  20. valentine Post author

    Au journal de 13heures de F2 de ce vendredi, je découvre un groupe musical hallucinant:
    Le STAFF BENDA BILILI est une formation de Kinshasa composée de 8 musiciens dont la moitié est paraplégique. Ces musiciens et chanteurs sillonnent leur ville sur des fauteuils roulants bricolés. Ils sont en tournée en France et sauf erreur à Montpellier ce soir.

    http://youtube.com/watch?v=ORhxwNnMZC8

  21. anti Post author

    T’es infos étaient presques bonnes Valentine 😉 Le concert de ce soir a été annulé…

    En tout cas, c’est sympatoche ! Ambiance week-end !

    anti

  22. eMmA Post author

    Découverte du jour : une chanson très émouvante de la craquante Amélie-les-Crayons.
    Il s’agit de « Le linge de nos mères », extrait de l’album  » La porte plume ».
    Bon, c’est peut-être un truc de fille, mais moi, j’ai versé ma larme…
    http://www.deezer.com/listen-5017595
    Bises d’eMmA

  23. Adele Riner Post author

    Amélie-les-Crayons, j’adore, c’est si tendre. Encore quelqu’un que Klem m’a fait découvrir (il l’a vue un nombre incroyable de fois en concert).

    Et parce que je suis d’humeur romantique, une magnifique chanson d’amour que je ne connaissais pas, et que mon frère m’a apprise en la jouant au ukulélé. Il ne me reste plus qu’à l’apprendre à l’accordéon.. 🙂
    Elle est toute simple et si vraie que j’en ai des frissons.

    Michèle Bernard, « Je t’aime »
    http://www.deezer.com/listen-229938

  24. anti Post author

    Allez Zou ! Pour continuer avec Michel Fugain :

    http://www.youtube.com/watch?v=8Lt60FcQZ7I

    Tiens tout a changé ce matin
    Je n’y comprends rien
    C’est la fête, la fête
    Jeunes et vieux grands et petits
    On est tous amis
    C’est la fête, la fête

    C’est comme un grand coup de soleil
    Un vent de folie
    Rien n’est plus pareil
    Aujourd’hui
    Le monde mort et enterré
    A ressuscité
    On peut respirer
    C’est la fête, la fête

    Plus de bruit plus de fumée
    Puisqu’on va tous à pieds
    C’est la fête, la fête
    Le pain et le vin sont gratuits
    Et les fleurs aussi
    C’est la fête, la fête
    C’est comme un grand coup de soleil
    Un vent de folie
    Rien n’est plus pareil
    Aujourd’hui
    Depuis le temps qu’on en rêvait
    Et qu’on en crevait
    Elle est arrivée
    C’est la fête, la fête

    Merde que ma ville est belle
    Sans ces putains de camions
    Plus de gaz-oil mais du gazon
    Jusque sur le goudron
    Merde que ma ville est belle
    Avec ces gosses qui jouent
    Qui rigolent et qui cassent tout
    Qui n’ont plus peur du loup !
    Et l’eau c’est vraiment de l’eau
    Que l’on peut boire au creux des ruisseaux

    Venez danser dans la rue
    Ce n’est plus défendu
    C’est la fête, la fête
    En vérité je vous le dis
    C’est le paradis
    C’est la fête, la fête

    C’est comme un grand coup de soleil
    Un vent de folie
    Rien n’est plus pareil
    Aujourd’hui
    On a les yeux écarquillés
    Sur la liberté
    Et la liberté
    C’est la fête, la fête.

    anti, Bonnes fêtes !

  25. b€n Post author

    ola j’ai ecouter tout ca j’ai decouvert ou redecouvert des bons p’tit morceau bien sympas, et sorry pour les autre, des bons morceaux de merde 😀

    j’ai ecrit quelque chose avant j’ai la fleme de tout reecrire mais je vous envoi ce petit morceau bonne ecoute:

    « les p’tits papiers » de regine avec birkin
    http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/les p’tits papiers

    desoler pour le lien s’il n’est pas bon. bonne année a tous ciaoz

  26. Anna Galore Post author

    Salut b€n,

    Effectivement, ton lien n’est pas bon. Et le reste de ton message, c’est pour expliquer que tu as voulu écrire quelque chose que finalement tu n’as pas écrit et pour dire que ceux qui n’ont pas les mêmes goûts que toi, ils écoutent des morceaux de merde. Super intéressant.

