Kalinka et le conte de Noël

Dsc08775

Ce matin, en checkant ses mails, Kalinka a reçu un lien vers un merveilleux conte de Noël relayé par le Midi Libre.

Un grand merci à Lulu Bozo, fidèle lecteur du blog et amoureux des chats, de l’en avoir informée et merci au journal qui, en publiant cette histoire dans ses colonnes, sur Twitter et sur sa page Facebook, permet de sensibiliser un grand nombre de personnes sur les conditions de vie miséreuse des chats errants.

Enfin, un grand merci aussi aux bénévoles qui sont intervenus sur place.

ML conte de Noël sauvetage de chats

Cévennes : la belle histoire de Lagune, Joker, Jeep et Juice

 

Voici une belle histoire de Noël envoyée par un de nos lecteurs, celle d’une chatte et ses trois chatons sauvés d’un triste sort.

Il était une fois une jeune chatte de rue et trois adorables chatons. Ces pauvres bêtes vivaient dans des conditions très difficiles, en situation permanente de survie. Pour se mettre à l’abri du froid, de la pluie, trouver une maigre pitance, la petite famille rentrait dans une poubelle par un orifice du couvercle. Les chats vivaient là depuis toujours dans une indifférence générale, faisant même partie du décor.

Une triste réalité connue de tous

Pourtant, les poubelles étaient situées dans un secteur touristique fréquenté et à proximité d’une table d’orientation. Cette triste réalité était connue de tous. Personne n’a été sensible à leur détresse, la plupart indifférent, les autres préférant détourner le regard pour ne pas les voir mais emportant au fond d’eux un sentiment de gêne et de honte. Jusqu’au jour où un ouvrier de passage a été ému et n’a pas tourné la tête. Ne sachant que faire devant tant de détresse, il a fait appel à la fée Empathie seule capable de miracle envers nos amis à quatre pattes.

Mis à l’abri dans une famille d’accueil

C’est ainsi que les bénévoles d’une association de protection animale de l’arrondissement d’Alès (Z’Animo sans toi) sont entrés en action d’une façon incroyablement efficace. En quelques jours, les chatons ont été attrapés, sortis des poubelles, mis à l’abri dans une famille d’accueil, baptisés (Joker, Jeep et Juice) et enfin tous adoptés. La famille d’accueil a fait un travail énorme et ingrat de sociabilisation, mais combien valorisant. Les chatons, très craintifs, avaient, à juste titre, peur des humains, mais ils ont vite compris qu’ils étaient enfin sauvés.

La maman a été baptisée Lagune pour la beauté incomparable de son magnifique regard. Elle est maintenant tatouée, stérilisée, placée en famille d’accueil en attendant son adoption. Voilà un bien joli conte de Noël. En général, les contes se terminent par « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. » Dans le cas présent, on ne peut pas parler d’enfants, car la stérilisation des chats errants est la seule solution à leur prolifération.

Par contre, on peut terminer par « ils vécurent heureux, entourés de l’affection humaine, faisant profiter en retour de leur amour, leur tendresse, jeux et ronrons sans fin ».

Pour lire l’article en ligne et, pourquoi pas, y apporter un commentaire positif, cliquer ici.

Et surtout, pensez à le diffuser autour de vous, cela n’arrive pas tous les jours !

CL 300Si vous souhaitez lire d’autres histoires de sauvetages, je vous recommande la lecture du livre de l’Association Les Chats Libres de Nîmes Agglo : « Le peuple de l’ombre – Les aventures humaines et félines des Chats Libres de Nîmes Agglo ». Pour tout savoir sur l’ouvrage, suivre ce lien 😉

Très belle journée à toutes et à tous.

Anti

2 Replies to “Kalinka et le conte de Noël”

  1. Anna Galore

    Bravo pour ce conte, pour le livre et plus généralement pour tous les chats sauvés de la rue.
    Merci aux bénévoles infatigables qui continuent à agir dans l’ombre, jour après jour, sans relâche.

    Kalinka est superbe devant son PC !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.