Dix mois qu’on sème

Elle est fée éphémère
Elle est Terre éternelle
Qui m’enlace et me laisse
L’aimer, les lèvres bées

Aujourd’hui, cela fait dix mois exactement que ce blog a vu le jour. Il s’ouvrait sur ces mots:

Suis ton coeur aussi longtemps que tu vis. (Ptah Hotep)

1140 notes et 19200 commentaires plus tard, notre maison virtuelle vient de battre un nouveau record d’affluence en attirant hier 345 visiteurs différents dans la journée.

Merci de votre présence et très belle journée à tous

16 Replies to “Dix mois qu’on sème”

  1. anti Post author

    Trop mimi ! C’est grandiose ! Bravo ma Caille ! et pour fêter le tout, un extrait d’un gentil commentaire posté ailleurs par une mystérieuse mouette, oups, pardon, admiratrice :

    « Je suis heureuse de te voir fréquenter les ruelles de ce forum et encore plus heureuse de te voir si épanouie sur ton forum que tu partages avec des personnes de qualité. »

    anti, caminando !

  2. Christina Post author

    Il y a d’agréables souterrains parsemés de belles caves à vin d’amitié entre nos deux « bloghouses. » Te souviens-tu de cette récente note : « Tout ce qui monte, converge ». Oui, bien sûr. Une évidence. Félicitation pour votre constance qui n’a pas de peine à forcer mon respect et déclencher une joie jubilatoire ! Belle construction. Belle maison. Joliment habitée.

  3. Christina Post author

    C.Q.F.D. ? Ce Qui Fait Délirer ?
    (Je sais. C’est pourri. Mais je ne vais tout de même pas vendre mes actions « Carambar » avant qu’elles ne soient remontées au niveau de l’Almanach Vermot !)

  4. anti Post author

    Mdrrr ! Sache que Anna rappelait hier soir à mes enfants à juste titre d’ailleurs, qu’il ne fallait pas oublier que nous avons été elle et moi Carambar D’or 2007 ! Oui madame ! Parfaitement !

    anti, en lice.

  5. julien Post author

    Je me rends de plus en plus souvent sur ton blog avec a chaque fois le même plaisir du partage, de l’échange, de la découverte et de l’humanité qui s’exile et voyage entre les horizons de chacun.

    A bientôt pour fêter la première année de ce blog 🙂

    Julien, qui a hâte de rentrer en France pour Noël…

  6. anti Post author

    Bon retour en France Julien ! C’est un plaisir partagé de lecture mutuelle entre les blogs je peux te dire 😉

    Tu rentres dans quelle région de France si ça n’est pas indiscret ?

    anti

  7. anti Post author

    Mdrrr :

    Où sont mes D.H. ??? – Avis de DenamurDi sur Carambar caramel.

    L’évaluation de l’auteur:

    Goût Très agréable
    Moment de consommation N’importe quand
    Rapport qualité / prix Mauvais
    Temps de conservation Long
    Avantages: Très bon .

    Inconvénients: Plus de points D . H .

    Recommandation pour les acheteurs potentiels? oui

    Avis complet
    ———————————————————————–
    La première chose que je veux que tout le monde sache c’est que j’ai aimé, j’aime encore et j’aimerai toujours le très agréable goût des carambars et, celà remonte à environ 1958 !!!
    Je n’ai jamais été infidel aux carambars malgrès que ceux-ci m’ont faits plusieurs « coups en vache »…

    Je m’explique :
    En 1958 un carambar c’était 2 Francs, attendons nous bien 2 anciens Francs, c’est à dire 2 centimes de maintenant et vous voyez à quel prix ils sont devenus ???

    Imaginez, vous qui rallez (d’accord moi aussi je râle) au sujet de ciao qui nous rémunére la lecture à 7 centimes à la place de 20 centimes et bien… Avec notre rémunération actuelle de 7 centimes la lecture, en 1958 je pouvais m’acheter 3 carambars 1/2 !!!
    Mais, le comble, c’est qu’il n’y a plus de points D.H. à collectionner.

    Pour ceux qui n’ont pas connus, j’explique en vitesse, le point D.H. (Delespaul Havé – marque des carambars) était un rond rouge sur lequel était imprimé 1 D.H., ce point D.H. était imprimé sur l’une des deux oreilles de l’emballage de chaque carambar et il fallait les collectionner.
    Avec ces points cumulés ont pouvait obtenir, par correspondance, des dizaines de cadeaux différents, allant de la simple image jusqu’au véritable ballon de football en cuir !!!

    Vous ne pouvez pas vous imaginer ce que nous, garçons pouvions rêver d’un vrai ballon de football en cuir en 1958. Les filles, elles, elles devaient rêver à je ne sais quel point de cumuler assez de points pour obtenir une petite poupée !!!
    Ah… Oui… Celà vous paraîtra peut-être bizarre mais pour moi, un vrai ballon de football en cuir c’était aussi important qu’une playstation actuellement !

    Mais, pour avoir ce fameux ballon de football il fallait un nombre impressionnant de points D.H., 100.000 points je crois !!!
    Alors, entre gamins, nous nous arrachions les points, allant presque même parfois à la limite de se battre si l’on trouvait, par terre un emballage de carambar où se trouvait encore ce fameux point D.H. pour réupérer cet emballage et en détacher l’oreille avec le fameux point D.H. !!!

    Alors, Monsieur Delespaul Havé, pourquoi vous nous avez sucré nos points D.H. ???
    Bon… Je reconnais que ce n’est pas parcequ’il n’y a plus ces points que je ne mangerai plus de carambars mais, tout comme ciao avec ses rémunérations, « y’a d’l’abus quand même » !!!

    Gwlad : En parlant de Carambars, t’en a acheté ? Bouh ! Ouh ! Ouh ! Y’en n’a pas !

    anti, l’eau à na bouche

  8. julien Post author

    Anti,

    Je rentre dans le Sud Ouest, le pays du père Noël 😉
    Fois gras, Jurançon, Magret de canard…
    Un vrai festin en perspective !

    Julien

  9. Anna Galore Post author

    Aaaaah le Sud Ouest… J’ai vécu un quart de siècle à Toulouse…

    Oui, tu vas te régaler, Julien !

    Dans les vins du Sud Ouest, j’ai aussi entendu dire que bien plus à l’ouest, ils avaient quelques petits vins pas dégueu dans des patelins comme Saint-Emilion, Margaux, enfin des endroits peu connus de ce genre 🙂

  10. voiedoree Post author

    Parce que les seins même si habituellement ils vont par paire , n’aiment pas trop la concurrence, j’ai peur qu’ils se disputent pour Margot?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.