Le rythme dans les peaux

Ma Gretsch est actuellement installée dans la plus grande chambre du rez-de-jardin de notre maison, avec vue sur la végétation et le grand micocoulier. Une vue très sympa pour jouer et retrouver petit à petit mon niveau d’antan ou, du moins, m’en rapprocher. Les sensations sont intactes et je sens mes poignets se dérouiller à vue d’oeil, même s’il reste encore un long chemin. J’alterne les exercices purement techniques et les enchaînements rythmiques plus ludiques.

DSC03091p

D’ici quelques jours, nous déménagerons la batterie dans une pièce plus petite, beaucoup plus facile à isoler phoniquement, toujours en bas. Pour le moment, je pose des serviettes de bain sur les fûts pour amortir le volume sonore. Le rebond est nettement moins marqué, mais c’est une bonne chose pour faire mieux travailler les muscles et les articulations. Et cela gêne beaucoup moins les chats (Crevette est même restée, en toute tranquillité, un bon moment à me regarder et m’écouter, hier après-midi).

Quel rêve… C’est magique.

Très belle journée à vous

4 Replies to “Le rythme dans les peaux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *