Le musée Cuevas del Sacramonte à Grenade

Notre amie Terrevive était cet été en séjour à Grenade. Elle a eu l’occasion de visiter le Museo Cuevas del Sacromonte qui se trouve assez proche du lieu de l’Albaicín où elle résidait. Elle nous a transmis ses notes et photos, que nous mettons volontiers en ligne ci-dessous :

Voici une vue partielle de ces maisons troglodytes du Sacromonte (le mont sacré).

Le Sacromonte b

Ce lieu de mémoire est dédié à la femme gitane, appelée Romi par le peuple, on peut le lire sur une céramique dès que l’on franchit la porte d’entrée.

La mujer gitana b

Le musée ethnographique se situe en face de l’Ahlambra et de là ; la vue est exceptionnelle.

vue à partir du Sacromonte b

Le peuple gitan avait creusé les pièces dans la colline en face du palais, peut-être pour se réfugier mais pouvait aussi en quelque sorte, bénéficier de sa protection. L’agencement recrée la vie dans les grottes, les conditions de vie de ses habitants, le travail particulier de chacun (vannerie, forge, céramique, tissage…)

Cueva b

intérieur cueva b

Intérieur d'une grotte

cheminée dans la grotte b

La faune et la flore y sont présentées au fur et à mesure du cheminement. Voici justement la grenade, fruit emblématique de la ville.

Grenadier b
Et bien sûr, l’historique du flamenco depuis ses origines jusqu’à maintenant y est expliqué de façon détaillée et passionnante. Car nous sommes là au cœur de la manifestation artistique gitane de l’Andalousie.

Histoire du flamenco b

C’est un ensemble harmonieux et pédagogique qui permet de comprendre mieux ce qu’est l’habitat troglodyte en cette partie de l’Espagne mais aussi dans divers pays de la Terre, en montrant ses avantages (comme la température constante et tempérée au long de l’année).

Non seulement cette visite suscitait tout mon intérêt mais j’avais aussi le sentiment d’entrer dans la chambre sacrée de ce mont avec toute son histoire qui a dépassé les frontières.

Et puis, quelle ne fut pas ma surprise, de voir à mon retour, cette pochette de disque représentant toute la musique gitane et le symbole Indalo qui m’a tant accompagnée durant l’écriture de mon livre Les voyageurs au sang d’or. Le petit clin d’œil qui fait sourire !

Indalo b

Terrevive

3 Replies to “Le musée Cuevas del Sacramonte à Grenade”

  1. anti

    Merci Terrevive pour ce récit de voyage fort bien illustré par ces belles photos. Je ne connais pas encore Grenade, mais cela donne envie d’aller visiter cette région de l’Espagne.

  2. Terrevive

    Merci Anti.
    Oui, c’est une région très riche au niveau de la culture, de l’architecture, de l’art, de la musique, de la danse, du chant, de la littérature puisque j’ai aussi visité la maison d’été de Federico García Lorca.
    J’ai pu également aller, toujours inspirée par les Gitans, me promener sur le domaine « Las peñas de los Gitanos », http://www.laspeñasdelosgitanos.es/index1.htm
    endroit archéologique magnifique près de Grenade.

  3. Sampang

    merci, c est superbe
    J aime à jamais l atmosphère et parfois la lumière si particulières aux troglos ^^
    je ne connais que ceux de l Anjou pour l instant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.