Coucou ! T’es là ?

Nous sommes lundi soir. Il est 23 h 15. Demain, c’est la rentrée. Je me connecte sur Facebook. J’aime bien y lire les nouvelles et surtout regarder quelques photos mignonnes de chats avant d’aller me coucher. Là, un message de mon amie Nadine m’attend :

– Coucou ! T’es là ?

– Oui. Comment ça va ? Prête pour demain ?

– Non… je voulais te contacter, car sur la route du Mas Vedelin j’ai vu un chaton mort, tué par une voiture, et puis une heure après quand je suis repassée, j’ai vu qu’à côté il y avait deux autres chatons dans les buissons juste à côté !!! Je me suis arrêtée, mais pas moyen de les attraper !!! Pfff ! Je suis dégoûtée. Je n’avais rien ni pour les attirer ni pour les piéger !
Ils se sont cachés dans les buissons, mais ils ne sont pas partis. Je bloquais en plus la circulation et j’ai dû repartir… Depuis, je pense à eux, ça me stresse de les savoir là-bas. Il va leur arriver la même chose probablement… Ou ils vont mourir de faim dans l’indifférence… Quelle lâcheté ! Comment peut-on abandonner des chatons comme ça au bord de la route ?!!!

Forcément, je l’ai appelée… 7 minutes plus tard, nous étions dans ma voiture, en route pour le Mas de Vedelin. Piège prêt, pâtée prête, gants au cas où ils auraient été sauvages (mais d’après la description, il y avait peu de risques, cela ressemblait tellement à un abandon de portée de gens inconscients), lampe, papier journal, tissu pour recouvrir le piège : prêts !

20130902_234240

Arrivées sur les lieux, j’ai commencé par déplacer la dépouille du pauvre petit chat dans les fourrés pour que d’autres voitures ne lui roulent pas dessus… Puis, Nadine et moi avons installé le dispositif de piégeage à l’endroit où elle les avait vus à 19 h 30. Arpentant la rue, j’ai commencé à miauler et quelques dizaines de mètres plus bas, deux petites boules de poils noires sont sorties en miaulant à leur tour. Même s’ils avaient un peu peur – ce qu’on comprend vu la situation – ils connaissaient visiblement les humains. C’était bel et bien une portée abandonnée dans la nature. À vue d’œil, ils doivent avoir 2 mois et demi… Le premier s’est laissé piéger sans problème.

20130903_000032

Visiblement affamé, il n’a même pas réagi au bruit du piège qui se refermait sur lui. Le second est carrément entré tout seul rejoindre son frère quand j’ai rouvert la porte… Ils ont tout dévoré !!! Il est 00 h 30, nous allons pouvoir rentrer le cœur léger.

20130903_000026

J’ai rarement vu un sourire aussi beau que celui de mon amie, visiblement soulagée de savoir que ces deux chatons n’allaient ni subir le même sort que celui de leur camarade ni rester à agoniser dans la garrigue, car c’est cela qui se passe quand on abandonne des animaux : ils ne se débrouillent pas tout seuls, encore moins s’ils n’ont jamais eu à le faire, étant chez des humains. Ils meurent, lentement, à petit feu, dans la souffrance et l’indifférence, ils meurent lentement de faim, de déshydratation, de blessures ou de maladie.

Diabolo3

Ci-dessus : Diabolo, chat de le rue mort d’une septicémie suite à une bagarre. La non-stérilisation des chats errants entraîne une surpopulation. S’en suivent bagarres, maladies, accidents quand ce n’est pas de la maltraitance. 

Oh ! J’entends dire : « Mais c’est la nature ». Hé bien non ! Ce n’est pas la nature d’apprivoiser un chat et de le jeter à la rue sans apprentissage de la vie ! « Les chats se régulent tout seuls ». Non ! Ils meurent dans la souffrance et cela, c’est inadmissible !!!

