Le titanoboa, 13 mètres, 1 tonne

Le titanoboa cerrejonensis mesurait environ 13 mètres de long et pesait plus d’une tonne…

Le plus grand fossile de serpent au monde, long de 13 mètres et vieux de 60 millions d’années, a été découvert dans une mine de Colombie, a annoncé mercredi l’Institut tropical de recherches de la Smithsonian Institution de Washington. Plus de détails sont révélés dans l’édition de jeudi du magazine Nature.

Le Titanoboa cerrejonensis (du nom de la localité de Cerrejon où il a été découvert dans une mine de charbon) pesait plus d’une tonne selon les experts. A son endroit le plus large, il arrivait à hauteur de hanche. Et pour son quatre heures, il croquait des tortues géantes et des crocodiles, qu’il étouffait.

Reconsidérer nos connaissances

La région était recouverte de forêt tropicale il y a 60 millions d’années, selon les auteurs de la découverte, Carlos Jaramillo, de la Smithsonian, et Jonathan Bloch, spécialiste en paléontologie des vertébrés du Musée d’histoire naturelle de l’Université de Floride.

«La découverte de Titanoboa met à l’épreuve nos connaissances sur les climats et l’environnement du passé, ainsi que sur les limites biologiques de l’évolution des serpents géants», a déclaré Jason Head, chercheur associé du Musée national d’histoire naturelle des Etats-Unis, un des départements du Smithsonian.

Jusqu’à cette découverte, le plus grand serpent connu au monde était long de 10 mètres environ, et le plus lourd était un python de 183 kg, selon la Smithsonian Institution.

Article: 20 Minutes et AFP
Illustration: vue d’artiste du Titanoboa cerrejonensis/Jason Bourque, University of Florida

4 Replies to “Le titanoboa, 13 mètres, 1 tonne”

  1. ramses Post author

    Il fut un temps où il ne devait pas être évident de mettre le nez au dehors (des grottes)…

    Diplodocus, Tyranosaures… Les chars d’assaut actuels n’en mêneraient pas large !

    Aujourd’hui, en Floride, les crocodiles sont les meilleurs gardiens des installations de Cape Canaveral !

  2. Anna Galore Post author

    Pour les dinosaures, la question ne s’est pas posée: ils avaient disparu depuis plus de 60 millions d’années quand les premiers humains sont apparus.

    Ce qui n’a pas empêché les mêmes humains de devoir défendre leur vie contre tout un tas d’autres prédateurs (félins en particulier)… et de finir par dominer toutes les autres espèces en devenant les prédateurs suprêmes.

  3. lison Post author

    Moi qui n’aime pas les serpents, je ne voudrais pas me retrouver en face de lui.

    Une belle découverte, tout de même…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.