Antillais d'ici, expos sur l'esclavage

1276875638.jpgSujet toujours sensible de la mémoire collective française, l’esclavage sera au cœur du travail de deux expositions parisiennes, présentées en avril à l’Hôtel de Ville de Paris dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, a annoncé la mairie lundi, dans un communiqué.

Deux expos retracent les temps forts de l’histoire des Antilles

Les deux expositions seront proposées gratuitement au public du 1er au 25 avril. L’une d’entre elles, intitulée «Les noms de l’abolition», est un Mémorial illustrant la manière dont les descendants d’esclaves ont reçu un nom, à la suite du décret d’abolition de l’esclavage de 1848. «Elle présente, sous forme de panneaux grand format, les prénoms suivis des numéros de matricule et des noms patronymiques attribués par un officier d’état-civil aux « nouveaux libres »», selon le communiqué. Elle a été conçue par le Comité Marche du 23 mai 1998 (CM98), créé après la marche silencieuse organisée à cette date à Paris pour célébrer le cent cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises.

La seconde, baptisée «Antillais d’ici», est une exposition de photographies qui «retrace l’itinéraire des Antillais venus en métropole entre 1963 et 1981 pour répondre aux besoins spécifiques de main d’œuvre». Cette migration a concerné près de 70.000 personnes. Elle montre des photos de documents d’époque et d’objets personnels réunis par l’association «Au nom de la Mémoire».

Source : 20 Minutes, Sa. C.

A lire également, le numéro hors-série de Geo sur les Antilles, superbe et riche en informations sur l’histoire et la culture de ces îles.

One Reply to “Antillais d'ici, expos sur l'esclavage”

  1. ramses Post author

    Miss,

    Sans doute que les esclaves n’étaient plus qu’un prénom, suivi d’un matricule… Dépossédés de leur nom de famille, comme de tout le reste…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.