Subventions à gogo pour la tauromachie en PACA

Les organisations tauromachiques de la région PACA ne peuvent pas se plaindre de leur Conseil Régional : en 2012, elles ont reçu plus de 140000 euros de subventions, sous couvert de « manifestations agricoles », « promotion agricole » et « solidarités régionales ». Le détail de ces aides est accessible à qui a beaucoup de temps et de patience afin d’obtenir les délibérations lors desquelles sont décidées les attributions de deniers publics. Il faut croire que la corrida est une activité honteuse aux yeux mêmes de ceux qui la soutiennent puisque les intitulés des différentes subventions sont souvent trompeurs ou très discrets.

C’est ainsi que la plupart des subventions à la tauromachie sont cachées au milieu de dizaines d’autres, toutes regroupées sous l’étiquette « Agriculture, agro-alimentaire, forêt et hydraulique », quand ce n’est pas « Jeunesse et vie associative », le tout réparti sur plusieurs lots différents qui incluent également tout un tas d’activités inoffensives, telles que le Festival de la Cerise, les salons botaniques, la fête de la biodiversité et autres fêtes paysannes ou de la transhumance.

Il faut donc lire avec attention ligne par ligne pour repérer une palanquée de subventions attribuées à des clubs taurins ou des écoles taurines, parfois avec un intitulé particulièrement flou ou anodin. Citons, dans cette dernière catégorie, la « valorisation des produits de l’agriculture à l’occasion du trophée des maraîchers » attribuée à l’Union Taurine Châteaurenardaise (pour qui les produits de l’agriculture sont des taureaux envoyés aux arènes) ou encore, « Action cheval en fête » versée au Club Taurin de Mouriès (qui s’intéresse probablement aux chevaux mais dépense surtout pour des corridas), ou « Acquisition d’un minibus » pour l’Ecole Taurine d’Arles (ceci dans la catégorie « Jeunesse et vie associative »).

Pour vous faciliter la lecture, n’ont été gardées dans les tableaux qui figurent ici que les lignes concernant des organisations taurines, avec leur intitulé tel qu’il figure dans les documents du Conseil Régional. Un très grand merci à Mario Valenza, président de la BAC Marseille, qui a déniché toutes ces édifiantes informations.

subv paca bacm

12 Replies to “Subventions à gogo pour la tauromachie en PACA”

  1. Alberich

    Excellent travail d’investigation. Que faire pour attirer l’attention des médias là-dessus ? Pour alimenter le buzz ?

    Les médias aiment ce qui fait de l’image. Une idée : organiser des spectacles de rue, avec des élus remettant des chèques géants ou des liasses de billets à des afiocs (en fait, des acteurs déguisés en élus remettant des chèques géants à des acteurs déguisés en afiocs). « Merci M. Vauzelle pour l’argent du contribuable », avec des images du genre

    http://photos.newswire.ca/images/download/20111206_C4515_PHOTO_FR_7882.jpg

    ou

    http://img.argentdubeurre.com/content/jeux/1836/illustration/gagner-cheque-30000-euro-p.jpg

    Les sommes versées par les autres régions du sud, et d’autres collectivités territoriales, doivent être trouvables, un palmarès pourrait être établi.

  2. Domi Nonalacorrida

    Avec nos impôts et en période de crise, pourquoi se gêner !!!
    A cela, ajoutons les subventions du Conseil Général et des communes…

  3. Valenza mario

    Bonjour le blog!