Mani

Ci-dessus : Chat de la rue que j’avais baptisé Mani (Joyau en tibétain), mal nourri, qui a vécu dans des conditions déplorables, mort d’une pancréatite. Pardon petit bout de n’avoir pas pu t’aider à temps…

Il faut STÉ-RI-LI-SER ! Les refuges et les rues débordent  d’animaux qui attendent un foyer. Faire faire des petits à vos animaux, c’est aussi condamner ceux qui ne seront pas adoptés à cause de vous et après, si les gens ont des chatons, c’est à eux de les gérer. Si au moins ils avaient le courage de les tuer eux-mêmes… « Oh, mais non ! C’est cruel ! » Hé bien, cela serait beaucoup moins cruel que de les laisser crever tout seuls. C’est quand même ces individus qui sont responsables de leur mort au final. Ils sont responsables de leur irresponsabilité. Oui, je suis colère. Bénévole en colère. C’est vous qui posez des problèmes mesdames et messieurs les lâches ! Ce ne sont pas les animaux, et pourtant ce sont eux qui en font les frais…

Dscf5974

Les deux petits capturés lundi soir ont eu plus de chance que d’autres de leurs congénères. Ce sont de parfaits jumeaux que je n’arrive pas à distinguer tant ils se ressemblent. Ils sont adorables. Je le sais, car dans l’urgence, je les ai pris en famille d’accueil à la maison. Ils mangent bien, sont propres, dorment avec ma fille et ronronnent à tout va.

Le lendemain matin, mardi, avant de commencer mon travail, je suis allée piéger une chatte des rues qu’on m’avait signalée. En chemin, j’ai fait une halte sur un parking pour chercher ma route. Là, c’est encore un triste spectacle sur lequel je tombe : une colonie de chats errants que de bonnes âmes nourrissent comme elles peuvent. Je vois des adultes, des chatons aussi, visiblement certains sont mal en point, mais que faire ? L’association n’a plus d’argent, je viens de rentrer 2 chatons et je sais que les autres familles d’accueil sont surchargées…

chats parking

Le cœur en peine, je repars et j’arrive chez la dame qui a fait appel à nous. J’attrape rapidement la chatte en question. Ouf ! Elle a l’air en bonne santé, c’est déjà pas si mal… Malheureusement, elle a mis bas il y a 3 / 4 semaines au fond d’un jardin, dans des cactus. Je décide d’aller jeter un œil quand même… Là, 4 chatons dorment cachés dans une gouttière à terre. Comme d’habitude, ils ont un bon coryza, des yeux qui coulent, des puces, probablement des vers… Je sais que l’asso est en difficulté, mais je les prends quand même pour une visite chez le véto. Tant pis, je mettrai les bouchées doubles pour vendre plein de calendriers ou ramener des sous pour payer la consultation et les médicaments, car ils auront forcément besoin d’un traitement.

Dscf5965
De fait, ils sont infestés de puces, ont des vers, et pire, un énorme coryza qui a dégénéré en ulcère profond sur la langue. Ils ont besoin de soins intensifs plusieurs fois par jour et il n’est pas dit qu’ils puissent se nourrir seuls si jeunes et dans cet état.

Dscf5968

Ils ne pourront pas survivre s’ils ne sont pas soignés. Demander à les faire euthanasier ? Les vétérinaires ne font pas d’euthanasie de complaisance et je ne peux pas prendre cette décision. Je craque. Je dis à la vétérinaire de donner le traitement le plus sûr pour eux, tant pis, je les prendrai chez moi… En moins de 24 h, je me retrouve dans la même situation que le mois dernier alors que je venais de réussir à placer les précédents : 6 chatons de plus à la maison en moins de 24 h, en plus de mes propres chats que je dois protéger pour qu’ils ne soient pas infectés à leur tour…

Dscf5966
Chez le vétérinaire, j’ai croisé Fabrice, un bénévole que je connais ; une autre dame qui apportait un piège, très noble et discrète ; une dame qui amenait un chat qu’elle avait trouvé et qu’elle allait ensuite adopter après stérilisation et identification, un couple qui venait juste caresser leur chat en convalescence à la clinique. Que des belles personnes en somme ! Des anonymes qui prennent soin de leur animal ou d’un animal qu’ils ne connaissent pas. La colère de la veille avait soudainement disparu et j’ai ressenti un profond sentiment de reconnaissance, un véritable élan d’amour pour ces personnes. À vous tous, connus et inconnus, je tiens à dire un immense merci.