    Sinon, bonne année à toi aussi.

  27. eMmA Post author

    Tout est dit dans le « Sinon » d’Anna… Tolérance, quand tu nous tiens !
    « Laissez parler les p’tits papiers, à l’occasion… »
    Je vous souhaite une belle journée à tous (neige à Paris, ça va être sportif, mais c’est si beau !)
    eMmA la collagiste

  28. valentine Post author

    Une belle découverte que je viens de faire:

    http://www.youtube.com/watch?v=cr3SyINVgpU

    La chanteuse Pura Fe’, à la manière d’un Ben Harper au féminin, transmet un message ancestral et raconte comment l’histoire unit les Noirs et les Indiens dans le sud des Etsts-Unis. Elle-même de mère indienne Tuscarora, de sang mêlé noir et irlandais, auteure-compositrice, mais aussi poète, danseuse et militante.

  29. ramses Post author

    Je redécouvre Michel Polnareff dans ce best-of 2003… Un étrange personnage, sans doute en avance sur son temps, en montrant son postérieur (qui avait fait scandale à l’époque), alors que ses chansons étaient porteuses de grands messages d’Amour…

    http://www.deezer.com/listen-1117105

  30. mighe Post author

    Bonjour à tous!!!!

    Je découvre maintenant seulement cette playlist (mieux vaut tard que jamais)….
    Je voudrais vous dire le plaisir que j ai eu à découvrir cette chanson de BENABAR; malheureusement,je suis ignare…je ne sais pas mettre les liens, mais vous êtes grands…Cette chanson a pour titre « BRUXELLES »
    Et, ausi,parceque je suis une passionnée de mon île (sans vouloir relancer le débat….),
    « TU M’ENVOLES » d’YVES DUTEIL!
    Dommage que les chansons en anglais ne m’attirent pas; la musique ne me suffit pas, il me faudrait aussi les paroles….Désolée!

    @++++
    MIGHE

  31. anti Post author

    « Et, ausi,parceque je suis une passionnée de mon île (sans vouloir relancer le débat….) »

    Mdrrrr Mighe. En fait, et ce n’est même pas pour te rassurer, ma meilleure amie sur Nîmes est… corse. 100 % pur jus et je dois dire qu’elle m’éclate. Elle est fière, susceptible, elle aime faire la sieste. Bref, elle me plaît la petite 😉

    antirix en Corse.

  32. mighe Post author

    Bonsoir,

    Anti, je n’étais pas inquiète!!!!

    Miss you,merci d’avoir mis les liens de mes chansons; c’est très sympa…

    A bientôt

    MIGHE

  33. mighe Post author

    Un chanteur canadien que j’adore : DANIEL LAVOIE !

    en particulier :

    -Bénies soient les femmes…

    – Ils s’aiment…

    MIGHE

  34. valentine Post author

    Akeu oui qu’il est bon le bonhomme! Quelle voix! Merci Sapo pour la découverte. J’ai vu dans Wiki qu’il avait biberonné du Johnny Cash, ceci expliquant cela….

  35. sapotille Post author

    ah ouiiiiiiiiii 🙂 Katie Melua (j’adore aussi!)
    Bien. çà se complique un peu. Une interversion de cd çà peut ptêt le faire..

  36. anti Post author

     » J’vous dis, moi.. le type qui arrive avec çà à la maison.. et ben… j’le laisse pas filer comme çà, hein:-)) ou alors si. Mais il viendra rechercher son cd.. :-))  »

    Très, très sympa ! C’est rigolo, à première vue, le monsieur sur youtube, ben il me fait penser à Netsah avec ses grands beaux yeux et sa jolie bouche 😉

    Mmmm… idéal pour un début de soirée (la musique ;-))

    anti

  37. Netsah Post author

    Hmm… ben moi je préfère les yeux et la bouche de Katie Melua O.O idéale pour une fin de soirée (*regarde derrière lui* la musique, mais elle aussi :D) Et celle qui m’amènera son cd je euh… ben je les ai déjà tous donc c’est un peu inutile, mais je penserai qu’elle a bon goût et qu’elle s’entendra surement bien avec ma meuf, et on la laissera filer quand elle veut et si elle oublie son disque on aura un nouveau dessous de verre tendance 😀

    Netsah >.

  38. valentine Post author

    Je suis heureuse de connaître l’auteur de cette voix magnifique entendue il y a quelque temps à la radio. Merci Miss, laissons-nous transporter….:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.