    Je fais souvent ce rêve d’un document regroupant la liste impressionnante des subventions à l’ignoble « Corrida de muerte »en France. Les taurins savent bien que c’est un sujet sensible et qu’ils ont intérêt à entretenir un épais brouillard autour de toutes leurs magouilles. Peu à a peu le vent se lève et dissipe le »fog afioc ». Chaque mètre carré gagné est un peu plus de soleil pour nos amis taureaux, jusqu’au jour où brillera dans le ciel ce mot merveilleux: »ABOLITION ».
    Tout commence par un rêve et puis ce rêve se transforme….
    I have a dream…..Let us not wallow in the valley of despair, I say to you today, my friends.
    « Ne nous vautrons pas dans la vallée de désespoir, je vous le dis aujourd’hui, mes amis. »

  4. Anna Galore Post author

    Merci pour ces documents précieux, cher Mario. Chaque jour, les afiocs reculent un peu plus. Hier à Béziers, dans une arène de 13000 places, ils étaient à peine 500 spectateurs…
    Nous irons bientôt boire du champagne sur les Champs Elysées.

  5. Da Silva Maria

    Ils font des économies pour la protection des manifestants, hier à Béziers pas un flic et des afiocs bourrés de vin, bière, pastis qui sentaient l’alcool à 300 m et qui n’ont pas hésité à taper sur une majorité de femmes…Les gens à la rue qui ont faim et nos impôts pour cette ignominie, qu’elle honte.

  6. soleil vert

    Nous luttons contre la toromafia, car la corrida, par delà ses sévices graves sur animaux, c’est aussi tout ce qui est le plus puant dans la vie sociale : les petits arrangements entre amis, les détournements de fonds publics, les politiques puants qui se soutiennent, le clientélisme inter-notables, la racaille alcoolisée etc. Par delà la défense animale, on lutte contre tout un système

  7. anti

    Un grand bravo à Mario pour ces informations !

    en 2012, elles ont reçu plus de 140000 euros de subventions

    Quel scandale !!! Quand on voit comment les associations culturelles ou d’entre-aide ou de protection animale doivent ramer pour obtenir quelques deniers !!! C’est honteux !!! Honteux !!! Honteux !!! Franchement, ce genre d’info mériterait une pleine page de pub dans La Provence pendant une bonne semaine ! Voire même dans un journal national ! Sûr que les contribuables verraient d’un mauvais œil ce gaspillage !

  8. Anne Marie Vegan

    Je viens de lire ça sur facebook. La corrida etant légale, ils n’ont pas tout à fait tort sur la répartition des subvention. Ils ont droit à des subventions publiques, que ça nous plaise ou non. Ou alors alors la France ne serait plus une démocratie.

    Alors Anna Galore et Mario Valenza, même comportement que le FN à Hénin Beaumont ? Vous voulez supprimer les subventions aux associations que vous n’aimez pas ? Pas très démocratique pour des donneurs de leçons de morale.

  9. Anna Galore Post author

    C’est curieux, une procorrida qui met « Vegan » dans son pseudo, mais passons…

    Vous mélangez un peu les choses : oui, toutes les associations ont droit à des subventions publiques, où avez-vous vu que je dis le contraire ? En revanche, chaque citoyen a le droit de donner son avis sur la répartition de l’argent public car, en effet, la France est une démocratie.

    Quelles sont les règles auxquelles les entités publiques sont soumises pour décider de subventionner ou pas une organisation quelle qu’elle soit ?

    La première est l’intérêt général : « Au sein d’un pays, dans un système démocratique et en principe égalitaire, l’attribution de subvention relève de l’exception qui doit être justifiée. En effet, dans un tel système politique, en vertu du principe d’égalité face aux droits et aux charges, chacun doit être traité de façon égale et si quelqu’un obtient une subvention, alors tout autre personne dans une situation similaire doit également l’obtenir. Cela dit, la principale justification du subventionnement réside dans le fait qu’il crée un effet positif pour tout le monde (notion d’intérêt général)« . En quoi la tauromachie relève-t-elle de l’intérêt général ? En rien. Elle relève totalement de l’intérêt particulier des aficionados, dont les spectacles n’intéressent absolument personne d’autre, d’autant plus qu’ils sont illégaux sur 90% du territoire français puisque considérés comme relevant de sévices graves et d’actes de cruauté. Ils créent donc un clivage extrêmement marqué, ce qui entraîne, vous l’avez probablement remarqué, une opposition de plus en plus forte.

