Des chercheurs parviennent à lire des pensées

814894886.jpgLire dans les pensées ? Des chercheurs sont sur le point d’y parvenir, comme vient de le révéler le Daily Telegraph.

Lors d’une première expérience, une équipe de scientifiques britanniques a pu dire où les personnes observées se sont rendues dans un décor virtuel à partir d’enregistrements de leur activité cérébrale.

Les sujets pouvaient naviguer d’une pièce à une autre en utilisant une manette de jeu et choisissaient de « s’installer » dans l’un des quatre lieux possibles. Leur tête était placée dans un scanner d’imagerie (IRM), afin d’enregistrer l’activité de leur cerveau.

Les scientifiques ont analysé ce qui se passait dans une zone du cerveau nommée l’hippocampe (à cause de sa forme), siège de la navigation, des souvenirs et de l’imagination d’évènements futurs. Les paramètres mesurés étaient le flux sanguin et l’activité neuronale.

Un logiciel sophistiqué en a déduit les localisations virtuelles où les sujets s’étaient rendus.

Selon le professeur Eleanor Maguire, du Wellcome Trust Centre for Neuroimaging de l’University College London, : « Rien qu’en observant les données cérébrales, nous avons pu deviner exactement où les sujets étaient allés dans les pièces virtuelles. En d’autres termes, nous avons pu lire leur mémoire spatiale. Avec ce type de recherche, nous approchons de la possibilité de lire dans les pensées. »

La technologie nécessitera encore plusieurs années de travail pour être parfaitement au point.

L’article original du Daily Telegraph est ici : Mind reading a step closer to reality.

3 Replies to “Des chercheurs parviennent à lire des pensées”

  1. Anna Galore Post author

    Je suis bien d’accord, c’est extrêmement inquiétant ! L’expérience réalisée ici est cependant très limitée et en plus, les chercheurs savaient par avance que ce qu’ils cherchaient, c’était un ou des indices leur permettant de choisir entre seulement 4 réponses possibles, sur lesquelles les sujets étaient supposés se concentrer.

    Une pensée complexe au milieu d’un écheveau de milliards d’autres pensées complexes, c’est un tout autre niveau de difficulté et il est à espérer que cela restera tout simplement impossible.

  2. ramses Post author

    Ca me fait penser à un roman paru en 1974 « L’homme Terminal » de Michael Crichton, qui m’avait beaucoup impressionné à l’époque.

    Malheureusement, ce qui n’était qu’une science-fiction deviendra un jour une réalité. Un micro-processeur greffé dans le cerveau à la naissance permettra de le programmer… Il ne s’agira plus alors seulement de lire les pensées, mais de les formater…

    La bonne nouvelle, c’est que nous ne serons plus là pour voir ça (enfin, pour les plus jeunes, c’est pas sûr !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.