DSC03071cl

Ci-dessus : Chaton de 3,5 semaines, abandonné en plein soleil au bord d’une route le 4 août 2013. Très malade, elle pèse 400 gr, ses yeux sont infestés de pus.

venus

Ci-dessus : Le même chaton, baptisée Vénus. Après 3 semaines en famille d’accueil chez nous, elle est en pleine forme et magnifique. Vénus a été adoptée lundi dernier par trois sœurs adorables.

DSC03072clCi-dessus : Chaton de 3,5 semaines, abandonné en plein soleil au bord d’une route le 4 août 2013. Très malade, elle pèse 400 gr, ses yeux sont infestés de pus.

colombineCi-dessus : Le même chaton, baptisée Colombine. Après 3 semaines en famille d’accueil chez nous, elle est en pleine forme et magnifique. Colombine a été adoptée vendredi dernier par une famille adorable. Elle s’appelle maintenant Loupiote.

* * * * * * *

Les 6 chatons qui sont à la maison seront eux aussi proposés plus ou moins rapidement à l’adoption sous contrat de l’association Les Chats Libres de Nîmes Agglo, association que je remercie mille fois de m’avoir formée à sauver des vies et qui se démène chaque jour pour agir et trouver les ressources financières qui lui permettent seules d’agir. Sans argent, l’association ne peut rien faire !!!

Il n’y a pas de petits dons. Vous aussi, vous pouvez les aider à sauver des vies en faisant un don, en achetant leur calendrier, en venant chiner sur leur vide-grenier, en étant famille d’accueil, en adoptant, en devenant vous aussi bénévole, etc. Nous pouvons tous faire quelque chose ! Et pour commencer : ne restons pas indifférents !

* * * * * * *

 

LES CHATS LIBRES ONT BESOIN D’AIDE !!!

AIDEZ-NOUS A AIDER !!!

www.chatslibres.com

 

anti

19 Replies to “Coucou ! T’es là ?”

  1. sambuc elise

    Bonjour Anti,

    Je viens de voir les photos des chatons atteints de coryza et je suis un peu énervée, car ayant recueilli un chaton dans le même état (quasiment aveugle), la vétérinaire l’a euthanasié, me disant qu’il n’y avait aucun traitement. Il était mal en point mais vif. Je ne comprend pas ce diagnostic rapide et sans appel. Merci pour ce blog

  2. Anna Galore

    Cet article est absolument extraordinaire par tout ce qu’il révèle de pire et de meilleur dans l’âme humaine. J’y reviendrai demain matin dans mon mot d’accueil.

    Le travail de fourmi des bénévoles et, plus généralement, des braves gens qui ont un coeur, est mis en valeur avec une force rare.

    Merci Anti pour ce témoignage superbement exprimé et ses photos sans concession.

  3. Sylvia R

    Très beau encore une fois ce sauvetage.
    Je profite ici pour faire un appel à des bénévoles sur Montpellier (quartier Arceaux). La personne âgée qui s’occupe de nourrir une dizaine de chats depuis 10 ans (au même endroit), doit arrêter pour raison de santé. Elle ne trouve personne pour la remplacer.
    On pourrait le faire à plusieurs ?

