Feu !

Ce matin, je vous propose d’écouter mon premier petit exercice musical pour utiliser Cubase (dont je vous ai parlé hier) : une composition très simple qui m’a permis d’explorer quelques uns des milliers de sons phénoménaux que propose ce logiciel. J’ai mis en place le morceau avec une appli que je maîtrise bien mais qui a une palette de sons très limitée, j’ai chargé le résultat dans Cubase et là, je me suis fait un plaisir de changer tous les sons pour en mettre des énoooooormes.

Ca s’appelle Feu. Si vous le pouvez, c’est mieux de l’écouter au casque ou sur des enceintes de qualité plutôt qu’avec les sorties audio d’un PC, mais sinon ce n’est pas très grave. Let it rock !

Version Cubase :

_______________

Et pour les gens que ça intéresse, voici la version avant Cubase, avec des sons nettement moins intéressants :

_______________

Très belle journée à vous

 

2 Replies to “Feu !”

  1. Anna Galore Post author

    Techniquement, je joue tous les instruments que tu entends (les guitares, la basse et la batterie), mais en l’occurrence, les sons de la batterie que tu entends sont – comme tout le reste – produits par un synthétiseur (le boîtier que l’on voit sur la gauche de la photo que j’ai mise en ligne hier « Et je remets le son »), lui-même piloté par les logiciels dont j’ai parlé.

    Ces logiciels me permettent, dans l’ordre, de :
    1 – créer les différentes parties qui constituent un morceau (guitare, basse, batterie, percussions, instruments à vents, violons, etc.) sous forme de partitions. Chaque instrument est ainsi enregistré note par note. Comme je suis mauvais en piano mais bon en solfège, je peux ainsi rentrer des thèmes musicaux ou rythmiques qui me passent par la tête, aussi sophistiqués que je veux, puisque je les rentre note par note. Ensuite, il suffit de cliquer sur Play pour jouer tout ce que j’ai saisi à la vitesse qui me semble appropriée.
    2 – importer dans le second logiciel (Cubase) la partition créée qui contient tout le morceau, choisir des sons de haute qualité pour chaque instrument, ajouter des effets (écho, réverbération, filtres divers, etc.), mixer l’ensemble, c’est-à-dire ajuster les niveaux sonores relatifs de chaque instrument par rapport à l’ensemble.

    Dans le cas de « Feu », il y a quatre instruments virtuels : deux guitares différentes, une basse et une batterie. Le logiciel qui me permet de saisir les partitions dispose d’un ensemble assez restreint d’instruments que je ne peux pas modifier directement. C’est ce que tu peux entendre dans la seconde version audio ci-dessus.

    C’est dans le logiciel Cubase que je peux choisir et éventuellement modifier les différents sons affectés à chacun des instruments et cette fois, avec une diversité de sons illimitée dont plusieurs centaines déjà excellents, dont cet incroyable son de guitare rock qui figure dans la première version audio de ma note et aussi l’énorme son de batterie. Exactement la même partition mais pour un résultat très différent.

    Je te montrerai ça la prochaine fois qu’on se voit, tout mon orchestre tient sur mon PC 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *