Que des brumes

En ce beau dimanche de début septembre, il faisait un temps radieux. Nous avons eu envie d’aller passer un moment à la plage et plus précisément, vers Palavas. Avant de partir, en début d’après-midi, Anti a préparé le repas du soir, un hachis parmentier (végé pour nous, of course), afin que nous puissions passer à table en rentrant sans avoir à faire ça en plus.

DSC06821p

En approchant de Palavas, nous nous sommes retrouvés sous un ciel gris uniforme avec un plafond très bas. Les limites de l’étang à notre droite disparaissaient dans la brume. Et la température avait chuté de plusieurs degrés.

DSC06803p

Nous allons quand même nous poser sur le sable, entre Palavas et Maguelone. Pour faire face, Anti avait prévu des pommes et – oh la bonne idée – du thé brûlant dans un thermos.

DSC06806p

Le soleil a plus ou moins percé la couche épaisse de brume, nous avons même eu pendant quelques minutes une trouée de ciel bleu. Quoi qu’il en soit, Anti avait envie de nager, elle avait même pris des palmes et un masque.

DSC06813p

Et plouf, la voilà partie. J’ai pu prendre une photo du moment émouvant où la célèbre baleine bleue s’enfonce dans les profondeurs mystérieuses de… euh… je veux dire, où la ravissante sirène aux palmes bleues s’enfonce d’un mètre sous la surface avant d’atteindre le fond.

DSC06816p

Ensuite, on a un peu marché, en ramassant des galets. Il commençait à faire frais. Il était temps de repartir. Là, on a parcouru en voiture 3 km en une heure, un bouchon vraiment compact entre le parking de Villeneuve-les-Maguelone et Palavas. Nous avons fait le reste du trajet par les petites routes pour éviter d’autres embouteillages un peu partout à la sortie des plages, au total deux heures pour 65 km. Visiblement, tout le monde dans la région s’était dit comme nous que, ça y est, les touristes étaient repartis, il n’y aurait personne au bord de l’eau. Ben si, on y était tous. Et il faisait de plus en plus gris.

DSC06826p

Une fois à la maison, un petit coup de four sur le hachis et on est passés à table avec les enfants. Anti avait envie de vin. Il me restait une bouteille de Yon Figeac 1998. A la différence de notre chemin du retour, il n’était pas bouchonné. On s’est dit qu’il avait le même âge que Gwlad. Ça nous pousse…

Très belle journée à vous

DSC06827p

4 Replies to “Que des brumes”

  1. Anti

    Ah l’idée de génie !!! Palavas la flotte ! 31° à Nîmes, ciel bleu… 24° à Palavas, ciel gris, gris, gris. Enfin, ça fait du bien quand même ! Et le hachis, quelle heureuse idée de l’avoir préparé à l’avance, parce qu’à 20 h 30, je ne l’aurais pas fait.

    « Que des Brumes »… Anna ?

    -T’as de beaux yeux, tu sais.

    -Embrassez-moi. 😉

  2. Sampang

    Il m arrive souvent de sourire quand je lis vos notes : oh surprise, des photos de chats, tiens donc ! Christophe votre vétérinaire… ^^ les chats qui se prélassent ici et là… j imagine Anti et Glwadys chantant dans la voiture… les  » oh attends, arrête toi là que je reprenne une photo, lors de vos soleils couchants…
    Merci à vous pour ces sourires que vous mettez sur mes lèvres si souvent ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.