  4. anti

    Bonjour Elise,

    Je ne sais pas ce qu’a bien pu avoir votre chaton pour que le vétérinaire prenne la décision de l’euthanasier… Il devait avoir d’autres problèmes sûrement… Pour ce qui est de Vénus et de ses frère et sœurs, je les ai trouvés un dimanche après-midi dans un triste état. J’ai passé ensuite 2 h à leur nettoyer les yeux tout doucement avec du sérum physiologique et des compresses. Ensuite, comme le pus revenait vitesse grand V, je leur ai mis de la pommade ophtalmique antibiotique sans trop de risque… Je les ai ensuite hydratés avec de l’eau dans une seringue et du lait maternié pour chatons que j’avais de dispo. Le lendemain, lorsque la vétérinaire les a vu, elle a pu se rendre compte de l’évolution sur 24 h, cela a peu-être joué dans son diagnostique ? Je ne sais pas… En tout cas, vous avez agit pour votre chaton et même s’il a eu une vie très courte, il n’est pas mort tout seul dans la souffrance.

  5. anti Post author

    Merci Sylvia de relayer cet appel à l’aide, peut-être que des personnes de Montpellier vont se manifester ? On croise les doigts !

  6. Laurence

    Je ne lis même pas tout, je vais fondre en larmes, mais pour avoir adopté mon chat dans une assoc’ qui bosse sur le terrain je connais (un peu) le problème et je suis complètement d’accord sur le sujet de la stérilisation.
    Ne serait-il pas possible de faire éditer une loi qui interdirait la vente aux particuliers d’animaux non stérilisés, afin qu’ à chaque fois que qq’un veut un nouvel animal ils doive payer, afin d’être un peu plus responsabilisé et d’éviter de voir tout ce que nous voyons par la suite???
    Car c’est pour moi dans les animaleries et les élevages que se situe le pbm, à la source: il ne faudrait pas laisser à des particuliers le choix de pouvoir laisser se reproduire à foison des animaux innocents (mais je vire fasciste là, pt-être, ou tout au moins liberticide ;)?)
    A Elise: changez de véto! même avancé, il aurait pu essayer des traitements contre le coryza: l’homéopathie (Coryzalia précisément) fonctionne généralement très bien; et si il y avait peut-être autre chose, comme le dit Anti, je ne comprends pas pourquoi il ne vous l’a pas expliqué!!

  7. anti Post author

    Voici quelques commentaires au sujet de cet article lus sur FACEBOOK :

    FANNY PITREL: Oui, il faut toujours être dispo et cela n’en finit pas.

    ANTI : Cette année est incroyablement terrible pour les chats… Le problème n’est pas tant la disponibilité que les moyens financiers que cela demande malheureusement. Tant que la stérilisation ne sera pas obligatoire, nous ne pourrons que faire face à des situations de ce genre, encore et encore…

    CHWIP : Je suis horrifiée. Je n’ai pas pu commenter sur le blog, à chaud, parce que c’était trop… trop.

    ——————————————————-
    CHWIP : Je suis horrifiée mais pas étonnée vu que j’ai aussi trouvé des chatons… Stérilisez vos chats. STÉRILISEZ VOS CHATS.

    Bruno : C’est dégueulasse c’est vrai mais là de bon matin sur le petit déjeuner c’est hard !

    Oph : Pareil, pas étonnée. C’est le quotidien des associations d’aide aux animaux, hélas.

    Anti : Merci pour le partage Chwip. Mois aussi Bruno, je trouve ça hard, en plus je le vis « pour de vrai »…

    Djahane : La p’tite larme du matin…
    ————————————————–

    Karine : Vous voulez vous faire une idée de ce que vivent les chat(on)s des rues ??? Faites un tour sur ce blog… une bénévole de l’asso vous raconte juste ce qu’est devenu son quotidien… comme le sont les journées de tous bénévoles Chats Libres…

    Carole : Je viens de faire un tour sur le blog pffffff Souffle coupé pauvres chatons. Heureuse que de braves personnes sont là. En-bas de mon appartement une femelle a mis bas sur le rebord d’un toit… On voit les bébés bouger, mais je ne serais dire le nombre qu’ils sont… La mère était chétive, donc je lui lance régulièrement des croquettes mother baby, ça lui a permis d’avoir un peu de force… Bravo a vous pour vos aides à ces chats !
    ————————————
    ALYSTELLE : Un jour comme les autres… Il faut que ça cesse l’irresponsabilité !

