Être sensible

Etre sensible Protection Animale Editions du Puits de Roulle

Les Éditions du Puits de Roulle sont particulièrement heureuses de vous annoncer la création de leur toute nouvelle collection « Être sensible » dédiée à la cause animale.

D’ores et déjà, trois titres sont annoncés. Le premier sera disponible à compter du 15 novembre 2013. Les autres suivront dans les mois qui viennent.  Pour plus d’information, sur les ouvrages, cliquez ici.

– Pourquoi une collection dédiée à la protection animale ?

Stéphanie Lahana : Depuis toute petite, je suis sensible à toute forme de vie, donc à la souffrance, qu’elle soit humaine ou animale. Au fil de mon existence, cette sensibilité s’est muée en engagement. Avec mon époux, nous sommes membres d’honneur de l’association les Chats Libres de Nîmes Agglo depuis plusieurs années et bénévoles actifs sur le terrain. Nous soutenons aussi diverses associations de protection animale (telles que Antidote Europe, le CRAC Europe pour la protection de l’enfance, la SPA, la SNDA) et humanitaires (Association Culture Tibétaine, 100 millions d’enfants, MSF, Unicef).

– Pourquoi maintenant ?

Stéphanie Lahana : L’idée de cette collection n’est pas nouvelle. Elle est née il y a plus d’un an, précisément depuis que je travaille sur le manuscrit de Madame Liliane Sujanszky, grande dame de la protection animale s’il en est. Son ouvrage est toujours en préparation, mais de nouveaux projets me sont parvenus, dont un qui verra le jour le 15 novembre prochain : « Alès 2013 – L’abolition est en marche », récit avec photos des manifestations anticorrida qui se sont tenues à Alès en mai 2013, écrit par David Joly, vice-président de la Convention Vie et Nature.

– Pourquoi avoir choisi ce nom « Être sensible » ?

Stéphanie Lahana : Pour le double sens qu’il représente. D’une part, il est établi de nos jours que tous les animaux, dont nous faisons partie, sont des êtres sensibles ; et d’autre part, car nous devons savoir rester sensibles, être sensible à la souffrance comme au bien-être de tous les êtres vivants. À mes yeux, la pire chose qui soit, responsable de tous nos malheurs, c’est l’insensibilité au monde qui nous entoure. C’est là d’ailleurs le message fondamental que transmet le bouddhisme tibétain dont je suis proche : la compassion. Puisse ces écrits apporter une avancée dans la protection animale, pour le bien de tous les êtres. Quand le lien se fait livre…

Télécharger le communiqué de presse ici.

Très belle journée à tous !

2 Replies to “Être sensible”

  1. Anna Galore

    Magnifique ! Une très belle idée de collection, avec deux excellents livres pour l’inaugurer ! Nul doute que bien d’autres viendront s’y joindre au fil du temps.

    Et « Etre sensible », quel nom génial 🙂

    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *