Les deux chemins

Dans la nuit qui a suivi mon arrivée aux urgences lundi dernier, alors que plein de gens s’affairaient autour de moi, je suis parti à un moment dans une inconscience à éclipses, traversée de rêves et autres images fugaces. Rien d’angoissant, au contraire, tout était serein. Je me laissais porter, sans tenter de faire la différence entre la réalité et les autres choses que je voyais.

Le lendemain matin, j’ai été transféré vers une chambre hors des urgences. Mon lit était le long d’une grande fenêtre, il faisait soleil. Je voyais la cime des arbres qui semblait danser dans le vent. J’ai eu l’impression de n’avoir jamais rien vu d’aussi beau.

De ma nuit de délires, je ne me rappelais que d’un rêve.

J’étais en haut d’une colline. Je me retrouvais devant deux chemins, je devais en choisir un pour continuer ma route. Les paysages étaient aussi beaux et paisibles d’un côté que de l’autre. Je me sentais bien, détendu. J’ai entendu un murmure, je ne sais pas ce qu’il disait. J’ai choisi un des deux chemins et le rêve s’est arrêté.

En fin de matinée, alors que je ne pensais plus au rêve, une infirmière est venue me faire un soin. Elle m’a raconté qu’elle était bien contente de voir que j’allais mieux. L’une de ses collègues qui s’était chargée de moi aux urgences dans la nuit lui avait dit à un moment : « Lui, je crois qu’il est à moitié mort ».

Très belle journée à vous

4 Replies to “Les deux chemins”

  1. Terrevive

    Quel symbolisme !
    Après une telle expérience, il y de quoi méditer sur les images et ce qui s’est réellement passé ! Ouah !!!
    Que le chemin que tu as pris te soit beau et que ta récupération soit efficace.

  2. Zaza

    Tu as choisi le bon chemin , que ton rétablissement se passe le mieux du monde.
    Lors de mon opération et de mon embolie pulmonaire j’ai vécu une drôle de chose , devant moi un gouffre profond moi qui allait m’engloutir et certains membres de ma famille de l’autre et ils devaient jeter dans cette fosse chacun un centime d’euro , j’entendais mon frère qui disait à mon époux , j’espère que tu as cette pièce en poche , toi qui en trouve tout le temps , tu ne vas pas laisser mourir ma sœur hein fouille bien et il a fini par en trouver une et la jeter , j’ai du faire un aller retour vers l’au delà c’est ce que je me suis dit car le chirurgien m’a dit qu’il s’en était fallu de peu . En me réveillant je leur ai dit ce que j’avais vu et entendu lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *