Le temps des cerises

Nous avons passé la fin d’après-midi et la soirée d’avant-hier chez Coloma et Jean-Pierre. Il était urgent qu’on revienne chez eux : leur cerisier était surchargé de fruits délicieux parvenus à maturité parfaite. A quelques jours près, nous aurions risqué de ne plus rien avoir à cueillir, ç’aurait été dommage. C’est pourquoi, dès 17h15, nous avons quitté Nîmes pour rejoindre Alès.

DSC01686b

A notre arrivée devant le portail, personne pour réagir à notre coup de sonnette. J’ai essayé d’appeler JP sur son portable – rien non plus. Heureusement, il a entendu le moteur du Touran. En fait, il était déjà à fond dans l’action, en haut du cerisier. Deux paniers étaient posés au pied de l’arbre, pleins à ras bord. Avant de remplir le nôtre, nous avons retrouvé Coloma dans la maison pour lui dire bonjour et tous les quatre, nous sommes revenus jusqu’au cerisier.

DSC01678b

JP et Anti sont montés sur toutes les branches qu’ils pouvaient atteindre, avec ou sans échelle. Coloma et moi n’avons pas eu droit de grimper pour des motifs fallacieux (quoi ? quelle fracture de la hanche ?). Du coup, Coloma m’a montré comment elle récupérait les cerises depuis le sol en pliant les branches basses avec un râteau, et toc. J’en ai aussi profité pour prendre plein de photos des deux acrobates.

DSC01674b

Vers l’heure de l’apéro, on s’est tous installés sur la terrasse. JP a sorti un excellent Lagavullin 16 ans d’âge pour lui et moi (on l’a terminé), Anti a pris de la Suze, Coloma n’avait pas soif mais n’en était pas moins joyeuse. La soirée s’est étirée en douceur sans qu’on voie le temps passer, autour d’un repas délicieux et d’un vin qui ne  l’était pas moins. Avant de partir, nos amis nous ont offert un pot de confiture maison et des œufs pondus par des poules vivant tout près de chez eux en liberté. On était de retour à la maison vers minuit, euphoriques après cette soirée parfaite d’amitié partagée.

Très belle journée à vous

DSC01694b

4 Replies to “Le temps des cerises”

  1. anti

    Nous avons passé une fin de journée vraiment très agréable et puis quel bonheur de pouvoir grimper aux arbres !!! Cela faisait bien longtemps que cela ne m’était pas arrivé ! Et je ne parle pas de la délicieuse soirée qui s’est écoulée ensuite 😉

  2. valentine

    Ah merci les amis de partager cet instant de grâce! Quelle merveille mais quelle merveille que cette magnifique cueillette. Je ne vous dis même pas comme j’en salive. Et dire que je ne suis plus grimpée dans un arbre depuis…………mon adolescence! Il faut absolument que je remédie à cet état de fait 😉
    Le Lagavullin, kesako?

  3. Anna Galore

    Il existe au large de l’Écosse une petite île mythique pour tous les amateurs de whisky : Islay (3000 habitants). On y produit huit marques de whisky single malt qui sont toutes réputées à juste titre : Lagavulin, Bowmore, Ardbeg, Caol Ila, Laphroaig, Bruichladdich, Bunnahabhain et Kilchoman.

    Si tu crois que tu n’aimes pas le whisky, goûtes un de ceux-là, tu changeras d’avis.

  4. valentine

    Des noms qui font rêver et pis c’est pile poil ce qu’il me faut comme petit remontant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.