Quel entrain en train

Le TGV, des fois c’est bien, d’autres moins. Hier, j’ai eu le deux.

A l’aller vers Paris, j’ai écrit la préface du recueil de So. J’y ai pris beaucoup de plaisir, me remémorant nos premiers contacts dans les couloirs virtuels d’un forum et les chocs émerveillés que me procuraient ses poèmes géniaux – un effet qui ne s’est jamais émoussé depuis.

A un moment, le train s’est arrêté en plein milieu d’un paysage enneigé, comme pour nous permettre d’en profiter. Autour de nous, tout semblait immobile à jamais, comme si nous faisions une pause au milieu d’un univers parallèle où le temps se serait arrêté.

Au retour, par contre, nous avons eu droit au pire. Non, pas un bébé qui pleure – ça, c’est désagréable mais ce n’est pas sa faute, au bébé. D’ailleurs, il n’y avait pas de bébé.

Ce qu’on a eu, c’est une baba au look incertain qui n’a pas arrêté de parler pendant une bonne moitié du trajet d’une voix clairement audible d’un bout à l’autre du wagon, de sujets aussi fondamentaux que le menu à la cantine qu’elle avait eu à midi et surtout, surtout, une description détaillée de TOUS les personnages de Plus belle la vie, des plus importants aux plus insignifiants (je n’en connais aucun, j’avoue, mais elle en a cité des dizaines), avec force détails et appréciations bien senties du genre « Une-telle, elle est vraiment nunuche tu trouves pas? paske moi je te dis, quand même à l’autre épisode, elle aurait pu le dire à Machin que… » etc etc.

En signe d’exaspération, le TGV a décidé de s’arrêter à nouveau en pleine nature. Comme il faisait nuit, on n’a même pas pu admirer le paysage. On avait le son (la bavarde intarissable) mais pas l’image.

Une dame a fini par dire à la blablateuse « On vous entend dans tout le wagon« . L’autre a été carrément surprise (si si) mais elle a bien vu que ça ricanait d’un bout à l’autre de la cabine. Du coup, elle a baissé la voix pour marmonner « Remarque, si d’autres personnes veulent partager avec nous sur Plus belle la vie, hein… ». Personne ne répondant à son aimable invitation, elle s’est tournée vers son collègue « tu ne trouves pas qu’ils ont l’air tristes les gens?« . Enfin, sentant que la tension montait d’un cran, elle a ajouté « dis et si on allait au bar?« .

Ils y sont allés. Limite si on n’a pas applaudi.

Le TGV, soulagé, a redémarré. Avec 45 minutes de retard mais bon, ça faisait plaisir quand même.

Pendant le reste du trajet, nous n’avons plus eu que le top-50 des sonneries de portables les plus ridicules et les coups de fil « Allo? Aaalllooo? Je suis dans le train… hein? non, je disais je suis dans le train… oui, le train… alors bon voilà on a 45 minutes de retard, tu préviens mamie hein« . La routine, quoi.

C’était trop bien. Demain, j’y retourne.

Très belle journée à tous

12 Replies to “Quel entrain en train”

  1. anti Post author

    A te lire, une envie : me laisser bercer par les mouvements d’un train, en partance pour l’inconnu merveilleux.

    De bien jolies photos sereines.

    Belle journée.

    anti

  2. Bloody de Winter Post author

    MDR ! Tout ça m’a rappellé plein de voyages en TGV du temps où je remontais dans ch’nord tout les mois. L’horreur ! lol
    M’enfin y a un truc marrant c’est que pour écrire la préfesse tu avais quasiment la même déco que sur mon bleugue 😉

    Sinon…

    Bloody impatiente 😀

  3. Anna Galore Post author

    Anti ? Mmmmhhhh…

    Miss ? Les photos ne sont pas en noir et blanc et pas retouchées du tout: c’est exactement comme ça que c’était 🙂

    So ? Oui, oui, je relis, ça vient ^__^

  4. sapotille Post author

    ouais, l’nefer, c’est les autres.
    (oh! ptaing!!! mon ordi fait des lapsus salvateurs à ma place…)
    Il doit savoir que je ne supporte Sartre que modérément , sauf dans « les mots » là je l’aime carrément. Il écrivait quand même comme un dieu, quand il le voulait, aussi..

    bon.. bonne journée à toi tu nous racontera tes nouvelles aventures, si les rails se sont embrouillés, etc, dis?

  5. anti Post author

    « ouais, l’nefer »

    Mdrrr !!! Parler de Nefer sur le fil où il est question de So et de son Titi, moi, c’que j’en dis…

    anti, No fre te te !

  6. Sylvie Chéreau Post author

    Bon, à propos de « Plus belle la vie », faut tout de même que vous sachiez que ce feuilleton fait de l’ombre aux journaux de 20h…

    A part ça, vive les GSM et leurs utilisateurs indélicats, les gens qui causent tout haut parce qu’ils ne savent pas qu’en dehors d’eux il n’y a pas rien, les TGV toujours à l’heure (tu as dû rêver, Anna…) car tout ça fait une bien jolie note.

    Et vive le nord qui n’est pas l’enfer (et, là, je suis sincère).

  7. Anna Galore Post author

    Le message d’information, au retour, était assez surréaliste: le TGV avait dû s’arrêter parce qu’il n’y avait pas assez de courant électrique pour alimenter tous ceux qui étaient en circulation à ce moment-là.

    Pourtant, pendant qu’on attendait, les TGV qui remontaient sur Paris, eux, ils passaient à 300 km/h toutes les 10 minutes. Peut-être qu’il n’y avait plus de courant que pour les pauvres petits provinciaux qui voulaient rentrer chez eux…

  8. sapotille Post author

    c’est notre chienne, Aléa , qui va être contente d’entrendre çà
    😉
    … et Belle va se prendre pour une exception..
    sapoyapakdans ltrainskya dlanimation
    ..un train passe..
    ok retour au boulot..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.