Les cons progressent grâce à ceux qui les combattent

Une magnifique découverte grâce à Rue89 qui l’a relayée hier : le blog d’Odieux Connard. Son auteur précise en exergue : « l’humour noir n’est pas une fatalité ». Il en use à merveille pour analyser, en particulier, toutes sortes de dérives de la vie politique comme par exemple le mécanisme redoutable de la diffusion d’idées à la con : ceux qui les font progresser sont justement ceux qui prétendent les combattre. En voici une démonstration magistrale et drôlissime, expliquant les raisons qui font que l’extrême-droite marque des points auprès du grand public.

odieuxconnard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.