U Win Tin est libre


Communiqué d’Amnesty International

Myan Mar (Birmanie) – Grande joie pour tous les groupes et membres d’Amnesty International et leurs sympathisants qui, depuis de longues années et sans relâche, demandaient la libération des prisonniers politiques.

Plusieurs étaient toujours détenus après avoir fini de purger leurs peines, infligées purement en raison de leurs activités politiques en faveur de la démocratie.

Nous avons le plaisir d’annoncer la libération le 23 septembre du célèbre journaliste U Win Tin (78 ans) après 19 ans de détention, des docteurs May Win Myint et Than Nyein pour lesquelles une action médicale avait une fois de plus était lancée le 22 septembre et de 4 autres personnes, tous détenus en violation des droits humains les plus fondamentaux.

Grand merci à tous ceux qui nous ont aidés au fil des années.

Une preuve de plus que « Amnesty, ça marche ! » et continuons à nous mobiliser pour demander la libération des plus de 1 500 qui restent détenus injustement et dans des conditions effroyables jusqu’à leur libération sans condition.

5 Replies to “U Win Tin est libre”

  1. anti Post author

    Alors là !!! Génial !!! « Oh oh oh oh Mandela Day » ! Champagne ! Explosion de joie ! Il faut vraiment qu’on prenne le temps de faire un coup de coeur à Amnesty International comme on se le disait. L’histoire de cette association est trop belle pour rester inconnue ou peu connue.

    anti, simple minds

  2. anti Post author

    Bon, ben là, explosion de joie retombée comme un soufflé :

    Myanmar : un militant de nouveau arrêté quelques heures après sa remise en liberté

    U Win Htein

    © Amnesty International

    26 septembre 2008

    Amnesty International a confirmé vendredi 26 septembre que U Win Htein, l’un des sept prisonniers d’opinion libérés le 23 septembre, avait été appréhendé quelques heures après sa sortie de la prison de Kathar (division de Sagaing, dans le nord-ouest du Myanmar).

    Des policiers sont venus l’interpeller dans une pension de la ville où il passait la nuit avant de prendre le bateau le lendemain matin pour retrouver sa femme à Mandalay.

    U Win Htein est de retour à la prison de Kathar. On ignore pourquoi il a été arrêté de nouveau et combien de temps va durer sa détention.

    Cette nouvelle arrestation montre bien que les autorités du Myanmar n’ont pas décidé de libérer les prisonniers politiques, a déclaré Amnesty International.

  3. Anna Galore Post author

    C’est l’horreur, en effet…

    J’ai eu envie de changer le titre de ce post mais je crois que le laisser illustre de manière encore plus forte à quel point tout cela est insupportable.

  4. anti Post author

    « J’ai eu envie de changer le titre de ce post mais je crois que le laisser illustre de manière encore plus forte à quel point tout cela est insupportable. »

    Exactement la raison pour laquelle j’ai mis l’info en commentaire directement sans te donner l’info auparavant. C’est comme ça que ça se passe avec les dictatures : on te lâche un pas et on te retire trois…

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.