Et je remets le son

Cela fait une bonne dizaine de jours que je n’ai pas fait de musique (en fait, si, un petit peu, sur un vrai piano acoustique, une impro pour ma chérie). La raison est que j’ai décidé de tester un logiciel de pro (nommé Cubase) pour faire ce que j’ai fait jusque-là avec des outils relativement limités et que tout s’est arrêté très vite pour une raison très frustrante : je n’arrivais à en faire sortie aucun son. Silence total. Ce qui, il faut bien le dire, est tout de même très embêtant lorsque le but est de faire de la musique. Les silences, c’est hyper important, mais rien que de silence sans aucun son autour, on en a vite fait le tour.

J’ai donc contacté mon vieil ami Stéphane, le pianiste d’Evohé, qui utilise de façon virtuose ce même logiciel. Il m’a dit que c’était normal (ouf) parce qu’il fallait ajouter un boîtier qui inclut une carte son de compétition, le logiciel Cubase permettant de créer une infinité de sons et d’effets différents en plus de ceux préprogrammés dont je disposais auparavant.

J’ai donc acheté le boîtier en question, qui est arrivé hier. J’ai branché, lancé le logiciel et là, rien. Pas un son. Je vous la fais courte : j’ai appelé Stéphane et il a résolu mon problème, juste une question de configuration, qui n’était pas automatique et qu’il fallait donc ajuster manuellement.

Cette fois, je suis fin prêt pour reprendre mes compositions avec les meilleurs outils qui soient.

Très belle journée à vous

One Reply to “Et je remets le son”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *