Quelque chose de beau

J’étais hier à Nice en compagnie d’un petit groupe d’activistes de la protection animale. Des vrais, des grands, aux idées claires et concrètes, indifférents aux diversions et à la médiocrité.

110611

Nous avons commencé notre réunion de la plus conviviale des façons : autour de cafés et autres, sur la plage, à deux pas du Negresco dont la propriétaire, Mme Augier, a toujours soutenu le combat pour l’abolition de la corrida, recevant même le CRAC dans ses murs somptueux il y a quelques années avec un visuel anticorrida de 4 mètres par 3 déployé en façade, côté promenade des Anglais.

111655

Pendant que nous parlions, un nageur peu impressionné par la température glaciale faisait des longueurs dans les vagues. Vers 13h, nous sommes revenus poursuivre notre conversation animée à l’appartement de nos hôtes, autour d’un délicieux repas vegan.

111646

L’après-midi est vite passé jusqu’à ce que la lumière décline. Les grandes lignes de certaines actions-clés des mois à venir se sont précisées. L’enthousiasme était général et l’ambiance, chaleureuse.

Posé sur un petit meuble dans l’une des pièces, un gros livre était ouvert sur une page citant cette phrase de Goethe : « On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin« . Elle ne pouvait mieux exprimer ce qui se joue ces temps-ci.

Très belle journée à vous

145443

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.