Abolition de la corrida – après l’Assemblée, le Sénat

La proposition de loi n° 493 de mai 2011 pour l’abolition de la corrida va être à nouveau déposée cette semaine par le sénateur abolitionniste Roland Povinelli.

Depuis 2011, de nouveaux sénateurs ont été élus, d’où cette nouvelle démarche.

Depuis 2011, suite à l’indigne classement de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France (seul pays au monde à l’avoir fait), le mouvement abolitionniste a pris une ampleur sans précédent. Plus de 200 associations regroupées au sein du collectif Non à la honte française !, créé par le CRAC Europe (www.patrimoine-corrida.fr ), des actions toujours pacifiques et non violentes d’interposition pour empêcher le massacre des innocents à Rodilhan (octobre 2011) ou à Rion-des-Landes (août 2013), pendant l’été 2013, plus d’une vingtaine de manifestations dans tout le sud de la France, le 7 septembre, sous la pression citoyenne, un « toro de fuego » est annulé à Amélie les Bains.

A Dax, des élus EELV qui prennent courageusement position pour l’abolition et participent à une manifestation pacifique le 8 septembre 2013, où la seule violence est policière, sont exclus de la majorité par un maire dépassé par la situation.

Aucun référendum dans les 65 villes et villages du sud de la France organisateurs de spectacles de sang. Aucun débat dans les deux chambres des représentants du peuple français. La démocratie pourra-t-elle être confisquée encore longtemps par une poignée d’élus aficionados alors que la corrida devient une source importante de trouble à l’ordre public ?

Après le dépôt de la proposition de loi de Laurence Abeille (EELV) à l’assemblée nationale le 19 septembre 2013, le CRAC Europe soutient sans réserve la démarche du sénateur Roland Povinelli (PS) et mettra toutes ses forces dans la bataille qui s’annonce afin que la démocratie puisse enfin s’exprimer dans les deux chambres sur ce sujet brûlant.

Pour le CRAC Europe
Jean-Pierre Garrigues, vice-président
Tél. 06 75 90 11 93
www.anticorrida.com

crac header

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.