    Cyril : le blog sympa d’anna galore à visiter.
    ——————–
    Hélène : Témoignage d’une bénévole des Chats Libres. Ça vaut le coup de lire et de faire passer, merci !
    ——————-
    Témoignage d’une autre bénévole, Hélène (la même) :

    Je suis allée piéger nuitamment dans mon quartier et j’ai réussi mon coup avec un tout jeune chat noir, 6 mois à vue de nez. Sauf qu’il a passé la tête dans les gros carreaux du piège, celui qui est prêté par les hauts de Nîmes, et qu’il s’est affolé en ne pouvant ni passer le corps, ni retirer la tête.

    J’ai bien eu peur de le voir s’étouffer devant moi sans que je puisse faire quoi que ce soit. Heureusement, il s’est calmé et je lui ai parlé en le caressant doucement sur le front et en lui passant les oreilles délicatement vers l’arrière. Ca a marché et comme je n’avais pas ouvert le piège, il s’est immédiatement jeté la tête dans un autre trou!!
    Ma copine Malika est partie en courant chercher de l’huile chez elle et nous n’en avons pas eu besoin car le minet a réussi à se dégager et sortir du piège.

    Du coup, je suis rentrée à la maison sans essayer d’en piéger un autre et le chat est retourné dans la rue sans la truffe pleine d’huile…M’est avis qu’il sera très très distant avec les pièges en fer vert (enfer vert?) celui-là.

    Pour info, c’est compliqué de capturer dans mon quartier : les chats n’ont pas faim et regardent le thon d’un air dédaigneux. J’avais pourtant prévenu Marie de ma capture et on avait convenu qu’elle ne donnerait rien à manger. Elle m’avait appris en début de soirée qu’il y a encore une dame qui nourrit vers la rue de la vierge, une autre Hélène parait-il.
    —————————-
    Mary : Je suis malheureusement bien informée de l’action de bénévole dans la PA et ce que peuvent vivre ces pauvres minous dans les rues !!! Bon courage faut garder espoir !!!

  8. Carole de Roubaix

    Je viens de lire votre article pffffff Souffle coupé pauvres chatons. Heureuse que de braves personnes sont là. En-bas de mon appartement une femelle a mis bas sur le rebord d’un toit… On voit les bébés bouger, mais je ne serais dire le nombre qu’ils sont… La mère était chétive, donc je lui lance régulièrement des croquettes mother baby, ça lui a permis d’avoir un peu de force… Bravo a vous pour vos aides à ces chats !

  9. anti Post author

    Je profite de cet article pour rappeler aussi que les Chats Libres de Béziers ont grandement besoin d’aide !

    Après les Roms, les chats errants sont les derniers locataires du camps évacués au domaine de Bayssan sur la commune de Béziers. Ils seraient 150 à avoir trouvé refuge dans cette décharge, selon les associations qui essaient de les sauver, avant le ramassage total des déchets.

    L’association « chats libres » de Béziers a capturé 71 chats depuis l’évacuation du camp, début août. L’origine de ces animaux de race, parfois tatoués, pose question.

    Ce chat vient d’être capturé, pour être sauvé, avant que l’ancien camp de Roms de Bayssan, soit totalement rasé.

    Au milieu des détritus, ultime refuge pour félins abandonnés, les amis des animaux s’affairent.

    Il s’agit de sauver un maximum de chats, en un minimum de temps.