    La seconde règle est la neutralité : si le Conseil général de PACA souhaite subventionner les organisations tauromachiques (parfaitement légales dans cette région en effet), il faut qu’il soutienne tout autant les organisations anticorridas (parfaitement légales aussi). Ah, tiens, il ne le fait pas… Etonnant, non ?

    Et maintenant mon point de vue de citoyen : en aucun cas, une activité décrite par la loi (article 521.1 du Code pénal) comme relevant de sévices graves et actes de cruauté envers des animaux ne devrait être subventionnée par des deniers publics. Le fait qu’une exception ait été accordée dans 11 départements du sud de la France pour que ces spectacles de tortures soient autorisés n’enlève rien à ce qu’ils sont : des sévices graves et des actes de cruauté.

    Quant au comportement du FN à Hénon-Beaumont, il est justement en contradiction totale avec à la fois l’intérêt général et la neutralité. C’est en cela qu’il est contestable et c’est en cela aussi que votre comparaison n’a rien à voir avec le sujet.

    PS : j’ai supprimé les liens que vous indiquiez dans votre message, ce blog n’est pas là pour faire votre promo.

  10. Valenza mario

    Anne marie Vegan, quel culot!! La légalité donc entraînerait automatiquement des subventions fastueuses au détriment des secteurs de plus en plus méprisés par les « décideurs ». Souvent infiltrés par la mafia taurine, les Conseils Régionaux et Départementaux dispensent de généreuses subventions alors que les entités anti-taurines, légales elles aussi, n’ont droit qu’à des miettes. Et vous osez parler de comportement frontiste? Ressaisissez-vous Madame, je sais que ça va mal pour votre passion et que vous cherchez toutes les ficelles pour retarder la mort de la corrida, mais vous perdez là votre honneur en usant de tels arguments.
    En guise de comparaison, la BAC Marseille , a reçu en 2013 du Conseil Général 500€ pendant que les taurins recevaient 59.000€ du CG 13 et 140.000€ de la Région. Soit 398 fois plus ou 0,25% pour les anti-corrida!!
    Vous allez dire que c’est normal, non?
    Voilà, en plus de votre plaisir malsain, c’est toute une conception de la société qui nous sépare et nous séparera toujours.
    Que direz-vous aussi des fraudes à la TVA réalisées (et avouées) par Simon Casas à Nîmes, de même que celles découvertes aux arènes d’Arles?
    Combien de temps réussiront-ils à cacher la vérité aux contribuables?
    Mais cela ne semble pas vous poser de gros problèmes, n’est-ce pas?

    Vive la corrida…..Morte!!!!

  11. janine

    Bonjour à tous .
    Merci à Mario pour ce titanesque travail , à Anna de publier , s’investir commenter . Un immense espoir grandit a vous lire , formidable moteur , ouvrir les yeux , sur ces chiffres honteux , que nous payons sans en avoir le choix . Supprimer au niveau local , les subventions , , d’accord avec vous , alors que ce serait si utile ailleurs . Associer avec le FN , est pitoyable . Les corridas , dans quel domaine les situer ? ni sport , ni culture , ça c’est certain . Combien d’enfants , n’ont accès à ces domaines , faute de trésorerie parentale . Quelle meilleure école de vie pour eux , que cet esprit d’équipe . Les adultes de demain sacrifiés sur l’autel de leur perversité . Exemple d’hier , pour cette dame : Une jeune fille de 25 ans : 20 euros pour 1 semaine de vie . Combien dans ce cas ? qu’auriez vous fait Madame ? lui payer une place de barbarie sans nul doute . Je suis une mère , une femme , en tant que telle , vous nous souillez toutes . Notre présence sur cette terre : donner la Vie , aimer , respecter , transmettre . Pour nos Hommes le soutien , et que ces chiffres monstrueux soient connus de tous les citoyens .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.