Harribitxi, Olivier Goujon

blogharribitxi.jpg

Nous avons déjà parlé à plusieurs reprise de « Harribitxi« , le premier roman de Olivier Goujon sur ce blog, dans « Petits livres entre amis » bien sûr. J’en ai parlé sur plusieurs forums aussi mais pas encore ici, voilà donc qui va être chose faite.

Olivier Goujon tout d’abord. Olivier c’est une rencontre, une vraie. La deuxième personne que Anna a rencontrée juste après moi sur le forum de France 2. Il y navigait sous le beau pseudo de Voilier, anagramme de son vrai prénom et révélateur de sa passion pour l’océan et le rapport particulier que cet exilé des Landes entretient avec lui.

1913072323.jpgVoici comment il se présente sur son site, dans le bien connu « Questionnaire de Proust » :

Le bonheur parfait selon vous ? : Sentir pleinement son âme

Quand avez-vous été le plus heureux ? : Un soir de méditation face à l’océan

Votre dernier fou rire ? : Un sketch improvisé et improbable de Clara et Marie, mes deux anges

La dernière fois que vous avez pleuré ? : A la naissance de Marie, ma seconde fille

Le principal trait de votre caractère ? : L’empathie

Et celui dont vous êtes le moins fier ? : L’orgueil

Votre occupation préférée ? : Vivre, vivre, vivre…

Qu’avez-vous réussi le mieux ? : Mes enfants

Votre plus grande peur ? : Ne pas devenir ce que je suis

Que possédez-vous de plus cher ? : Mon âme

La qualité que vous préférez chez un homme ? : L’intelligence de vie

Et chez une femme ? : L’intelligence de vie

Votre livre de chevet ? : « Core Gem2 » d’Olivier Lockert, « les Pensées » de Pascal, « Une saison en enfer » d’Arthur Rimbaud, « Sur la route » de Jack Kerouac

Vos compositeurs, classiques ou contemporains, préférés ? : Mozart, Chopin, Verdi, Dvorak, Gershwin, Ravel, Joaquin Rodrigo, Satie, Beethoven, Wagner et presque toute la variété française

Vos héros dans la vie réelle ? : Le Mahatma Gandhi, Nelson Mandela, Martin Luther King et toute personne oeuvrant pour que la vie de tout un chacun soit plus pleine et plus authentique

La figure historique à laquelle vous auriez aimé ressembler ? : Saint François d’Assise ou … Jacques Brel

Vos films cultes ? : Les films de Claude Lelouch, « Le Corniaud », « la vie est belle », « Amarcord », « Boccaccio’70 », « Roma » et tout le cinéma italien des années 50 et 60

Vos auteurs favoris ? : Albert Camus, René Char, Arthur Rimbaud

Vos peintres favoris ? : Van Gogh, Léonard de Vinci, Rembrandt

Les mots que vous préférez ? : Ciel, océan, bonheur, amour

Quel talent auriez-vous aimé avoir ? : Etre pianiste, être chanteur

Si vous deviez changer quelque chose dans votre apparence physique ? : Rien, à quoi bon ?

Votre boisson préférée ? : L’eau pétillante et tout bon vin autour d’une tablée d’amis

La couleur que vous aimez ? : Celles de l’océan

La fleur que vous aimez ? : Les fleurs des champs

La chanson que vous sifflez sous la douche ? : « La Quête » de Jacques Brel et « Comme toi » de Jean Jacques Goldman

Que détestez-vous par-dessus tout ? : Détester

Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence ? : Celles qui sont causées par la maladresse et l’ignorance

Votre plus grand regret ? : Avoir perdu mon père trop tôt

Comment aimeriez-vous mourir ? : Lucide

Et s’il existe, qu’aimeriez-vous que Dieu vous dise ? : Bravo, merci, le parcours continue…

Etat présent de votre esprit ? : En quête

Votre devise ? : Penser, Etre, Aimer.

bv000002.jpg

Alors et ce roman ? Ce roman… est arrivé dans ma vie en juillet 2007, à un moment particulier. Il venait comme confirmer la fin d’une existence, le début d’une nouvelle ère. Il a précédé ma lecture des « Secrets du Jaguar ».

Passées les quelques fautes et erreurs qui subsitaient dans le texte (l’héroïne qui change de prénom, un personnage qui change de date de naissance, etc.) j’ai été littéralement captivée par « Harribitxi ».

J’ai commencé à le lire le 2 juillet et j’ai écrit une lettre de 5 pages à Olivier le 19 juillet, après avoir fini ma lecture. Comme Anna, Olivier écrit le livre de nos vies, il écrit universel et ne donne pas de leçon. Humble parmi les humbles, son héros est… un caillou ! Un simple caillou.

D’ailleurs, c’est rigolo, dans cette lettre dont j’ai la copie sous les yeux, j’écrivais :

« Te lire, comme lire Anna me fait un bien fou, me réconcilie avec la Vie, me redonne confiance en la Vie et c’est énorme ! Ca aussi, c’est un profond sentiment que je ressens depuis plusieurs mois « Les âmes se rassemblent » toujours présent comme s’il allait falloir faire face à quelque chose contre lequel il allait falloir s’unir envers et contre tout, dans la plus profonde solidarité, fraternité oserais-je écrire »

« Un coeur de Pierre ». Je souris encore. Je comprends que sous cette expression de la dureté et de la froideur, il y a tout l’Amour de l’Univers. Qui parle de l’envers du décor ?… »

Pour lire des extraits en ligne : cliquer ici.

Talentueux Olivier ? Oui ! Et aussi bourré d’humour et d’idées ! A voir absolument sur son site les montages photos et vidéos qu’il a fait pour présenter son livre.

Petit avant-goût, trop bien :

A lire aussi, un article dans « Les dernières nouvelles d’Alsace »

anti

7 Replies to “Harribitxi, Olivier Goujon”

  1. Anna Galore

    La bande-annonce détournée de Pulp Fiction est un chef d’oeuvre !!! Hilarant !

    J’ai, également, adoré Harribitxi. Anti en parle très bien, je n’ai pas beaucoup plus à en dire si ce n’est : lisez-le.

    Nous avons régulièrement des échanges avec Olivier, qui a été l’un des anges bienviellants de ce blog autour de sa naissance et de certaines notes aux résonances particulières pour lui autant que pour nous.

  2. ramses

    Un livre qui donne envie… Le « questionnaire » révèle une personnalité attachante et à l’écoute du Monde. La video « Pulp fiction » dénote aussi un grand sens de l’humour et de l’auto-dérision.

    Sur ma liste « à lire » !

  3. Anna Galore

    Ça fait plaisir de ré-entendre parler d’Olivier ! Je me demande ce qu’il devient, il y a une éternité qu’on n’a pas eu de ses nouvelles.

    Olivier, si tu passes par ici… 🙂

  4. Gayet Jean-Louis

    Olivier,

    Si tu passes par Macon ou Bourg en Bresse, je t’attends.
    Ton livre a touché mon âme. Je suis également écrivain et nous aurions des choses à partager, je crois.

    Cordialement

    Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.