J’ai participé au marathon de Paris

Lorsque j’ai commencé à courir de façon régulière avec mon coach en août dernier, jamais, même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais cru pouvoir participer au prestigieux marathon de Paris à peine huit mois plus tard.

Hé bien hier, je l’ai fait. Il se trouve que j’étais dans la capitale avec JP pour voir des amis et, justement, c’était jour du marathon. On a vu la longue file des coureurs en arrivant gare de Lyon. Le chauffeur de taxi nous a dit qu’il allait trouver un moyen de nous emmener au plus près de notre rendez-vous. On a roulé sur la rive gauche pendant que les coureurs avançaient à bonne allure sur la rive droite. Ça m’a rappelé un article de Jogging International.

DSC01733p

Peu après la tour Eiffel, il est passé rive droite mais impossible d’aller jusqu’à la rue de notre destination. Il était plus simple de terminer à pied. On est descendus et on s’est approchés des barrières. D’après JP, les concurrents faisaient un bon 15 km/h. Il fallait qu’on traverse en leur coupant la route mais surtout sans les ralentir.

Hop, on s’est lancés au milieu du flot et on a trottiné en biais jusqu’à se retrouver de l’autre côté. On a bien dû courir entre 5 et 10 secondes avant d’y parvenir. Comme disait Pierre de Coubertin en soulevant les pieds sans bouger de son fauteuil pendant que sa femme passait le balai, l’important c’est de participer. Ou alors, il parlait d’autre chose, allez savoir.

Bon, je n’ai aucune photo de ce sommet de ma carrière sportive – moi au milieu des marathoniens – mais je ne pouvais pas tout faire, non plus.

150457

Là où nous nous sommes rendus, il y avait un très joli chat et je tiens à vous en montrer une photo. Non pas parce que lui aussi a participé au marathon mais parce qu’après tout, c’est en courant le long de la Seine, très loin derrière l’Éthiopien Kenenisa Bekele qui venait de passer l’arrivée largement en tête, qu’on est arrivés jusqu’à lui. Comme disait un grand sage, ce n’est pas la destination qui compte, c’est le chemin. Ou alors, c’était un chauffeur de taxi peu scrupuleux qui tentait de justifier un méga détour.

Vachement philosophique, cette fin de note, vous ne trouvez pas ? C’est depuis que je fais du sport de haut niveau, j’ai le mental stratosphérique.

Très belle journée à vous

7 Replies to “J’ai participé au marathon de Paris”

  1. anti

    « J’ai participé au marathon de Paris »

    Tout l’art de la communication ! Mdrrrr !

    “… j’ai le mental stratosphérique.”

    Au minimum ! Bravo ma Caille ! Continue comme ça ! A toi les 100 km du cœur ! http://www.oxfamtrailwalker.fr/

    null

    Vous pourrez soutenir l’équipe de ma cousine qui y participe cette année : http://oxfamtrailwalker2014.alvarum.com/lesmille-pattesducoeur

    Les Mille-Pattes du Coeur – La Collecte

    Salut les amis,
    Nous avons décidé de participer à l’Oxfam Trailwalker 2014 (http://www.oxfamtrailwalker.fr/), un défi qui nous fera parcourir 100 km en moins de 30 heures afin de financer les actions de l’association OXFAM FRANCE (http://www.oxfamfrance.org/) qui agit contre la pauvreté et les injustices.

  2. L§F

    Ha!ha !ha!!!! En gros, tu as fait le marathon de Paris « en large et en travers »!?
    J’admire l’élégance de ton récit et assume que tu dédies cette première « victoire » au fameux Coach et peut-être même à Jogging international, qui t’as inspiré jusqu’au passage de la ligne d’arrivée en luttant contre les éléments …magistral! Tu as allié l’approche de JDC à la philosophie de Mr Sage (le fameux), en participant d’un bout de chemin.
    Totalement fan de ce genre de success story!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.