    Les refuges habituels sont saturés, d’où cet appel aux bonnes volontés.
    Pour contacter l’association, voir le site internet.

    http://languedoc-roussillon.france3.fr/2013/09/04/des-benevoles-tentent-de-sauver-les-chats-errants-qui-ont-envahi-l-ancien-camp-rom-de-beziers-312355.html

    https://www.facebook.com/groups/ACLB34/

    http://chatslibresdebeziers.blogspot.fr/

  10. anti Post author

    Pour répondre à Sylvia :

    Je profite ici pour faire un appel à des bénévoles sur Montpellier (quartier Arceaux). La personne âgée qui s’occupe de nourrir une dizaine de chats depuis 10 ans (au même endroit), doit arrêter pour raison de santé. Elle ne trouve personne pour la remplacer.
    On pourrait le faire à plusieurs ?

    Vous pouvez essayer de contacter le conseil de la protection féline de l’Hérault :
    http://www.cpf34.com/

    Ou les Chats Libres de Sète pour avoir des infos : http://chats-errants.com/adresses/languedoc-roussillon/

  11. anti Post author

    Bonjour Laurence,

     » il ne faudrait pas laisser à des particuliers le choix de pouvoir laisser se reproduire à foison des animaux innocents »

    En effet, nous – les associations – demandons à ce que la stérilisation des animaux domestiques soit obligatoire. Cela seulement permettra d’enrayer la machine infernale et ce, quoi qu’en pense certains, sans que l’on arrive à l’éradication du chat de gouttière…

    Chez nos voisins Belges, la question est sérieusement étudiée et commence à être mise en place :

    A partir du 1er septembre 2012, tous les chats se trouvant dans un refuge belge devront être stérilisés, identifiés et enregistrés avant de pouvoir être adoptés.

    L’adoptant peut toutefois conclure un contrat avec le refuge jusqu’au 1er mars 2013 et choisir un vétérinaire de son choix pour la stérilisation, dans les six mois qui suivent l’adoption. Un tel contrat est encore possible jusqu’au 1er mars 2014 pour les chats âgés de moins de six mois au moment de l’adoption.

    A partir du 1er septembre 2014, cette mesure sera étendue aux éleveurs et aux particuliers. Il faudra alors que chaque chat soit stérilisé, identifié et enregistré avant d’être vendu ou donné. Seuls les chats destinés à un élevage agréé ou à des personnes à l’étranger pourront encore être vendus sans avoir été stérilisés au préalable.

    http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_bientot-un-plan-de-sterilisation-obligatoire-des-chats-domestiques?id=7783592

    Faisons en sorte que cette bonne initiative ne mette pas trop de temps avant de traverser la frontière !

  12. Alystelle

    Bonjour,
    Encore un sauvetage, encore des morts, l’histoire de ces pauvres loulous se répète indéfiniment ! En tant que bénévole aux Chats Libres, et même en tant que simple citoyenne, j’en suis témoin aussi, très souvent.
    Je ressens un tel ras le bol, une telle consternation vis à vis de l’irresponsabilité des gens qui adoptent puis jettent, ou ne stérilisent pas parce qu’acheter une nouvelle tv, voiture, ciné, c’est plus important que de prendre soin de ses animaux, que j’en oubli de ressentir de la joie, du soulagement pour ces 2 petits êtres et tous les autres que nous sauvons.
    Un grand ras le bol que l’animal soit toujours considéré comme un objet, tant par certains pourris que par le gouvernement et la justice qui ne donnent pas de meilleur statut à l’animal et ne font pas appliquer les lois existentes. Trop souvent l’impression de brasser de l’air dans l’indifférence de ceux qui recommenceront et ceux qui laissent faire.
    Et puis je me dis, heureusement qu’on est nombreux à les sauver, nombreux à les aimer, à toujours tenter tout ce qu’on peut, heureusement oui car c’est à perdre espoir.
    Allé, je regarde encore Colombine sur la photo, et Vénus, et je me dis qu’elles sont heureuses maintenant, grâce à vous ! Ca m’évitera de finir sur un coup de déprimme de plus ;-/
    Merci pour eux, merci pour cet article
    Bonne soirée

