Albert Jacquard

jacquard crac

Le CRAC Europe pour la Protection de l’Enfance est endeuillé en ce jeudi 12 septembre. Bien sûr, nous avons perdu notre président d’honneur, mais pas seulement. Nous avons aussi, et surtout, perdu un grand homme.

Ses prises de positions fermes et courageuses sur la torture tauromachique ne faisaient que refléter l’humanisme d’Albert Jacquard, l’humanisme au sens dans lequel nous nous l’entendons :  le fait d’être humain, le fait de placer, non pas l’homme, mais  les valeurs humaines, au-dessus de toutes les autres valeurs.

Ce soir, nous nous souvenons de celui qui nous avait rejoints pour inaugurer à Carcassonne l’une de nos premières campagnes d’affichage en 2003. Impressionnés, nous l’étions, mais lui nous avait dit « moi, je ne suis rien, c’est vous qui faites tout le travail, et la moindre des choses est de vous soutenir, car c’est un combat juste.« . Des rencontres comme on en fait peu…

Albert Jacquard se demandait tout simplement « Comment le législateur peut-il à la fois condamner une activité considérée comme contraire à l’éthique et s’incliner devant le poids des habitudes ? Faudrait-il permettre aux maris de battre leurs femmes dans les villes ou les villages où cela se pratique depuis longtemps ? (…) Le rôle de la loi n’est pas de tolérer, mais de tracer dans la bonne direction. »

Le simple bon sens, mais énoncé avec talent. Et tellement de simplicité.

Aujourd’hui un grand homme s’est éteint, ce soir nous présentons bien entendu nos plus sincères condoléances à la famille d’Albert Jacquard. Sa bonté et son intelligence nous manqueront.

Adieu Monsieur Jacquard, et merci !

Le 12 septembre 2013, pour le CRAC Europe pour la Protection de l’Enfance
Delphine Simon
Secrétaire nationale
www.anticorrida.com

crac header

Visuel en tête d’article réalisé par Jérôme Lescure

4 Replies to “Albert Jacquard”

  1. Valentine

    Albert Jacquard était un grand humaniste qui va beaucoup nous manquer. Je pense entre autre à ses positions en tant que scientifique et pour la défense des sans abri. Puissent ses idées continuer à faire leur chemin.

  2. anti

    Un grand monsieur qui s’en est allé… J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour cet homme que j’ai découvert il y a bien des années en lisant « L’équation du nénuphar », un régal ! J’étais fascinée par l’émerveillement constant de cet homme, sa capacité à réfléchir et à amener les autres à la réflexion avec lui. C’est dans cet ouvrage que j’avais lu cette phrase merveilleuse de simplicité et de bon sens : “Être heureux, c’est se sentir beau dans le regard de l’autre”.

  3. Abolition

    Un Grand monsieur non un TRES GRAND
    Un homme comme nous devrions tous être …
    Plein de regret, de tristesse que ce grand humaniste nous ait quitté si rapidement.
    Monsieur Jacquard, nous vous faisons la promesse tous les anti-corrida et moi-même de nous battre jusqu’à l’abolition de la corrida.
    Le jour où cela va arriver (prochainement), je fais promesse de vous dédier cette victoire.

    Pas un adieu, un au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.