  13. Laurence

    Merci Anti pour votre réaction à mon commentaire et le partage de cet article.
    Effectivement, une telle législation ne règlerait pas tout, mais une bonne partie des choses quand-même je pense.
    Malheureusement encore trop de gens sont encore irresponsables envers les animaux, voire, comme le dit Alystelle « adoptent puis jettent, ou ne stérilisent pas  » et « ras le bol que l’animal soit toujours considéré comme un objet », c’est également mon ressenti.
    Beaucoup de gens autour de moi pensent la même chose et préfèrent ne pas en avoir plutôt que de ne pas être sûrs de pouvoir les assumer complètement.
    Bonne journée à tous

  14. Sylvia R

    Merci pour les infos. Je viens de visiter le site CPF34. Il est écrit qu’un seul chat peut avoir plus de 300 descendants !

  15. anti Post author

    Avec plaisir les filles ! Grâce à cet article, les langues se délient et les personnes nous font part de situations identiques ailleurs en France.

    Carole, à Roubaix, va être mise en contact avec nos amis de la PA qui vivent dans la même ville pour tenter de trouver une solution à la situation :

    Carole : Je viens de faire un tour sur le blog pffffff Souffle coupé pauvres chatons. Heureuse que de braves personnes sont là. En-bas de mon appartement une femelle a mis bas sur le rebord d’un toit… On voit les bébés bouger, mais je ne serais dire le nombre qu’ils sont… La mère était chétive, donc je lui lance régulièrement des croquettes mother baby, ça lui a permis d’avoir un peu de force… Bravo a vous pour vos aides à ces chats !

    La situation devient urgente ! Carole me disait tout à l’heure qu’elle venait de raler sur une personne, qui soit disant voudrait un chaton et pour bien faire, venait de jeter un caillou sur la mère… A suivre !

    Par ailleurs, j’ai reçu un message qui m’a fait très chaud au cœur de la famille qui a adopté Colombine :

    « J’ai bien reçu votre mail concernant votre article et ça nous rend d’autant plus heureux d’être passé par votre association et d’avoir adopté Loupiote !

    Quelques photos de ses premiers jours à la maison. Elle va très bien et semble s’adapter sans problème… elle découvre petit à petit le jardin !

    Elle a encore vraiment des réflexes de bébé (et oui c’est encore un bébé) et vient régulièrement sur mon fils ou sur moi pour téter !!! Bon elle ne récupère pas grand chose, sinon la sensation !

    A bientôt pour d’autres nouvelles et n’hésitez pas à me transmettre des infos. »

    Voilà : continuons à agir et à diffuser autour de nous des nouvelles du terrain. Tous ensemble, unis, nous améliorerons les conditions de vie de nos co-locataires de la Terre.

  16. anti Post author

    Coucou Alystelle ! Mais oui, il faut garder espoir, garder la gnaque qui nous mène à partir au milieu de la nuit sauver des loulous, garder l’émotion aussi, preuve que nous sommes loin de sombrer dans l’indifférence. Bien sûr qu’on ne s’habituera jamais à tout ce qu’on voit, et c’est tant mieux, c’est cela qui nous fait déplacer des montagnes ! Je t’embrasse bien fort !

  17. Laurence

    Bonjour Anti,

    Je repense à notre échange au sujet de cette loi belge sur la stérilisation: y a-t-il à votre connaissance qqe chose de concret (pétition, demandes à des députés, etc..) en cours?

    Je demande également à l’asso où j’ai adopté mon chat, pce que j’aimerais vraiment qu’il y ait qqe chose de concret à ce sujet en France; nous ne pourrons jamais empêcher les abandons et la maltraitance malheureusement, mais au moins limiter le nombre de victimes par une telle loi.

    Merci, excellent week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.